Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike - Ducati: Encore des questions sans réponse

Dans Moto / Sport

Superbike - Ducati: Encore des questions sans réponse

Noriyuki Haga est-il l'homme de la situation chez Ducati Xerox pour remplacer Troy Bayliss ? La réponse à cette question arrivera très bientôt, soit à la fin de week-end qui s'annonce, et qui lancera les débats de la saison 2009 du mondial Superbike. L'expérience de Norick n'est plus à démontrer mais son style entier et sans concession lui a déjà joué bien des tours. Cette année, il se devra d'être titré, puisqu'il a intégré l'équipe officielle de Borgo Panigale, qui a dominé le précédant exercice. Tous les regards se poseront donc sur le Japonais qui aura la gageure d'assumer le rôle du successeur d'une icône et celui d'archi-favori pour la couronne mondiale.


Une réelle pression et ce d'autant plus que les tests hivernaux n'ont guère été impressionnants. Toujours dominé par un Fabrizio qui entame son second exercice avec ses compatriotes, Haga a aussi beaucoup chuté. Mais cet écueil semble faire partie intégrante de ce personnage haut en couleurs:


Superbike - Ducati: Encore des questions sans réponse


« Je suis certes encore tombé lors du second jour des tests à Phillip Island, comme lors du premier, mais les accidents sont des choses qui arrivent et je suis satisfait du travail effectué sur la moto » déclare serein « Nitronori ». Cependant, la nouvelle 1098F09, en fait 1198, n'est encore à sa main: « Nous avons essayé pas mal de choses et je commence à cerner un peu mieux la moto. »


« Mais nous avons encore pas de travail à faire, notamment sur les multiples possibilités de réglages. La simulation de course a été très instructive, et j'ai aimé la tenue des pneus, notamment l'avant. Mais vendredi, nous profiterons des premiers essais pour tester plusieurs configurations de suspension, car je ne suis pas encore à l'aise avec l'avant. »


Des propose mesurés que Fabrizio contrecarrait en parlant de son sort: « Je suis heureux de mes chronos et tout se présente bien pour ce week-end. Je suis assez confiant. L'an dernier, tout le monde n'avait pas le même niveau de préparation. Cette fois, ce n'est pas le cas si bien que dimanche, il y aura de grandes batailles pour le podium. J'en serai. »


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Je voudrais apporter quelques éléments supplémentaires et dire que Michel Fabrizio, aussi talentueux est-il, n'a encore gagné aucune course et il est restait transparent face au maître Troy Bayliss. De toute sa carrière, Nori-San a toujours dominé ses équipiers Troy Corser compris, en lui concédant cependant et pour la première fois les derniers points en toute fin de saison à son illustre co-équipier l'année dernière. Ceci dit, l'Italien ne fait pas le poids face à Nitro-Nori. Sur une machine qu'il découvre, il a toujours été juste un cheveux derrière Fabrizio qui compte une année d'expérience sur cette même machine éprouvée et qu'il connaît parfaitement. Fabrizio est déjà à fond et claque les meilleurs temps, alors que Haga découvre à peine cette machine et le colle aux basques. Aussi, Haga est un tueur en course, encore lui qui donnait du fil à retordre à Troy Bayliss lui-même, encore lui qui la poussé à la faute le grand Australien. De plus, sur les trois séances de tests hivernaux, le Japonais a déjà devancé l'Italien une fois. Enfin, puis-je ajouter une correction sur le surnom de Norick qui n'est porté et attribué qu'à un seul pilote, certes japonais aussi et à l'origine de la confusion trop souvent relevée, mais tout aussi illustre et hélas décédé en 2007: je pense bien-sûr à l'inoubliable et très regretté Norifumi Abe, surnommé Norick au début de sa brillante décennie en GP. Haga-San n'a qu'un seul célèbre et redoutable surnom né sur la piste, celui de Nitro-Nori. Il est le favori et le prouvera, en faisant une brillante saison comme en 2007 avec un poil de réussite et de régularité que lui permettra la marge offerte par sa machine, la meilleure actuellement. Il peut ainsi profiter de ce début de saison durant les tatonnements des autres nouvelles machines arrivantes, faire parler l'expérience et montrer qu'il est le patron. Pas seulement à son équipier, mais au reste du plateau.

Par Anonyme

 Cent pour Cent d'accord avec ton analyse 22:22, je vois bien Haga champion du monde  SBK 2009.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire