Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Superbike - Suzuki: L'italianité a la peau de Muggeridge

Dans Moto / Sport

Superbike - Suzuki: L'italianité a la peau de Muggeridge

Dans le monde impitoyable de la compétition de haut niveau, mieux vaut ne pas laisser sa place vacante trop longtemps. C'est le meilleur moyen de se la faire piquer. Il en va de la moto comme ailleurs, et le mondial Superbike n'échappe pas à la règle. Ainsi, chez Celani, qui fait courir une Suzuki GSX/R, on a commencé la saison avec un Karl Muggeridge qui s'est ensuite blessé à Assen avant de tomber à nouveau au Miller Park.


De quoi le calmer puisque deux vertèbres ont été touchées si bien que l'Australien a céder son guidon à Polita, laisser au bord du chemin de l'aventure Ducati Sterilgarda avant même d'entamer une saison qu'il a néanmoins goûté sur une Suzuki Hoegee qui a depuis fermé boutique. Mais la malédiction semble avoir cette fois abandonné l'ex-pilote du 1000 Superstock et l'italianité en a été apparemment l'exorciste. Du moins si l'on se réfère au communiqué de l'équipe transalpine:


Superbike - Suzuki: L'italianité a la peau de Muggeridge


« Avec ce choix, nous sommes en droite ligne avec ce que nous avons toujours fait, soit donner à de jeunes pilotes italiens l'opportunité d'avoir une carrière internationale. Malgré ses déboires, Alessandro a prouvé qu'il méritait le Superbike et il sera notre unique pilote pour le reste de la saison. »


Le mistigri est donc passé à « Muggas » débarqué sans ménagement. Rappelons que la structure Celani fait aussi courir notre pourtant bien Français Loïc Napoleone en 1000 Stock cette année, toujours sur une GSX/R.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire