Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Stationnement : la Cour des comptes réclame plus contraventions

Dans Pratique / Autres actu pratique

Stationnement : la Cour des comptes réclame plus contraventions

La Cour des comptes n’est pas là pour nous faire plaisir. Froidement, elle accomplit sa mission qui est de jeter un regard impitoyable sur la gestion des comptes publics. De fait, si on a envie de l’applaudir lorsqu’elle nous ouvre les yeux sur les gabegies du genre d’une écotaxe changée en nouvel impôt pour tous, on sourit moins lorsqu’elle suggère plus de contraventions pour rationaliser le problème du stationnement en France.

Mais c’est ainsi. La Cour des comptes est partie de ce postulat : le taux de paiement des places de stationnement en France est de seulement 35 % alors qu'il dépasse les 90 % en Espagne. De là ce constat : les automobilistes ne sont pas assez contrôlés en matière de paiement de stationnement urbain évalué comme un chaînon manquant dans les politiques de mobilité.

Alors il y a la conjoncture sensible qui fait que les personnes compétentes pour verbaliser cette infraction soient prises à d’autres missions. Un argument que la Cour des comptes contre avec le rappel de l’existence du recours au procès-verbal électronique (PVe) qui assure, souligne-t-elle « une meilleure efficacité de la chaîne de traitement des amendes ». Dans leur rapport, les conseillers relèvent aussi que le tarif d'une place sur voirie est « souvent » inférieur à celui en parking.

Concrètement, il apparaît que les paiements spontanés représentent, pour une place donnée, en moyenne deux heures de droit de stationnement pour un potentiel théorique total de huit heures. Les voitures sont immobiles près de 95 % du temps alors que leur emprise sur la voirie est de 10 m2. Un constat qui fait le lit d’une réforme à venir sur le stationnement. Réforme qui interviendra en 218.

Et le réveil sera dur. Dès janvier prochain, les villes auront la main sur le prix « des amendes », baptisées « forfaits de post-stationnement ». À Paris, il passera de 17 euros aujourd'hui, à 50 euros en zone I (centre de Paris) et à 35 euros en zone II (arrondissements périphériques). Autre pilier de la réforme : des entreprises délégataires de service public pourront verbaliser. Elles interviendront en remplacement des agents des forces de l'ordre, des policiers municipaux ou des agents de surveillance de la voie publique (ASVP), seuls aujourd'hui habilités à dresser des PV. Ce sera l’heure des comptes et la fin de la cour de récréation.

Commentaires (10)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Enfin, ce n'est pas trop tôt.

J'ai toujours payé en zone de stationnement payant.

Mon record : 18 mois de travail comme représentant sur Paris avec voiture de fonction : Une seule amende !

Donc, si tu veux, tu ne prends pas de contraventions.

Bien la preuve que

1 - il est possible de ne pas prendre de contraventions.

2 - Le contrôle du paiement est insuffisant.

3 - J'ai choisi de respecter la loi.

4 - Les amendes actuelles ne sont pas dissuasives !

Par Profil supprimé

Donc, d'un côté on demande aux gens d'être plus disciplinés et de respecter les règles.

Mais de l'autre côté, si les gens respectent les règles, ça fait moins d'amendes et donc plus assez de fric qui rentre !!!!!!!!!

Mais quel pays de fou !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Par

En réponse à subaruforever

Enfin, ce n'est pas trop tôt.

J'ai toujours payé en zone de stationnement payant.

Mon record : 18 mois de travail comme représentant sur Paris avec voiture de fonction : Une seule amende !

Donc, si tu veux, tu ne prends pas de contraventions.

Bien la preuve que

1 - il est possible de ne pas prendre de contraventions.

2 - Le contrôle du paiement est insuffisant.

3 - J'ai choisi de respecter la loi.

4 - Les amendes actuelles ne sont pas dissuasives !

je paye pas :oui:

Par

Résumé elliptique du rapport de la cour.

Certes il dit que seulement 1/3 des gens s'acquittent du parking sic "le taux de paiement spontané était de 35% en moyenne dans dix villes de province et bien moindre dans Paris. Cet état de fait est propre à la France dans la mesure où ce taux est nettement supérieur en Belgique (près de 80 %), en Grande-Bretagne (entre 85 et 90%) ou encore en Espagne (plus de 90%).

Mais il dit aussi des tes de choses intéressantes :

- dans les grandes villes Françaises 1/4 des automobilistes n'ont pas une seule place de parking

- Il faut harmoniser le parking entre villes adjacentes cf. Suresnes avec pendant longtemps un parking gratuit

- harmoniser le tarif entre le stationnement en parking et le stationnement de rue pour inciter à aller en parking et à le louer au mois

- réduire l'écart entre le tarif "résident" et le tarif "occasionnel" , autrement dit augmenter fortement le prix du stationnement résidentiel pour inciter les propriétaires à louer un parking plutôt que de squatter à la semaine des places ...

Le provincial de passage méditera que dans certaines villes de la 1° couronne Parisienne le tarif résidentiel c'est 10€ la SEMAINE ...

etc...

Par

En réponse à Profil supprimé

Donc, d'un côté on demande aux gens d'être plus disciplinés et de respecter les règles.

Mais de l'autre côté, si les gens respectent les règles, ça fait moins d'amendes et donc plus assez de fric qui rentre !!!!!!!!!

Mais quel pays de fou !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C'est ca... C'est idem que pour les cigarettes diaboliques...

Par

Donc en fait, si tout le monde payait, beaucoup d'argent rentrerait dans les caisses. Ce qui permettrait au final de faire payer "un peu moins" tout le monde.

Je préconise une baisse des tarifs et une très forte hausse des amandes, alors.

Par

"la Cour des comptes réclame plus contraventions"

Manque "de"...

"Réforme qui interviendra en 218."

Avant ou après JC ?

Par

Le souci du stationnement est qu'il est géré par des fonctionnaires donc l'autorité hiérarchique est le maire.

Le maire doit se faire réélire donc , si plus de PV donc moins d'électeurs.

Il faut savoir que quand un individu stationnement mal , il va gueulé chez le maire et il va faire de la contre campagne électorale.

Ainsi j'ai un collègue qui a du appelé les policiers pour que son voisin arrête de se garer sur son bateau.

L'individu a reçu un pv , et se dernier a fait campagne contre le maire , car se dernier interdisait le stationnement dans la rue, que l'on avait plus de droit de se garer où l'on veut , etc etc etc ...

Par

En réponse à subaruforever

Enfin, ce n'est pas trop tôt.

J'ai toujours payé en zone de stationnement payant.

Mon record : 18 mois de travail comme représentant sur Paris avec voiture de fonction : Une seule amende !

Donc, si tu veux, tu ne prends pas de contraventions.

Bien la preuve que

1 - il est possible de ne pas prendre de contraventions.

2 - Le contrôle du paiement est insuffisant.

3 - J'ai choisi de respecter la loi.

4 - Les amendes actuelles ne sont pas dissuasives !

Certain ne travaille pas, ne sont représentant de rien, n'ont pas de voiture de fonction, je n'ai jamais payé mon stationnement verbalisé 2 fois en 18 mois, je n'en suis pas fier, mais j'estime que la voirie est à tout le monde et que les transport en commun ne sont pas efficace pour me pousser a abandonner ma voiture

Par

Et si on créer une cour des citoyens ?

Gratuité de la jouissance de l'espace publique qu'on fait payer aux français depuis... l'époque féodale ? Ou avant ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire