Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Superbike - Aprilia : Marco Melandri taille Sylvain Guintoli

Dans Moto / Sport

Superbike - Aprilia : Marco Melandri taille Sylvain Guintoli

Ils ont cohabité pendant un an dans un box de Superbike que l'usine Aprilia a quitté au terme de cette saison 2014 marquée par les titres mondiaux pilotes et constructeurs. Un épilogue qui ne s'est dessiné qu'au terme de l'ultime course au Qatar. Mais une conclusion qui n'a pas été célébrée dans une liesse que les circonstances autorisées. Deux couronnes mondiales et pourtant des grimaces au moment de plier bagages pour le Moto GP alors que Sylvain Guintoli sacré faisait son baluchon pour rejoindre Honda. Car Marco Melandri nous le précise aujourd'hui, l'ambiance au sein des troupes de Noale était pour le moins tendue.


Vous avez aimé la bisbille chez Kawasaki entre Top Sykes et Loris Baz ? Alors vous apprécierez la fraîcheur des relations entre Marco Melandri et Sylvain Guintoli chez Aprilia. L'Italien, qui sera en Moto GP en 2015 pour développer le programme du constructeur du groupe Piaggio en Grand Prix, s'est laissé aller à la confidence sur le site Speedweek. Et à l'écouter, il nous ferait changer d'avis sur un Sylvain calme et gentleman, pour le coup dépeint comme un ingrat notoire... Morceaux choisis :


« Il n'y avait aucune relation avec Sylvain Guintoli. Il ne m'a jamais présenté ses excuses lorsqu'il m'a fait tomber à Portimao. Au contraire, il m'a même blâmé dans cet incident qui nous a éliminé tous les deux. A Magny-Cours, il ne m'a pas remercié pour ce que j'ai fait pour lui lors de la première manche. Lors de la seconde, j'ai fait ma course et si Baz n'avait pas fait de même lors de la seconde course au Qatar, il n'aurait jamais été champion du monde. » On rappellera qu'à Portimao, sous la pluie, Aprilia pouvait envisager le doublé avant que la lutte fratricide ne se transforme en suicide collectif. Et qu'à Magny-Cours, Melandri s'est plié aux consignes lors de la première course mais les a refusée lors de la deuxième.


« Cette expérience a été mauvaise, très mauvaise » poursuit Melandri. « vous êtes plus raide que votre coéquipier et vous devez l'aider. C'est difficile. Les trois dernières courses ont été difficiles. J'étais plus fort que Guintoli mais Aprilia m'a demandé de l'aider. Je crois en certaine valeur. Une tape sur l'épaule, un remerciement auraient été appropriés. Je suis arrivé au Qatar détruit. Je ne voulais même pas piloter. J'ai demandé à Aprilia si je pouvais rester à la maison car à quoi bon participer avec l'ordre de rouler lentement ? » Vu l'ambiance, on comprend à présent pourquoi l'officialisation de l'homme de Ravenne auprès d'Alvaro Bautista en Moto GP n'est arrivée que très tardivement.


Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

c'est vrai que mélandri a toujours laissé un souvenir impérissable partout ou il est passé: un sale connard 1ère catégorie comme biaggi. Tech3 en garde un super souvenir . 2015 il va tellement se faire écraser qu il lui faudra trouver une autre excuse. Sylvain a été bien plus régulier que ce nain. il mérite largement son titre. N'oublions pas que le nain s'est enfui sans remercier son équipe.

Par Anonyme

 Il est trop fort le "Macio", il taille, pourtant....En MGP Il est chez Yam il n'y arrive pas, Il va chez Ducati il n'y arrive pas, chez Kawa il ferme. Il part en WSBK chez Yam, il y en un meilleur que lui et la maison arrête. Il va chez BMW, il loupe le titre à force d'être tjrs par terre. BMW arrête. Il va chez Aprilia pour être Champion du Monde pdt 6 mois il n'y arrive pas avec la RSV4....et pour finir il se plaint de pas être Champion du Monde encore cette année. Il critique Guintoli pour l'avoir fait tomber mais parle-t-il des attaques et  dépacements plutôt virils sur son coéquipié notammment à Sepang? Melandri est un bon pilote mais il a toujours été un pleurnichard peu apprécié du paddock qui n'a jamais eu l''intelligence des pilotes qui l'ont battu. Une Diva amère qui sait que sa carrière est maintenant terminée car il n'a aucune chance en MGP.

Par Anonyme

 Il a raison, Guintoli ne méritait pas d'être champion.

Par Anonyme

si il la mériter

Par Anonyme

Il me revient en mémoire un commentaire de Françis BATTA sue Eurosport en début de saison quand MELANDRI était à la "ramasse", Françis BATTA disait que MELANDRI était qulqu'un qui ne savait que détruire une équipe, en tout cas que là ou il allait ça ne tournait pas rond en grande partie de sa faute.

Par Anonyme

Ouais ben BATTA est un médisant, si Melandri était français il ne dirait pas ça...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire