Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike - Supersport: Le voyage en Inde menacé par les douanes

Dans Moto / Sport

Superbike - Supersport: Le voyage en Inde menacé par les douanes

Le calendrier 2013 du Superbike a déjà perdu son prisé rendez-vous de Brno, et voilà qu'à présent c'est sa première en Inde qui se trouve menacée. Le mondial, qui compte tout juste 18 pilotes sur la grille de sa catégorie majeure, et 23 protagonistes en Supersport, se réjouissaient d'avance de se donner en spectacle dans un pays synonyme de marché émergeant. Et ce, avant toute initiative d'un Moto GP à quatre Grands Prix espagnols.


L'accord pour s'en aller jouter sur le tracé de Buddh a été signé lors du printemps 2012 par Maurizio Flammini depuis parti pour laisser la place à Carmelo Ezpeleta. Qui a visiblement récupéré un dossier non finalisé. Dans un premier temps, il va en effet falloir homologuer le tracé qui sera amputé de certains virages qui n'offrent pas de dégagements suffisants pour les motos. Mais ce n'est pas, hélas, le problème le plus grave.


Ainsi, il semblerait que les décideurs de la moto, n'aient pas pris en compte l'expérience vécue par la Formule 1 lorsqu'elle a voulu venir en Inde. A cette époque, elle avait découvert un régime douanier extrêmement sévère. Le droits et les taxes en vigueur pour l'importation temporaire de l'équipement s'étaient révélés si énormes à acquitter que le meeting avait bien failli être annulé. Et il aura fallu créer, après des négociations serrées, une zone douanière spécifique, pour sortir de la crise. Ceci, sans compter les délais de quarantaine qui peuvent être appliquer sur le même matériel.


Or l'épreuve de Superbike est espérée pour le 10 mars, au lendemain des manches de Phillip Island prévues pour le 24 février. Le délai est donc d'ores et déjà trop court pour acheminer les troupes en Inde tandis que rien n'a été négocié avec les douanes pour ce qui est du recouvrement des taxes. Sans imaginer le fait que le fret peut se retrouver bloquer durant des semaines, ce qui ne manquerait pas de perturber la suite du championnat.


En conclusion, c'est l'impéritie qui prévaut, au point que la Dorna pourrait bien se voir contrainte et forcée de refuser l'obstacle. Une réunion à Madrid est prévu sur le sujet la semaine prochaine entre la Dorna, les équipes et l'affréteur du championnat. On craint, plus que jamais, l'annonce d'un forfait.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Que va-t-on faire là-bas? Il y a bien assez de beaux circuits en Europe (+ Australie, USA) sans aller dans des pays dont les populations ne s'intéressent même pas à ces sports. De la Dorna nous attendons des courses pas du tourisme exploratoire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire