Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superstock 600 - Monza: Baz, en deux temps

Dans Moto / Sport

Superstock 600 - Monza: Baz, en deux temps

Après avoir signé sa première pole position, Loris Baz a parachevé son oeuvre a remportant sa seconde victoire de la saison, qui, au regard des circonstances le conforte plus que jamais dans sa position de leader de la catégorie. Car la course de Monza a été à ce point mouvementé qu'elle a dû se disputer en deux temps, la dernière partie ne s'effectuant qu'avec seulement seize pilotes.


Le premier départ s'est résumé à une lutte acharnée entre Baz et Petrucci, les deux Yamaha se repassant durant les quatre tours de cette course qui a été arrêtée au drapeau rouge alors que plusieurs pilotes du milieu de peloton allaient à la faute sur une flaque d'huile. Une véritable hécatombe qui aurait pu mal se finir, une moto étant partie en tonneau au milieu des naufragés qui essayaient de sortir du bac à graviers.


Superstock 600 - Monza: Baz, en deux temps


Une fois la piste nettoyée, la course reprenait ses droits sans les trois autre tricolores Pouhair, Lussiana et Guarnoni. Mais aussi sans Linfoot, dangereux rival dans la course au titre. Baz reprenait son rythme tandis que le même Petrucci suivi de Bussolotti, Beretta et Biliotti lui contestaient la victoire.


La lutte a été âpre et les glissades nombreuses mais au final, si Bussolotti franchissait d'un souffle la ligne d'arrivée devant Baz, c'est bien ce dernier qui décrochait la timbale au cumul des deux manches imposées. Beretta complète le podium. De la bel ouvrage !


Championnat:


Baz 61 - Beretta 42 - Linfoot 41


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

bravo loris. nouvelle victoire n'en déplaise a ceux qui  écrivent  au nom de la ffm et qui passent leur temps a te dénigrer. c'est sur qu'ils ont passé a coté de quelquechose!           a quand un mai 68 dans la federation française. ils n' ont meme pas honte de constater leurs carences. j'arrete de parler de ce club de profiteurs car ça me rend fou.  félicitons ceux qui t'on amené là: tes parents qui ont dépensé un fric fou, adrien morillas , martial garcia et son équipe.                        tu  es rentré dans la moto par la grande porte, tu as de l'avance, ce qui devrait t'aider a garder cette serenité et ce sang-froid qui caracterise les grands champions.                  serge

Par Anonyme

Bravo Champion, Je suis entièrement d'accord avec ce qu'à marqué Serge. La filiale française tel qu'elle est conçue actuellement n'apporte pas grand chose. Je ne peux qu'exprimé mon admiration et ton courage ainsi que l'abnégation de tes parents pour les sacrifices consentis pour t'amener là ou tu te trouves actuellement. Je tiens à te remercier de me faire rêver car ce n'est pas en regardant les résultats des frenchies en motogp 125 que je vibre devant ma télé. Continues comme ça petit, tu vas tous les bouffer et remercie Adrien pour sa contribution car à voir tes résultats, ce doit être un entraîneur hors norme. Il me fait penser à l'ex entraîneur de Laure Manodou, qui naviguait à contre courant, mais grâce à qui Laure a tout gagné.. Jean Dell'Acqua

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire