Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Superbike - Valence Interview: Alain Roger nous fait le bilan Aprilia

Dans Moto / Sport

Superbike - Valence Interview: Alain Roger nous fait le bilan Aprilia

Au lendemain du meeting de Valence qui marquait le troisième rendez-vous de la saison d'un mondial Superbike qui faisait pour l'occasion sa première apparition de l'année en Europe, Alain Roger, la voix de Noale dans l'héxagone, a bien voulu nous donner ses impressions sur la prestation de sa RSV4. Un parcours semé d'embûches fait de joies et de peines, marqué par une pole provisoire et par une chute laissant un pilote sur le carreau. De quoi susciter des réactions.


Alain Roger, après les belles performances du Qatar, le meeting de Valence a-t-il eu l'effet d'une douche froide ?


Nos dernières performances ont fait oublié à tout le monde l'objectif que nous nous sommes fixés et que nous avions annoncé. Cet objectif est toujours d'actualité. Il est de finir dans les dix premiers durant la première partie de la saison, et c'est ce que nous avons fait avec les deux places de huitième ramenées par Max Biaggi.


Superbike - Valence Interview: Alain Roger nous fait le bilan Aprilia


Certes, mais Max était en pole provisoire le vendredi. Puis il y a eu ce samedi noire avec la chute et la blessure de Shinya suite à une casse moteur et la Superpole ratée de Max.


Nous sommes bien sûr désolés pour Shinya, mais ce sont des choses qui arrivent et qui arriveront encore. La moto est jeune, je le répète. Nous espérons retrouver Shinya dès Assen. Sinon, nous solliciterons notre pilote de développement Alex Hofmann.


Après cet incident, avez-vous fait un choix conservateur dans le domaine technique au nom d'un principe de précaution ?


Pas du tout. Le mauvais classement de Max lors de la Superpole s'explique par une mauvaise stratégie. Nous avons mal géré notre capital pneumatique, nous avons passé les tendres trop tôt.


Superbike - Valence Interview: Alain Roger nous fait le bilan Aprilia


Que dire des deux manche disputées ?


Max a fait une très belle remontée. La moto s'est bien comportée. Elle n'a pas été gourmande en pneus alors que les divers dépassements effectués, difficiles à Valence, ont obligé à taper dans le capital tandis que nous avions la meilleure vitesse de pointe. En fin de course, Max avait le troisième chrono du plateau. Mais il était parti de trop loin et avait perdu trop de temps au départ. Dans des conditions idéales, nous nous serions classés parmi les cinq premiers.


Vous dites que la RSV4 est une machine nouvelle. Elle l'est effectivement et elle semble complexe si l'on regarde la prestation désastreuse d'un pourtant réputé team JiR, venu du Moto GP et qui a bu la tasse pour sa première sortie en 1000 Superstock.


Honnêtement, je n'ai pas eu d'informations sur leurs difficultés. Peut être se sont-ils égarés dans la mise au point. Il y a de multiples possibilités de réglages sur cette moto. Ils n'ont pas dû prendre les bonnes options. Nous verrons ce qu'ils feront à Assen et à partir de là nous étudierons, ou non, l'opportunité de plus les aider. La RSV4 est une moto très performante à la base.


Un dernier mot sur la blessure de Simoncelli ?


C'est stupide, pour ne pas dire autre chose, surtout lorsque l'on connaît les circonstances. Faire ça à une semaine du lancement de la saison, c'est vraiment trop bête. Il va être diminué pour un bout de temps. Bautista et Barbera vont pouvoir s'en donner à coeur joie. Et peut être même Mike Di Meglio !


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire