Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike – 2015 : Tom Sykes n'est pas mécontent d'être débarrassé de Loris Baz

Dans Moto / Sport

Superbike – 2015 : Tom Sykes n'est pas mécontent d'être débarrassé de Loris Baz

Tom Sykes, le champion du monde 2013 qui a perdu sa couronne en Superbike au profit du tricolore Sylvain Guintoli, reste vert de rage contre un équipier lui aussi Français Loris Baz. Alors qu'il reprend le guidon de sa Kawasaki pour des tests d'intersaison qui doivent composer avec une météo exécrable, le Britannique a parlé des échanges qu'il a entamés avec son nouveau binôme Jonathan Rea. Pour mieux revenir sur ses relations passées avec celui qui est désormais un pilote de Moto GP au sein du Forward Racing avec une Yamaha...


Et à l'écouter, Tom Sykes est heureux de retrouver un compatriote, même si ce dernier ne manquera pas de lui donner du fil à retordre une fois qu'il se sera familiarisé avec la ZX-10R : « je connais Jonathan de puis le temps où nous étions tous les deux des pilotes en BSB. Je lui ai plus parlé en quelques jours qu'à Loris Baz durant ces dernières saisons au sein du team Kawasaki. Avec Loris, il y avait un conflit de personnalités. J'ai un peu plus les pieds sur terre et la tête sur les épaules. Jonathan, de son côté, a terminé sur le podium du championnat, a gagné des courses et il est maintenant dans le camp Kawasaki. C'est motivant pour toute l'équipe et cela va nous donner plus d'opportunités pour nous battre pour la victoire. Pour moi, il n'est pas une pression supplémentaire. »


Superbike – 2015 : Tom Sykes n'est pas mécontent d'être débarrassé de Loris Baz


Le commencement de la fin des relations déjà tendues entre Sykes et Baz s'est déroulé lors d'une manche en Malaisie où le cadet avait accroché l'aîné pour le compte. Puis il y a eu le refus de Loris de suivre une consigne d'équipe qui aurait permis à Sykes de contrecarrer les ambitions de titre de Guintoli au Qatar. S'en étaient suivis des échanges amers sur les réseaux sociaux. La plaie, apparemment, ne se refermera pas de si tôt.


Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

xous devriez dire Loris BAZ est bien heureux de ne plus supporter ce c... Loris vogue en vmotogp lui:bien:

Par Anonyme

 Il faut arrêter avec ces 4 points que Baz n'a pas laissés à Sykes au Qatar, puisque Guintoli est champion avec 6 points d'avance. Sykes n'avait qu'à ne pas se laisser battre par Rea en dernière manche, il l'oublie ça?  En fait il a plutôt perdu le titre à Portimao 2° manche, Laguna seca 1°, Jerez 1° ou Magny Cours 2°: dans chacune de ces manches il avait plusieurs pilotes devant lui, une seule "amélioration" lui aurait amené le titre. Alors crier sur Baz est une façon de faire oublier  qu'il n'a pas pu ou pas su gérer ses 44 points d'avance à mi-saison ! C'est Sylvain qui avait la hargne et un moral de vainqueur durant les 2 derniers mois. Et Méladri lui a offert 5 point à magny, ok, quand Baz en a offert 2 à Sykes;

Par Anonyme

"La tete sur les épaules et les pieds sur terre", se serait de se concentrer sur 2015 au lieu de ressasser la saison dernière ........  et Rea va vite lui faire de l'ombre cette année à Sykes. Sykes est surement plus professionnel, plus constant et plus gestionnaire, mais Rea est un pilote de mental, et sur une bonne moto, il jouera devant avec beaucoup plus d'agressivité

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire