Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Sondage - Trouvez-vous les ralentisseurs bénéfiques pour la sécurité routière ?

La bosse reste l'outil privilégié des mairies pour faire ralentir les automobilistes et sécuriser des zones. Mais leur multiplication peut avoir des effets pervers. De plus, les ralentisseurs sont accusés de renforcer la pollution.

Sondage - Trouvez-vous les ralentisseurs bénéfiques pour la sécurité routière ?

Un homme en croisade contre ceux en trop

Depuis plus de deux ans, Thierry Modolo est parti en guerre contre les ralentisseurs dans sa région du Var avec une page sur les réseaux sociaux nommée « mon maire est autophobe » et une pétition. Contacté, il nous a déclarés "nous souhaitons que les ralentisseurs dont l'emplacement n'est pas justifié soient détruits". En clair, il ne garderait que ceux qui sont présents aux abords des écoles, maisons de retraite ou zones touristiques. Pour lui "il n'y a qu'en France qu'il y a une telle multiplication des ralentisseurs". Il a été rejoint dans son combat par M. Loubry de la Fédération des motards en colère du Var, qui a attaqué une première ville en justice.

Un élément de sécurité

Pas question d'être manichéen et de signer ici une tribune à charge contre les ralentisseurs. Leur installation peut être justifiée dans des zones où il est impératif d'inciter les conducteurs à lever le pied. Le dos d’âne reste le meilleur moyen pour forcer les automobilistes à respecter la limitation à 30 km/h. Il faut songer au fait qu'un dos d'âne peut aussi être un mal pour un bien. Sur des axes accidentogènes ou à risques, par exemple à l'approche d'une école, il pourrait très bien être remplacé par un radar !

Mais Thierry Modolo souligne un des effets pervers des bosses « la zone entre deux ralentisseurs incite à accélérer ». Il est vrai qu'à force de ralentir, on peut être tenté d'appuyer sur l'accélérateur pour compenser, un effet renforcé par l'enchaînement dans une même rue. Trop de ralentisseurs tue l'effet du ralentisseur ?

Mais une loi à respecter

L'implantation et la forme des ralentisseurs ne sont pas décidées librement par les édiles. Elles doivent respecter une législation précise, et notamment le décret n°94-447 paru au Journal Officiel en mai 1994. L'une des règles essentielles à respecter est la hauteur, qui ne doit pas excéder 10 cm. Pourtant, nombre de bosses sont dans l'illégalité. Il y a quelques années, nos confrères d'Auto Plus avaient contrôlé 300 ralentisseurs À l’époque, 18 % étaient trop hauts ou trop raides. D'ailleurs, en cas de dommage sur un véhicule, Thierry Modolo conseille de « porter plainte contre le maire, qui est responsable de la voirie de sa commune ».

Un facteur de pollution

C'est un aspect qui remet actuellement en question l'intérêt des ralentisseurs, sans être lié directement à la sécurité routière. Au Royaume-Uni, une étude de l'institut national pour la santé et la qualité des soins n'a pas hésité à pointer du doigt les dos d'âne. À tel point que de l'autre côté de la Manche, il est envisagé d'en supprimer. Une mesure qui ferait partie d'un vaste plan pour améliorer la qualité de l'air, après les mises en garde de la Commission Européenne.

Mais quel est le lien entre les ralentisseurs et la pollution ? Les premiers sont accusés de favoriser la seconde en forçant les conducteurs à freiner puis réaccélérer. Pendant quelques secondes, la consommation s'envole. Or, pour faire baisser les quantités de rejets polluants, le meilleur moyen n'est pas de casser régulièrement l'allure des véhicules mais de les faire rouler à la vitesse la plus constante possible. En clair, si les ralentisseurs étaient supprimés, il n'en serait pas de même des zones 30 !

La mise à mal des véhicules

Comme vient de le dénoncer sur Caradisiac Jean Savary dans un billet d'humeur, les ralentisseurs fleurissent dans les zones urbaines et nos voitures peuvent en souffrir. Les montées et descentes répétées mettent à rude épreuve les organes mécaniques, à commencer par les éléments de la suspension. Les coussins berlinois sur lesquels une moitié du véhicule passe semblent encore plus agressifs pour nos autos.

Favorisant le passage des vitesses, les bosses sollicitent davantage la boîte et l'embrayage. Il ne faut pas oublier bien sûr les pentes trop abruptes sur lesquelles viendront frotter les boucliers et les soubassements. Généralement, les ralentisseurs les plus cassants sont tachés d'huile !

À Sanary sur Mer, on fait sans

Au cours de notre conversation, Thierry Modolo a donné comme exemple la commune de Sanary-sur-Mer, dans le Var, où le maire a fait le choix de n'implanter aucun ralentisseur. Selon lui, il n'y a pas davantage d'accidents et surtout ceux qui ont eu lieu dans la commune n'auraient pas pu être évités avec un dos d'âne. Nous avons tenté de contacter le maire pour en savoir plus, mais nos demandes sont restées sans réponse.

 

Maintenant, c'est à vous de voter et de réagir !

Mots clés :

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

, sauf à disposer d'un bon 4X4qui escalade ces dos d'âne tranquillou,le reste des voitures souffrent un peu de ces dispositifs ;certains sont trés mal conçus , on a l'impression qu'ils sont là pour bousiller les caisses, dés fois j'ai l'impression qu'ils ne sont pas bien légaux dans leur construction anarchique...

Par

Positifs pour les fabriquant de pièces comme l'embrayage et les amortisseurs. Sinon c'est nul je préfère encore les radars.

Pour la sécurité il existe bien mieux. Les chicanes, les trottoirs haut et barrières pour protéger les piétons et même les radars.

Par

En réponse à mazdaspeed73000

Positifs pour les fabriquant de pièces comme l'embrayage et les amortisseurs. Sinon c'est nul je préfère encore les radars.

Pour la sécurité il existe bien mieux. Les chicanes, les trottoirs haut et barrières pour protéger les piétons et même les radars.

Plutôt d'accord.

Les feux rouges qui passent uniquement au rouge en cas de dépassement sont plus bénéfiques je trouve, et ceux-là ne défoncent pas nos voitures.

Par

En réponse à smartgeek

Plutôt d'accord.

Les feux rouges qui passent uniquement au rouge en cas de dépassement sont plus bénéfiques je trouve, et ceux-là ne défoncent pas nos voitures.

Exact. Mais tout ça est plus chère qu'une bosse de merde.

Et pour les conducteurs non bovins des panneaux de signalisations lisibles et bien placés suffisent.

Par

Je pense que les ralentisseurs sont de plus en plus durs pour les véhicules car la mode étant aux SUV qui peuvent se permettre de moins ralentir, il a fallu trouver une façon de les contraindre à plus ralentir.

Et les coussins berlinois sont mal utilisés quand mis avant un passage piéton dans chaque sens de circulation, certains contournent celui qui se présente en passant dans la voie d'en face, donc sans ralentir . En plus du fait qu'ils ne font pas ralentir les 2 roues.

Certains sont utiles mais pour d'autres, on se demande à quoi ils servent en dehors d'user les freins, les amortisseurs et faire gaspiller de l'essence.

Par

Et bien n'en déplaise à certains, il y a peu de dispositifs aussi efficace pour "casser" la vitesse. Donc OUI, c'est une bonne chose...à condition que la législation soit respectée lors de la conception/construction de l'ouvrage, ce qui n'est très souvent pas le cas.

Par

:peur:. J'ai toujours des sueurs froides,sur le passage des ralentisseurs avec mon combiné fileté....

Par

Il y a bien d'autres moyens pour améliorer la sécurité en ville, comme limiter la largeur des voies, mettre des chicanes, etc. La manie du gendarme couché, en France comme en Italie d'ailleurs, c'est la encore une solution de court terme, sur une petite distance, et dangereuse pour les motards. Une fois de plus court termisme et absence de vrai travail de fond sur la sécurité routière sont la mère de nos chers politiques.

Par

En réponse à Fmor75

Et bien n'en déplaise à certains, il y a peu de dispositifs aussi efficace pour "casser" la vitesse. Donc OUI, c'est une bonne chose...à condition que la législation soit respectée lors de la conception/construction de l'ouvrage, ce qui n'est très souvent pas le cas.

Absolument pas. Si le gendarme couché est une spécialité française, c'est bien la preuve de son inefficacité par rapport à d'autres pays où la mortalité est plus faible en ville... Mais faut accepter de mettre plus d'argent qu'une ligne de goudron.

Par

On nous bassine constamment pour l'écologie et en même temps on nous plante des feux rouges et des stop jusqu'au milleu de nulle part .. je suis sur qu on consommerai moins donc pollurai moins si on pouvait rouler sur des routes en bon état, ce serait deja un bon début..

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire