Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Son permis annulé depuis 2005, il continuait à conduite

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Son permis annulé depuis 2005, il continuait à conduite

C’est un fait divers qui pose question dans une époque où l’on veut nous convaincre qu’une automatisation générale des contrôles et des procédures est la panacée pour la sécurité routière. À la lumière de ce qui va suivre il semblerait bien que non, tandis que l’on comprend aussi que payer son infraction ne pousse pas les autorités à aller chercher plus loin. La fiscalité routière existerait donc bel et bien. Enfin, rien ne vaut un bon contrôle routier humain pour en finir avec ce genre de situation. Ce qui ne rassure pas à l’heure où l’on sacralise les radars automatiques, fixes ou mobiles.

Non, la technique ne peut pas tout et elle doit être cantonnée à sa vocation à aider l’homme à faire au mieux son travail avec détermination et discernement. Démonstration avec ce fait divers mettant en lumière un Marseillais, âgé de 65 ans, qui conduisait depuis 12 ans malgré l’annulation de son permis de conduire. Il a été contrôlé par les gendarmes du Peloton motorisé de Peyruis dans la commune de La Brillanne dans les Alpes-de-Haute-Provence ;

Au moment du contrôle, le sexagénaire a déclaré avoir oublié son permis de conduire et il a présenté celui de son épouse. Mais, après vérification dans les fichiers informatiques et auprès de la préfecture, il apparaît que le conducteur a vu son autorisation de conduire annulée depuis 2005. Mais c’est la suite qui ouvre à la réflexion. Car l’intéressé a fait l’objet de plusieurs procédures pour conduite sans permis depuis 2005 dont deux conduites sans permis en récidive.

Pire, il a continué à conduire, cumulant les infractions au code de la route : 21 excès de vitesse, 8 usages du téléphone au volant, non-port de la ceinture de sécurité et franchissement de feu rouge. S’il avait été détenteur de son permis, il aurait perdu plus de 56 points. Mais en payant ses infractions, il a pu, pendant plus d’une décennie, poursuivre sa route. Régler son amende à l’État, après tout, n’est-ce pas la meilleure façon d’être quitte ?

Pas sûr, néanmoins, qu’on lui donne l’absolution devant le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains, où le sexagénaire est convoqué… en avril prochain. De quoi faire encore quelques kilomètres au volant.

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C''est pas le gars qui prétendait tout faire à pinces ? :voyons:

ça explique mieux ses locations de véhicules :wink:

Par

Un phénomène celui là...

Je ne comprends pas que de tel cas, réellement dangereux pour nous ne soit pas envoyé en prison directement et bien plus tôt. Les cas sociaux de Marseille sont peut-être les pires...

Par

"Régler son amende à l’État, après tout, n’est-ce pas la meilleure façon d’être quitte ?"

-> vous avez TOUT dit M. Lecondé :cry:

Money Money Money...

Et vive la France, vive la République.

Par

Comme je le dis à chaque fois la prison pour ça c'est stupide (ça les engorge et c'est complètement disproportionné) et l'amende pécunière classique est pas assez élevé.

1/ saisie et destruction du véhicule.

2/ Amende de 10 000€ avec ponction directe sur les comptes/salaires/retraite/aides sociales....

Quand tu te retrouves avec plus rien sur le compte et plus rien pour conduire déjà tu commences à réfléchir.

Par

Normal, il est Marseillais, donc un félé du bocal.

Par

C'est gigi en a1 75cv reprogrammé

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Comme je le dis à chaque fois la prison pour ça c'est stupide (ça les engorge et c'est complètement disproportionné) et l'amende pécunière classique est pas assez élevé.

1/ saisie et destruction du véhicule.

2/ Amende de 10 000€ avec ponction directe sur les comptes/salaires/retraite/aides sociales....

Quand tu te retrouves avec plus rien sur le compte et plus rien pour conduire déjà tu commences à réfléchir.

Et obligation de pointer au commissariat tous les jours, sans voiture ça va lui faire les pieds...

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Comme je le dis à chaque fois la prison pour ça c'est stupide (ça les engorge et c'est complètement disproportionné) et l'amende pécunière classique est pas assez élevé.

1/ saisie et destruction du véhicule.

2/ Amende de 10 000€ avec ponction directe sur les comptes/salaires/retraite/aides sociales....

Quand tu te retrouves avec plus rien sur le compte et plus rien pour conduire déjà tu commences à réfléchir.

La seule chose qui pourrait être adapté, c'est, comme en Finlande, une amende directement proportionnelle aux revenus. Et 10000€ n'est pas adapté a tous les cas, il y a quand même parmi les conducteurs aux comportements imbéciles beaucoup de «CSP+» a petite cervelle.

Ceci dit, il n'est pas possible d'anticiper dans la loi tous les cas pouvant se présenter un jour. Le malfrat a toujours un peu d'avance sur le gendarme. Quand a moi, je suis les recommandations de Mr Georges Brassens: pour ne jamais avoir a dire bonjour a un gendarme, je respecte la loi.

https://www.youtube.com/watch?v=IhhLGenyjus

.

Par

C'est un problème bien français : je connais un autre cas qui marche très bien :

- faire une construction dans l'illégalité mais en déclarant les travaux (faut pas que ça gêne trop)

- au bout de quelques mois l'administration demande où on en est : payer sa taxe foncière et taxe d'habitation

Je pense que ça peut durer un paquet d'années comme ça. On doit même pouvoir revendre sa maison sans souci et il y a des chances que soit régularisés ensuite

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Comme je le dis à chaque fois la prison pour ça c'est stupide (ça les engorge et c'est complètement disproportionné) et l'amende pécunière classique est pas assez élevé.

1/ saisie et destruction du véhicule.

2/ Amende de 10 000€ avec ponction directe sur les comptes/salaires/retraite/aides sociales....

Quand tu te retrouves avec plus rien sur le compte et plus rien pour conduire déjà tu commences à réfléchir.

Pourquoi détruire le véhicule? Il pourrait être revendu au bénéfice de l'état, ou réaffecté aux forces de l'ordre.

Mais la saisie serait facile à éviter, puisqu'elle n'est possible que si l'auteur de l'infraction est le propriétaire du véhicule...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire