Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Supersport - Silverstone: Florian Marino encore et toujours aux avant-postes

Dans Moto / Sport

Supersport - Silverstone: Florian Marino encore et toujours aux avant-postes

Cette nouvelle manche de Supersport à Siverstone a amené un nouveau lot de satisfactions pour Florian Marino. Faisant fi des 48 heures des plus stressantes juste avant les premiers essais, notre pilote s'est montré de suite aux avant- postes sans jamais faiblir. C'est une nouvelle fois un fait extérieur qui est venu ruiner ses chances d'accrocher un podium.


A la veille de son départ pour la Grande Bretagne, Florian apprend qu'il ne pourra peut être pas y rouler. Petit retour en arrière pour rappel des faits. Florian Marino a été appelé par le Team Kawasaki Intermoto Ponyexpres pour remplacer, sur la deuxième manche du Supersport à Aragon (Espagne), un des deux pilotes de l'équipe qui s'était blessé en entraînement.


Les bons résultats de Florian et la longue convalescence du dit pilote ont amené l'équipe à garder Florian d'abord, lui faire signer un contrat ensuite et donc engager une troisième machine.


A Silverstone l'équipe s'est vue refuser la possibilité d'engager cette troisième machine. Une solution semblait trouvée avec l'appui d'une autre équipe Kawasaki... qui a fait faut bon à tout le monde au dernier moment.


Les journées de mercredi et jeudi ont donc été très longues pour le jeune pilote cannois. Car Florian n'a eu la certitude de pouvoir rouler que le jeudi après-midi. Ce fut donc un début de week-end des plus stressants et clairement un désavantage à ce niveau de compétition.


Qu'à cela ne tienne. Dès les essais de vendredi Florian se classe parmi les meilleurs de sa catégorie. Les difficultés rencontrées aux deux dernières courses (Imola et Moscou) ont été identifiées et réglées. Florian est 4e le matin et 5e de la première qualification l'après-midi.


Samedi il est 3e de la séance libre le matin et de nouveau 5e l'après-midi. Ces temps de qualifications sont réalisés avec des pneus de course. Les deux dédiés à la « qualif » ayant des problèmes de montage sur la roue, Florian n'a pas pu les exploiter.


Le travail avec l'équipe, le feeling de Florian et ses résultats laissaient logiquement espérer un podium en course. La montée en puissance de Florian a cependant été étouffée.


Florian Marino : « Au départ je me suis retrouvé derrière un pilote qui me gênait et que je ne suis arrivé à doubler seulement dans le deuxième tour. Je suis alors passé 3e. Mais les deux premiers étaient vraiment un ton au dessus et avaient creusé l'écart. Ma stratégie été de garder le contact alors j'ai essayé de remonter mais surtout de conserver ma place. Dans le huitième tour j'ai été percuté par l'arrière. Heureusement je n'ai pas chuté mais j'ai dû faire un tout droit avant de pouvoir repartir en 10e position. J'ai rapidement compris que ma moto n'était plus la même. La chaîne détendue avait des répercutions sur certains passages de vitesse. La roue arrière était voilée vers la droite, mes entrées de virages à gauche étaient plus difficiles et la moto m'entrainait vers l'extérieur."


"C'était très particulier de devoir piloter dans ces conditions, mais surtout beaucoup plus physique. Je me suis battu tout le reste de la course pour grappiller ce que je pouvais et en réalisant des temps réguliers en petits 2'09. C'est à dire proches de ceux des hommes de tête, ça me console un peu. Je finis 8e, déçu de ne pas avoir pu me battre pour le podium et une fois de plus à cause d'un fait extérieur à mes performances. Ce n'est pas entre mes mains que ça s'est joué. Je remercie cependant mon équipe Kawasaki Intermoto Ponyexpres pour avoir trouvé une solution et être parvenue à me faire courir malgré les difficultés."


"Je retiens tout le travail qui a été fait avec Andrew Pitt et mon équipe, j'en suis content et je les remercie. Nous avions vraiment bien préparé la course avec des séances d'essais structurées et constructives. J'étais concentré, nous avons fait un travail propre et fructueux. Ca fait beaucoup de bien après les deux dernières courses où nous avions rencontré des difficultés techniques. Je suis également content du travail réalisé avec Alain Bronec et de l'aide qu'il m'apporte via la FFM. Je vais me reposer et repartirai la semaine prochaine en Allemagne pour participer aux 8 Heures d'Oschersleben. Ce sera un autre exercice, en attendant que je puisse prendre ma revanche en Supersport au Nürburgring »


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Vraiment dommage pour FLlorian Marino, un excellent pilote mais qui joue de malchance, j'espère que ça durera pas        :jap: Une tite vidéo du dépassement de ouf (un peu vriril quand meme) de Sylvain Barrier sur Eddy La Marra en Superstock, ça aurait été sympa        :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire