Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike - Donington M.1: Bayliss, en deux temps

Dans Moto / Sport

Superbike - Donington M.1: Bayliss, en deux temps

Sans doute jamais depuis l'entame du meeting de Donington les pilotes du Superbike n'avaient rencontré une piste aussi peu mouillée. L'occasion, en théorie, d'assister à une course sans trop de casse. Mais en pratique, c'est tout le contraire qui s'est produit. La première manche de ce onzième rendez vous du calendrier a présenté en effet tous les symptômes du jeu de massacre. Des chutes à foison, de la casse mécanique et deux drapeaux rouges, dont le dernier a eu valeur de drapeau à damiers.


Ainsi, il s'en est fallu que d'un tour pour voir celui qui menait alors la meute, Kiyonari, les quatre fers en l'air. L'infortuné Japonais donnait là le signal d'une incroyable série. Dans le désordre, Haga a cassé son moteur, mettant de l'huile sur la piste, Carlos Checa est tombé et a bien manqué prendre la moto de Gimbert en perdition en pleine tête avant de repartir, Laconi a passé le plus clair de son temps à jardiner, Neukirchner s'y est définitivement mis alors que la palme du plus gros volume se dispute encore entre Tamada et Corser, l'Australien se relevant particulièrement sonné de sa cabriole, tout en regardant médusé Carlos Checa, encore lui, partir racler les graviers.


Superbike - Donington M.1: Bayliss, en deux temps


S'en était trop pour la direction de course qui donnait un premier drapeau rouge pour nettoyer la piste, alors que Sykes avait pris les commandes dans cette tempête. Pour le second départ, la grille était sérieusement clairsemée. Roberto Rolfo s'est alors sans doute dit que c'était là sa chance, pour le plus grand malheur des deux Anglais Sykes et Haslam. Ce dernier a pourtant tout fait pour éviter d'être couper en deux à l'abord d'un freinage, mais n'a pu finalement éviter la Honda de l'Italien qui, dans sa manœuvre, s'était fait désarçonner. Sykes s'en sortait bien mais Bayliss en profitait déjà pour s'échapper vers la victoire qu'un second drapeau rouge pour cause de pluie lui offrait.


Le classement général s'établissait donc au temps cumulé des deux départs. Si, pour les deux premiers, aucune contestation ne transpirait, la troisième marche du podium attribuée à Biaggi provoquait une colère noire de son équipier Xaus qui pensait bien l'avoir conquise. L'Espagnol a dit son fait au Romain, ce qui nous promet une fin de saison tendue dans un team Sterilgarda qui ne devrait garder aucun des deux pilotes l'an prochain.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire