Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Solex: retour de la production en France

Dans Moto / Nouveauté

Solex: retour de la production en France

Solex revient sur le devant de la scène et c'est la troisième fois depuis 1995 qu'une société tente de relancer cette légendaire marque. La précédente tentative date de 2009 et la production était en Chine. Le groupe Cible, à l'origine de cette relance, avait vendu 3 000 Solex. Mais cette fois, on parle de production en France avec 3 500 engins rien que pour cette année 2017. C'est l'ambition de la marque Easybike.


Solex revient donc en France. On se souviendra qu'entre 7 et 8 millions de Solex avaient été vendus depuis sa première commercialisation en 1946 jusqu'à l'arrêt de la production par Motobécane en 1988. Le vélo fonctionnait alors avec un mélange d'huile et d'essence. Cette fois, on parle de moteur électrique. Des moteurs Bosch qui sont fabriqués en Allemagne et en Hongrie.


Car si Easybike ancre à nouveau Solex sur son sol d'origine, la société garde son dispositif mondial. Easybike a produit 15.000 VAE en 2016 sois son label et celui de Matra, dont 7.000 à 8.000 en France, à Saint-Lô. Les vélos de marque Easybike sont pour la plupart fabriqués en Chine et à Taïwan, les Matra à Saint-Lô. C'est là que seront assemblés les premiers vélos à assistance électriques (VAE) Solex. Rayons et jantes seront fabriqués par Mach1 à Saint-Etienne. Les cadres viennent d'Asie.


Les Solex version Easybike seront vendus entre 1.800 et 3.000 euros selon la gamme. Un prix plus élevé que celui de la version chinoise car le coût de fabrication en France est de 100 euros supérieur par vélo. Grégory Trébaol, directeur général d'Easybike affirme cependant que « Solex fait partie du patrimoine français. C'est ce qui va nous permettre d'apporter quelque chose de différenciant par rapport à un simple vélo électrique ».


Fondée en 2005 et basée à Paris, Easybike emploie 55 personnes au total, contre 25 en 2013. La PME affiche une croissance de 20 à 30% par an de son activité, pour un chiffre d'affaires de 11 millions d'euros en 2016. Easybike a pour objectif de vendre les Solex dans 50 à 60 points de vente d'ici à fin juin en France.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire