Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike - Sébastien Gimbert: Bilan et perspectives pour le mondial Superbike

Dans Moto / Sport

Superbike - Sébastien Gimbert: Bilan et perspectives pour le mondial Superbike

Cette année, vous êtes également engagé en Superbike mondial est-ce un plus dans l'optique du Bol d'Or, sachant que vous disposez d'une machine quasiment identique ?


S. Gimbert : Le fait de rouler en mondial Superbike est un plus évident.


Premièrement pour nous pilotes. On l'a vu au Mans. Lors des essais


préparatifs, j'ai réalisé un chrono quasiment tout de suite alors que nos


adversaires ont eu beaucoup plus de mal a y parvenir. Idem lors des essais officiels. J'avais le meilleur chrono absolu de la première journée et le second jour la météo ne m'a pas permis de pouvoir améliorer. Le seul qui ait pu faire mieux c'est Matthieu Lagrive qui roule lui aussi en championnat du monde mais Supersport et qui était dans une séance plus favorable.


Aujourd'hui il faut savoir qu'un relais d'endurance c'est avant tout un sprint d'une heure. Ensuite coté mécanique, le développement effectué en Superbike profite à notre préparation pour l'endurance, car notre Yamaha R1 de Superbike n'est autre que notre moto d'endurance « affutée ».


Pourriez-vous quantifier la différence face au chronomètre ?


S. Gimbert : C'est difficile à dire mais je pense que l'on peut avancer sans trop se tromper qu'il y a une bonne seconde et demie d'écart. Le moteur est moins puissant, car il doit tenir 24 heures et la moto est plus lourde d'une dizaine de kilos environ.


Le Bol d'Or c'est aussi pour vous l'occasion de rattraper votre saison ?


S. Gimbert : C'est vrai que cette saison 2008 n'a pas vraiment répondu à mes attentes comme à celle du team. Nous avons rencontré beaucoup de malchance que ce soit en Superbike comme en endurance.


La malchance n'explique pas tout pour autant ?


S. Gimbert : Non c'est exact mais c'est malheureusement une explication logique de mes résultats. Je ne reviendrai pas sur ce qui s'est passé au Mans mais en mondial Superbike, j'ai souvent rencontré des problèmes. Je n'ai jamais eu un week-end où tout a fonctionné correctement de la première séance d'essais à la deuxième manche de course le dimanche. Difficile dans ces conditions d'être performant car le niveau est excessivement relevé et les autres ne vous attendent pas. Chaque tour en moins aux essais par rapport à vos adversaires est un handicap. Quant en plus vous avez un déficit de matériel cela n'arrange pas les choses.


Superbike - Sébastien Gimbert: Bilan et perspectives pour le mondial Superbike


Ca vous le saviez avant le début de la saison ?


S. Gimbert : Effectivement, lorsque Christophe Guyot a décidé de nous


emmener avec David Checa en Superbike nous savions que nous allions


souffrir. Seulement je ne crois pas que l'on s'attendait à souffrir de la sorte. Les chronos entre cette année et la saison passée ont explosé. Par exemple à Brands Hatch, début aôut, je termine 19e de la deuxième manche avec un temps cumulé qui en 2007 m'aurait permis de me classer huitième ! Il ne faut pas oublier non plus que notre structure est privée avec des moyens limités. C'est déjà courageux de la part de Christophe de partir à l'assaut du mondial. Après, on peut tout dire, mais nous y sommes et ça c'est déjà bien, et nous ferons tout pour être le plus performant possible d'ici à la fin de la saison.


Pourtant on sait, depuis quelques temps que vous ne ferez plus partie de l'aventure l'an prochain.


S. Gimbert : Effectivement, Christophe m'a prévenu à Misano juste avant la première séance qu'il ne me conserverait pas en Superbike mondial l'an prochain. En revanche, j'ai une proposition concrète pour rester en endurance mais il n'est pas question pour moi de ne faire que deux courses en 2009. Il me reste quatre courses pour tenter de démontrer se dont je suis capable. Je sais qu'en pilotage j'ai mon mot à dire. Après….


Est-ce à dire que vous allez quitter Yamaha ?


S. Gimbert : J'ai fait part de mes souhaits aux responsables de Yamaha et j'attends une contre proposition de leur part afin qu'ils me proposent un programme complémentaire. Maintenant rien ne dit que je ne serai pas encore avec Yamaha l'an prochain. Il n'empêche que mon objectif reste de poursuivre l'aventure en mondial Superbike voire en Supersport et d'y associer un programme en endurance.


De ce fait un résultat au Bol d'Or pourrait peut être inverser la décision du coté de chez Yamaha ?


S. Gimbert : Sincèrement je ne pense pas. Je veux gagner le Bol d'Or bien sûr, mais cela ne changera pas ce qui a été arrêté. Cela pourra peut être plaider en ma faveur afin d'obtenir un soutient supplémentaire pour les dernières courses du mondial Superbike. Inutile de vous dire que le rendez-vous de Magny-Cours en octobre me tient particulièrement à coeur. Si je termine la saison sur de bonnes prestations cela me permettra peut être de décrocher une bonne opportunité…


Mots clés :

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

seb : un grand talent de pilote qui malheureusement n'a jamais pu le montrer faute de matos courrage seb on est beaucoup a savoir que tu es un tres bon :oui: de plus tous les "pilotes" qui devaient faire mieux en te remplacent se sont cassés les dents les uns apres les autre finalement ton seul tord est de ne pas avoir eu un pilotage mediocre mais un grand frere connu qui t'aurait fait avoir un meilleur materiel........

Par Anonyme

Hé bin ça va mal la vitesse moto en France, il a du boulot le nouveau Président de la FFM... Laconi qui quitte Kawa mais n'a pas de guidon, Guintoli viré de chez Pramac, DePuniet pas forcément tranquille vu son absence de résultats, Louis Rossi viré du team FFM 125, GIL qui délaisse Kawa après avoir viré Vincent, Gimbert viré de chez GMT94, Leblanc qui n'a pas fini la saison supersport, Forêt blessé, Giabbani viré de chez Kawa France, Masbou et Cluzel qui rament avec leur moto chinoise... Triste cette année 2008 ! Heureusement il y a DiMeglio, magnifique, Baz, prometteur, Lagrive bien sur, Berger qui roule bien, mais ça reste maigre pour un pays comme le nôtre...

Par Anonyme

23:57 tu as tout faux! cette année Lancelot titrée championne du monde cross feminine, baz et berger surement champion d'europe des stock 600 et 1000, di meglio aussi surement champion, Fabien jouait le tire en 600SS avant de se blesser, meme Giabanni a gagné la derniere course en champ allemend sur la Kawa officielle. donc ca va pas si mal...

Par Anonyme

10:18, tout ce que j'ai écrit est vrai, donc je ne peux pas avoir tout faux ! Baz Berger et DiMeglio je les ai cités, même si tu vas un peu vite en besogne avec ton "sûrement champion". On manque de sponsors, on manque d'équipes à haut niveau (il n'y a que Tech3 en Grands Prix, GMT94 et Martial Garcia en superbikes, GIL en supersport) heureusement on a des pilotes qui arrivent à se faire remarquer par des équipes étrangères, mais c'est plus dur. Espérons que le nouveau Président ait des idées pour susciter l'intérêt des médias et des sponsors français pour la moto, sinon c'est mal parti. Quant à Livia Lancelot, bravo à elle, mais c'est toi qui as tout faux, je parlais de la VITESSE française.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire