Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Superbike : Sylvain Guintoli champion du monde au Qatar

Dans Moto / Sport

Superbike : Sylvain Guintoli champion du monde au Qatar

Il avait deux manches pour remonter douze points sur un Tom Sykes très peu disposé à lâcher son titre mondial. A la fin des hostilités, c'est avec six longueurs d'avance que Sylvain Guintoli a conquis sa première couronne de champion du monde. Ceci après une soirée de folie marquée par deux superbes victoires et un allié imprévu appelé Loris Baz.


Car c'est bien le refus de l'officiel Kawasaki d'obéir aux ordres de son équipe qui a ouvert la belle opportunité à un Sylvain Guintoli qui devait compter plus que sur sa propre concrétisation en course pour rafler la mise. En privant Tom Sykes, son équipier, des points d'une seconde place, le Français a changé la donne en mettant les deux rivaux sur un même pied d'égalité : l'un, impérativement, devait gagner devant l'autre.


Et au vu du déroulé de la première course menée de main de maître par Guintoli, on se disait que l'exploit était possible au terme de la seconde entamée avec un passif de seulement trois points. Une belle tendance qui s'est confirmée, Sylvain réussissant son premier doublé de carrière dans la catégorie alors que Sykes devait se contenter de la troisième place.


Superbike : Sylvain Guintoli champion du monde au Qatar


Impossible n'est décidément pas Français et Sylvain Guintoli est devenu champion du monde. Comme son employeur Aprilia qu'il quitte avec les honneurs. De son côté, Jules Cluzel, troisième en Supersport, s'est assuré de la place de vice-champion du monde de la spécialité avec la MV Agusta.


Classement course 2 Superbike


1. Sylvain Guintoli FRA Aprilia Racing RSV4 17 T


2. Jonathan Rea GBR PATA Honda CBR1000RR +3.568s


3. Tom Sykes GBR Kawasaki Racing ZX-10R +5.092s


4. Marco Melandri ITA Aprilia Racing RSV4 +8.305s


5. Chaz Davies GBR Ducati SBK 1199 Panigale R +8.390s


6. Toni Elias ESP Red Devils Roma Aprilia RSV4 +8.654s


7. Loris Baz FRA Kawasaki Racing ZX-10R +9.115s


8. Davide Giugliano ITA Ducati SBK 1199 Panigale R +13.015s


9. Alex Lowes GBR Voltcom Crescent Suzuki GSX-R1000 +13.478s


10. Leon Haslam GBR PATA Honda CBR1000RR +25.471s


11. David Salom ESP Kawasaki Racing ZX-10R +37.964s (E)


12. Niccolo Canepa ITA Althea Ducati 1199 Panigale R +38.001s (E)


13. Bryan Staring AUS IRON BRAIN Kawasaki ZX-10R +46.248s (E)


14. Claudio Corti ITA MV Agusta RC F4RR +51.926s


15. Alessandro Andreozzi ITA Pedercini Kawasaki ZX-10R +56.331s (E)


16. Geoff May USA Team Hero EBR 1190RX +1m 23.937s


17. Imre Toth HUN Team Toth BMW S1000RR +1 T (E)


18. Alex Cudlin AUS Pedercini Kawasaki ZX-10R +1 T (E)


Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 très belles courses de Sylvain.

Par Anonyme

honte a loris baz ce n'est pas un professionnel!refuser un ordre de son equipe meme si il les quitte n'est pas digne d'un pilote sois disant pro!!d'ailleurs en deuxieme manche il est nul part!! cette atttiude ne va pas lui donner des bon point pour le moto gp.........................

Par Anonyme

 Bravo Sylvain !!! superbe titre tout a fait merité !

Par Anonyme

 Loris est un grand garçon : il prend ses responsabilités, il en assume les conséquences. C'est son droit le plus strict.  

Par Anonyme

1/ Renseigne toi du pourquoi il n'execute pas la demande de son team 2/ Cela n'aurait rien changé au final 3/ Regarde mieux la course et tu sauras  pourquoi il n'est pas au premier plan en seconde manche 4/ en motoGP ce n'est pas des bons points qu'il va lui falloir mais une patte de lapin vu la machine qu'il récupère

Par Anonyme

L'anonyme tu est sérieux !!? Melandri aussi a fait perdre des points à Guintoli en fin de saison et pas que 4 comme Baz, Melandri aurait pu laisser passé Guinto à Laguna Seca(course 1), Jerez(les 2 courses !!) et surtout Magny-cours mais il ne l'a pas fait et tant mieux un championnat ne doit pas se gagner grace à des consignes d'équipes ! Et puis entre nous Sykes n'a jamais été très cool avec Baz nottament lors l'accident à Sepang en course 1 où il a tous rejeté sur son coéquipier ! Il n'a que ce qu'il mérite, j'ai hate de voir la cohabitation entre Sykes et Rea ! Bon sinon un grand BRAVO à GUINTERS ton titre tu le mérite LARGEMENT !  

Par Anonyme

Loris BAZ n'a pas avoir honte du tout !!! Il a joué sa place jusqu'au bout de la manche... D'ailleurs, MELANDRI a fait exactement la même chose à son coéquipié Sylvain GUINTOLI à la 2ème de Magny Cours (je l'ai vu en direct) Et pour rappel, à Magny-Cours, BAZ avait déjà laissé passé SYKES ! Une fois ça suffit. Donc, ça fait triple match nul : 1 - 1 - 1 partout. Il n' y a qu'une chose à dire : BRAVO et FELICITATIONS à GUINTOLI pour cette magnifique saison et MERCI de nous avoir fait vibrer comme ça jusqu'à la dernière manche de la saison :)

Par Anonyme

 bravo,Monsieur Guintoli pour le titre de champion du monde; JE vous beaucoup de réussite enmotoGP  

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire