Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Superbike – Supersport : les Français sont à la pointe

Dans Moto / Sport

Superbike – Supersport : les Français sont à la pointe

Le week-end passé du côté de l'épilogue de la course de Moto 3 en Argentine, les organisateurs avaient malencontreusement lancé la Marseillaise pour célébrer la victoire du pourtant très Italien Romano Fenati. Mais si l'hymne est un accident en Grand Prix, c'est une véritable tube en Superbike et en Supersport où nos pilotes excellent. Et sont à la pointe des championnats.


Une tendance qui s'est confirmée à Assen le week-end passé. Après Phillip Island et Aragon, le tracé batave parqué la troisième étape du calendrier de la spécialité. Au bilan , deux poles, une victoire et des places d'honneur dont une a assuré la place de leader du championnat des 600 à Florian Marino. Concernant ce dernier, il avait réalisé la position de pointe puis a dû s'incliner en course face au local Van Der Mark. Le Français à la Kawasaki était suivi par Jules Cluzel qui, avec son MV Agusta, est plus que jamais lui aussi en lice pour le titre. Une conjoncture qui redore le blason de la vitesse tricolore.


Celui-ci est tout aussi propre sur lui en Superbike. Loris Baz a réalisé aux Pays Bas sa première Superpole de carrière puis Sylvain Guintoli a remporté la première manche. Quant à la seconde, elle a été moins favorable à nos compatriotes qui expliquent :


Sylvain Guintoli : « C'est vraiment dommage. Malgré un départ qui avait été loin d'être parfait, je n'avais aucun mal à remonter sur la première place. La glissade dans le deuxième tour ne vient pas d'une erreur. Sur une piste aussi trempée, il en faut simplement très peu pour tomber. Malgré le coup que j'ai pris au dos et les dégâts sur un cale-pied et le guidon, j'étais assez rapide et ça me met en colère parce que j'aurais aussi pu remporter la deuxième course."


Superbike – Supersport : les Français sont à la pointe


"Dans la première première, j'avais dû prendre des risques sur les premiers tours pour essayer de creuser l'écart, c'était une stratégie risquée mais qui a fonctionné. Avant que la course soit arrêtée, je surveillais Tom Sykes qui revenait, afin de gérer mon avance. Je dois remercier toute l'équipe chez Aprilia Racing parce qu'ils ont fait un excellent travail. Ma RSV4 fonctionnait vraiment bien. Cela prouve que les efforts de tout le monde finissent par payer. »


Loris Baz : « Je n'étais pas bien au début de la première course et j'avais failli chuter dans le tour de formation. Il y avait un virage qui était mouillé et j'ai manqué de peu de chuter. Après ça, j'étais un peu inquiet sur cette section mais j'essayais de suivre le rythme. C'était difficile au début mais je pense que j'aurais sûrement pu finir troisième. J'essayais de doubler Jonathan Rea puis les drapeaux rouges sont sortis. Nous n'avions pas assez de grip au début de la seconde course. Ça allait un peu mieux sur la seconde partie de la course mais il y avait vraiment peu de grip à l'arrière et c'était très dur. Ça a été un week-end difficile après avoir remporté la Superpole mais nous avons pris quelques points et évité de prendre trop de retard sur les autres au championnat. »


Tom Sykes mène au classement général mais il est poursuivi par Guintoli et Baz.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire