Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superstock 1000 - Interview Loïc Napoleone: A l'attaque de Monza !

Dans Moto / Sport

Superstock 1000 - Interview Loïc Napoleone: A l'attaque de Monza !

Assen ne lui a pas apporté les satisfactions espérées et pourtant, notre Loïc Napoleone n'en est pas sorti avec un moral aussi défait que celui qu'il trainait à l'issue de la première épreuve du championnat 1000 Superstock à Valence. Car l'expérience batave a démontré que la GSX/R Celani était enfin prête et si la récolte de points a été tout aussi nulle qu'en Espagne, ce sont les circonstances de course qui ont cette fois jouées et non la moto. Le tricolore espère maintenant mettre tout ça dans le bon ordre pour un rendez-vous de Monza qui sera aussi celui à domicile pour son équipe. Sentiments avec le grand rendez-vous, en Marseillais dans le texte, sur caradisiac moto !


Loïc, peux-tu nous faire un débriefing de la manche d'Assen ?


Le vendredi on était pas mal avec un bon travail sur les réglages qui nous avait mis huitième. Puis le samedi matin, je m'en suis prise une à cause d'une durite percée qui a aspergé le pneu arrière. Je me suis fait éjecter de la moto qui s'est explosée. Moi, je m'en suis sorti avec une bonne entorse de la cheville, mais le plus grave était que la séance était pliée.


Tu as souffert physiquement ensuite ?


Non, j'étais OK. Pour la qualif, on est parti à l'aveugle et on n'avait les mauvais réglages. Donc on n'a pas fait un bon chrono, le douzième.


Superstock 1000 - Interview Loïc Napoleone: A l'attaque de Monza !


Puis nous voilà arrivés au Dimanche !


Pendant le warm up on a vraiment mis au point la moto et j'attendais la course avec impatience. J'ai pris un bon départ mais j'ai perdu du temps avec deux trois mecs dont j'ai eu à me débarrasser. Il sont incroyables ses Anglais et ses Australiens. Tu leur mets la roue à l'intérieur et ils y mettent le casque. Même avec la moto dans la tête ils résistent. Ils ont fous ! Bon, un fois leur compte réglé, j'ai rejoint le groupe à Barrier. Mais je suis tombé sur un Hollandais qui devait être fatigué car il a freiné bien avant le repère de freinage. Moi j'arrivais comme une balle et je n'ai pas pu le gérer. J'ai tiré droit dans le bac à sable et ma roue avant a croisé dans les graviers et je suis tombé à zéro km/h. Le temps de relever la moto et de repartir, c'était fini. Je termine vingt quatrième.


Bon, maintenant tu arrives à Monza. Tu y as déjà tourné la semaine dernière dans le cadre du championnat italien.


Oui, et j'ai fini huitième. J'étais content, ça va. On a trouvé de bons réglages, j'ai demandé un peu de chevaux mais je suis un peu désavantagé à cause de ma taille et de mon poids. Je suis en pleine forme et je vise bien sûr les bonnes places. Bon, on prévoit la pluie dès vendredi, je ne la souhaite pas. Mais on fera avec !


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire