Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Somnolence, usage du smartphone, conduite dangereuse : le baromètre français

Dans Pratique / Autres actu pratique

Somnolence, usage du smartphone, conduite dangereuse : le baromètre français

La Fondation Vinci vient de publier son baromètre annuel de la conduite responsable, une édition qui tombe bien après trois ans de hausse de la mortalité routière pour en savoir plus sur les habitudes des conducteurs français. Conduite dangereuse, usage du smartphone, alcool ou encore somnolence, tout est passé au crible.

Ce sondage a été réalisé auprès de 2406 conducteurs français et nous dresse un portrait de l'automobiliste en 2017. Vous allez voir que de gros progrès restent à faire même si, globalement, les Français sont de plus en plus conscients des risques (sans pour autant faire forcément ce qu'il faut !).

 

Le baromètre 2017

 

  • Le Français est "autosatisfait" : c'est la toute première donnée fournie par la Fondation Vinci et c'est probablement l'une des plus importantes, notamment vis-à-vis de la hausse régulière de la mortalité routière. En effet, en 2017, les sondés ont une très bonne opinion de leur conduite avec une note moyenne de 7,7/10. Un chiffre, en particulier, montre la vision probablement faussée de sa propre conduite : seulement 1 % des Franciliens reconnaissent être agressifs. Un comble !
  • Plus d'incivilités : voilà une augmentation qui va totalement à l'encontre de notre paragraphe précédent. Les sondés estiment conduire plutôt bien et ne pas se montrer agressifs ni stressés au volant, mais le constat est que l'incivilité au volant augmente. "37 % collent délibérément les conducteurs qui les énervent" : un chiffre assez important et révélateur des comportements d'automobilistes.
  • La conduite à risque en forte hausse : la transition avec les incivilités est ici toute faite puisque l'un des plus gros dangers de la conduite, le fait de ne pas respecter les distances de sécurité, est un phénomène très largement répandu en France, à 76 % (et même 84 % en PACA). Chose plus étonnante, un Français sur dix reconnaît conduire parfois sans ceinture.  Enfin, signalons que 45 % des personnes interrogées admettent oublier régulièrement leur clignotant. Un vrai fléau, notamment pour les motards qui subissent les changements de files intempestifs.
  • Situation stable pour l'alcool : la plupart des Français reconnaissent les dangers de l'alcool ou des stupéfiants au volant, mais il reste toujours une portion de conducteurs (17 %) qui admet conduire avec un taux d'alcool supérieur à la limite (ce chiffre plafonnant à 21 % en Occitanie). 
  • Les Français somnolent de plus en plus au volant : 33 % des Français ont "déjà eu l'impression de s'être assoupis pendant quelques secondes" au volant. Un quart admet même avoir eu un moment d'absence et empiété sur la bande d'arrêt d'urgence. Une donnée qui montre qu'il reste de gros efforts à faire pour prévenir de l'un des plus gros dangers sur la route, au moins aussi gros que l'alcool.
  • Le smartphone, l'ennemi de la conduite : être au volant et se concentrer sur un écran, voilà deux choses totalement incompatibles. Il s'agit pourtant d'un des actes d'inattention qui progresse le plus en France : configuration du GPS en roulant, usage du téléphone (1 Français de moins de 35 ans sur 2 reconnaît lire ou envoyer des SMS au volant !). Malgré les récentes lois et les interdictions, nous sommes toujours un sur deux à téléphoner en roulant, avec le téléphone à l'oreille...

Mots clés :

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le non respect des autres sur la route :

- coller.

- prendre la priorité sans s'assurer que l'autre la bien compris.

- ne pas régler ou baisser ses feux quand c'est possible ou éteindre tous ses feux de brouillard (avant et arrière) quand on est vu.

- rouler au dessus des limitations (c'est pénible de déboucher d'un chemin sans visiblité et de se dire si les voitures arrivent à 90 km/h, c'est bon, je peux y aller mais si une voiture arrive à 120 ou une moto à 180, elle va me rentrer dedans.). C'est pareil, quand un pieton traverse sans visibilité en ville, une voiture roulant à 50 pourra s'arrêter, une roulant à 70 parce qu'elle ne voit personne, ne freinera pas et le pieton devra reculer.

- ...

Par

Donc nous avons besoin d'un baromètre pour savoir que l'être humain pense qu'il est vertueux et bon alors que les autres ne le seraient pas ? Première nouvelle merci les gars :bien:

Sinon on peut arrêter avec les "les chiffres sont en hausse depuis 3 ans" ça ne veut rien dire !! si on analyse les chiffres, ils sont plombés par les 2 roues, de plus en plus utilisé en agglomération à cause de la hausse du nombre de véhicule (donc bouchons, perte de temps ...).

De plus entre les Smartphones et les écrans intégrés, cela ne peut pas faire du bien au nombre d'accident. C'est juste du bon sens !

Et puis arrêtez avec vos distances de sécurité à la con. Bien sur que c'est important mais la circulation serait impossible si on les respectait à chaque instant. Ce n'est pas toujours une volonté du conducteur

Et puis on en parle des distances de sécurité "théorique" qui n'ont pas évoluées en 30 ans alors que le freinage des voitures a beaucoup progressé ?

Un article rempli de poncifs qui ne nous apprends rien du tout finalement :coolfuck:

Par

En réponse à MotherKaiser

Donc nous avons besoin d'un baromètre pour savoir que l'être humain pense qu'il est vertueux et bon alors que les autres ne le seraient pas ? Première nouvelle merci les gars :bien:

Sinon on peut arrêter avec les "les chiffres sont en hausse depuis 3 ans" ça ne veut rien dire !! si on analyse les chiffres, ils sont plombés par les 2 roues, de plus en plus utilisé en agglomération à cause de la hausse du nombre de véhicule (donc bouchons, perte de temps ...).

De plus entre les Smartphones et les écrans intégrés, cela ne peut pas faire du bien au nombre d'accident. C'est juste du bon sens !

Et puis arrêtez avec vos distances de sécurité à la con. Bien sur que c'est important mais la circulation serait impossible si on les respectait à chaque instant. Ce n'est pas toujours une volonté du conducteur

Et puis on en parle des distances de sécurité "théorique" qui n'ont pas évoluées en 30 ans alors que le freinage des voitures a beaucoup progressé ?

Un article rempli de poncifs qui ne nous apprends rien du tout finalement :coolfuck:

C'est normal que les distances n'évolue pas. Certes la voiture de derrière freinera plus vite, mais la voiture de devant aussi et on sera donc dedans plus vite aussi !

Le respect des distances de sécurité et le fait de serrer tout le temps le plus à droite possible sur la route est le comportement le plus sûr, à la foi pour ses propres erreurs et pour éviter les erreurs des autres.

Par

En réponse à MotherKaiser

Donc nous avons besoin d'un baromètre pour savoir que l'être humain pense qu'il est vertueux et bon alors que les autres ne le seraient pas ? Première nouvelle merci les gars :bien:

Sinon on peut arrêter avec les "les chiffres sont en hausse depuis 3 ans" ça ne veut rien dire !! si on analyse les chiffres, ils sont plombés par les 2 roues, de plus en plus utilisé en agglomération à cause de la hausse du nombre de véhicule (donc bouchons, perte de temps ...).

De plus entre les Smartphones et les écrans intégrés, cela ne peut pas faire du bien au nombre d'accident. C'est juste du bon sens !

Et puis arrêtez avec vos distances de sécurité à la con. Bien sur que c'est important mais la circulation serait impossible si on les respectait à chaque instant. Ce n'est pas toujours une volonté du conducteur

Et puis on en parle des distances de sécurité "théorique" qui n'ont pas évoluées en 30 ans alors que le freinage des voitures a beaucoup progressé ?

Un article rempli de poncifs qui ne nous apprends rien du tout finalement :coolfuck:

Le but de cette étude, et donc de l'article qui en parle, n'est pas nécessairement d'apprendre des choses, même si certains éléments sont plutôt surprenants. Le but est bien ici d'apporter des chiffres pour permettre une priorisation des fléaux à traiter, et donc indirectement de pousser les autorités à prendre conscience qu'il n'y a pas que la vitesse excessive qui tuent les automobilistes, ou crée des accidents.

Quand on travaille à un niveau décisionnel, on ne peut plus agir seulement sur le bon sens, mais il faut des faits, des statistiques, des enquêtes, etc.

Par

En réponse à Pampiou

Le but de cette étude, et donc de l'article qui en parle, n'est pas nécessairement d'apprendre des choses, même si certains éléments sont plutôt surprenants. Le but est bien ici d'apporter des chiffres pour permettre une priorisation des fléaux à traiter, et donc indirectement de pousser les autorités à prendre conscience qu'il n'y a pas que la vitesse excessive qui tuent les automobilistes, ou crée des accidents.

Quand on travaille à un niveau décisionnel, on ne peut plus agir seulement sur le bon sens, mais il faut des faits, des statistiques, des enquêtes, etc.

""Le Français est autosatisfait : c'est la toute première donnée fournie par la Fondation Vinci et c'est probablement l'une des plus importantes, notamment vis-à-vis de la hausse régulière de la mortalité routière. En effet, en 2017, les sondés ont une très bonne opinion de leur conduite avec une note moyenne de 7,7/10.""

Je suis d'accord avec toi sur la théorie, les études servent de base de travail. Mais si la donnée la plus importante est bien celle là ... Je doute fortement ce la pertinence de cette étude :blague: On en fait quoi de cette "données la plus importante ? bah rien du tout :areuh:

Et puis ce que je vois aussi c'est que tous les "fléaux" sont connus depuis des années mais trop compliqué à traiter. Comment interdit-on les gens d'utiliser le téléphone ? Comment interdit-on de coller les gens ?

Avec des études inutiles on avance pas, c'est cela qui me chiffonne. Et je ne parle même pas de ces études et sondages qui ont démontré leur pertinence toutes cette année 2016.

Je préfère encore me fier au bon sens en fait. Mais bon c'est pas business, ça donne pas de fric aux entreprises à qui on achète ces études bidons ...

Par

En réponse à narmer

Le non respect des autres sur la route :

- coller.

- prendre la priorité sans s'assurer que l'autre la bien compris.

- ne pas régler ou baisser ses feux quand c'est possible ou éteindre tous ses feux de brouillard (avant et arrière) quand on est vu.

- rouler au dessus des limitations (c'est pénible de déboucher d'un chemin sans visiblité et de se dire si les voitures arrivent à 90 km/h, c'est bon, je peux y aller mais si une voiture arrive à 120 ou une moto à 180, elle va me rentrer dedans.). C'est pareil, quand un pieton traverse sans visibilité en ville, une voiture roulant à 50 pourra s'arrêter, une roulant à 70 parce qu'elle ne voit personne, ne freinera pas et le pieton devra reculer.

- ...

oui, enfin, le coup des limitations de vitesse, c'est souvent arbitraire.

on peut ainsi bien souvent rouler plus vite que la limitation sans qu'il y ait plus de danger pour les autres: cas type de la 2x2 voies bien protégée et limitée à 90-110 qui, tout d'un coup traverse un morceau de commune et se retrouve subitement limitée à 50 alors qu'il n'y a ni feu, ni croisement...

inversement, je ne compte plus le nombre de petites routes limitées à 90 sur lesquelles prendre un virage à 90 s'apparente à un aller-simple vers le cimetière. bref, c'est avant tout aux conducteurs de savoir apprécier le contexte pour savoir à quelle vitesse on peut rouler raisonnablement. c'était d'ailleurs le cas il y a bien longtemps. le problème est qu'une bonne partie des conducteurs ne l'est pas... raisonnable.

Par Profil supprimé

Je crois qu'il est bien temps d'implémenter une nouvelle taxation automobile!

Par

"le problème est qu'une bonne partie des conducteurs ne l'est pas... raisonnable."

Pas besoin d'une étude pour être d'accord, au risque de faire sourire on peut ajouter que conduire n'est pas un acte anodin, cela requiert une attention soutenue et la conscience permanente de ne pas être entouré d'autres véhicules mais d'autres conducteurs.

Par

se qui fatigue les conducteurs c la limitation de vitesse et oblige de resté à la même vitesse sans entendre le moteur ou à force d'entendre le même bruit tu somnole nul nul nul sécurité 0 et les autoroutes on paye pr resté à 130 ou 70 ou moins et c quand qu'on aura un panneau fin de limite de vitesse comme en Allemagne

Par

En réponse à REM1X60

se qui fatigue les conducteurs c la limitation de vitesse et oblige de resté à la même vitesse sans entendre le moteur ou à force d'entendre le même bruit tu somnole nul nul nul sécurité 0 et les autoroutes on paye pr resté à 130 ou 70 ou moins et c quand qu'on aura un panneau fin de limite de vitesse comme en Allemagne

Quand les gens seront capables de conduire correctement ? Style respect des distances de sécurité, regarder dans le rétro ou l'angle mort avant de déboiter, mettre son clignotant, tenir sa voie en se concentrant sur la route plutôt que sur le téléphone...

"37 % collent délibérément les conducteurs qui les énervent" => voilà peut être la phrase à retenir concernant la stupidité de certains conducteurs. Coller les gens qui vous énervent ne les a jamais fait avancer plus vite...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire