Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike - Monza: C'est le moment ou jamais pour Ducati Xerox

Dans Moto / Sport

Superbike - Monza: C'est le moment ou jamais pour Ducati Xerox

Ce week-end, c'est le mondial Superbike à Monza et s'il est une écurie qui arrive dans le chaudron avec la pression, c'est bien Ducati. A part une entame à Phillip Island intéressante, les troupes Xerox s'en sont ensuite remises au seul talent et à l'opportunisme d'un Haga mort de faim dans la seconde manche de Valence pour éviter une humiliante déculottée. Les officiels à la 1198 n'y arrivent pas et Assen a été le point d'orgue du marasme puisque Borgo Panigale y a enregistré son pire résultat global depuis des lustres. Une conjoncture d'autant plus incompréhensible que les machines privées, elles, tiennent le haut du pavé.


« Nous connaissons une période très difficiles, sans doute la pire d'autant que je me souvienne » reconnaît d'ailleurs Ernesto Marinelli, l'homme qui a remplacé Davide Tardozzi, parti chez BMW. "Mais le plus important est de réagir et de ne pas laisser tomber. De ce point de vue, l'équipe est très forte. » Et elle s'est en partie rassurée lors des tests de Misano, où Fabrizio a impressionné par ses chronos, sous les yeux d'un Haga grippé : « Ces essais ont été primordiaux et le manque de sensations ressenti à Assen par nos deux pilotes a été identifié et en grande partie traité. »


Superbike - Monza: C'est le moment ou jamais pour Ducati Xerox


« J'ai eu la malchance d'être indisposé à Misano mais le travail que nous y avons effectué était bon » confirme Noriyuki. « Il faut maintenant voir comment cela va se passer à Monza. Ce sera dur. J'aime la piste de Monza mais je sais que notre 1198 n'est pas l'une des plus rapides or il y a de longues lignes droites sur ce circuit. Je pense que ça va être dur pour nous. Mais on va se donner à 200%.”


Vainqueur d'une manche l'an dernier sur le tracé transalpin, Fabrizio compte bien y reprendre sa marche en avant : « J'ai connu un bon week-end, ici, l'année dernière. J'ai été heureux de remporter ma première course devant les fans italiens. La saison n'a pas débuté de manière idéale mais nous avons fait de bons essais à Misano. Il nous faut maintenant commencer à rattraper notre retard.” En effet, Michel pointe neuvième au général avec 53 points tandis que Haga émarge au sixième rang avec 85 points.


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Allez Nitro Nori, va falloir envoyer du lourd   !!!!     :bien:

Par Anonyme

Nitro Nori ça commence plutot à etre un pétard mouillé:oui:

Par Anonyme

Il a souvent un petit passage à vide dans ses saisons, mais il va revenir en force      :wink:

Par Anonyme

C'est tout ce que je lui souhaite mais à force son inconstance en course et sa constance à louper ses essais ça devient vraiment relou

Par Anonyme

Etant fan de Haga, je comprends pas se qui se passe cette année. Certe il a gagné une course, mais par contre ces essais ben c'est la cata. bête de course ok mais il n'arrive pas a se qualifié dans les 10 premiers cette année... J'éspère qu il va revenir en force, c'est un battant, on peut lui faire confiance Courage et force nitro nori!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire