Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Supersport : Florian Marino laisse le Nürburgring derrière lui

Dans Moto / Sport

Supersport : Florian Marino laisse le Nürburgring derrière lui

Le Championnat du Monde Supersport s'est arrêté en Allemagne le week-end dernier, sur le circuit du Nürburgring. Florian Marino a pris un retard dès les premiers essais qu'il n'a pas pu rattraper.


Vendredi matin, Florian Marino n'a que peu roulé lors de la première séance d'essais libre, embarrassé par un problème technique. En qualification l'après-midi il ne trouvait pas le bon rythme et se qualifiait en 15e position. La séance libre de samedi matin n'était pas non plus concluante pour Florian Marino. La pluie l'après-midi ne permettait pas d'améliorer la qualification de la veille.


Partir en quinzième position obligeait Florian Marino à effectuer un très bon départ et le plus de déplacement possible pour gagner du terrain et des places. C'est ce qu'il fît, avant de devoir subir toute la fin de course à cause de douleurs aux avants bras.


Florian Marino : « Je n'ai pas réussi à passer le cap sur ce circuit du Nürburgring. Je n'y ai jamais trop roulé et ne l'affectionne pas spécialement. Je perdais 0,9 seconde rien que dans le premier secteur sans arriver à rectifier. En course j'ai réussi à partir fort et je remonte jusqu'à la 7e position. J'ai bouclé les dix premiers tours en 1'59 alors qu'en essais je n'arrivais pas à passer en dessous des 2'00. Mais je forçais beaucoup, je n'étais pas à l'aise sur ce circuit et vraiment à la limite de partout !"


"Malheureusement passer mi-course mes avants bras ce sont mis à tétaniser. La douleur s'est faite de plus en plus vive. J'ai subi véritablement la fin de la course, les derniers tours on été une galère! Comme tous pilotes, j'ai déjà connu ce type de douleur, mais je n'en n'avais jamais eu d'une telle intensité. J'ai eu du mal à digérer cette mésaventure au Nürburgring, mais je me prépare désormais pour la Turquie. Le tracé à l'air plutôt sympa et j'ai hâte d'y rouler ! »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire