Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Suzuki GSX-R 1000 : rencontre avec le monstre...

Dans Moto / Nouveauté

Suzuki GSX-R 1000 : rencontre avec le monstre...

Après les mutations des Yamaha R1, Honda CBR et Kawasaki ZX-10R, c'est au tour de la Suzuki GSX-R de se métamorphoser. A plus de 20 ans, la nouvelle Gex frappe très fort...


Il y a eu le blanc. Puis on a inventé plus blanc que blanc. Chez Suzuki->[Suzuki], c'est la même chose. Il y a eu la meilleure, l'ancienne GSX-R 1000 et ils ont su faire mieux. Cette mouture nettoie la concurrence ! À elle seule, la lecture de la fiche en dit long : 166 kilos pour 178 chevaux, soit un rapport poids/puissance inférieur à 1. Impressionnant!


Un style très agressif


Avec ses optiques superposées la nouvelle reine de chez Suzuki a gagné en finesse, esthétisme et aérodynamisme, malgré une déco qui reste très conventionnelle. La partie arrière est quant à elle très originale : une coque minimaliste, des clignotants intégrés et un look novateur. Les optiques sont bien intégrés et le silencieux d'échappement adopte une esthétique inédite et ne laissera pas grand monde indifférent : on aime ou pas. Elle fera néanmoins la part moins belle aux grands gabarits que sa devancière.


Une motorisation qui fait frémir mais secondée par une partie cycle au-dessus de tout reproche


Le reste de la machine a lui aussi évolué. Le moteur gagne en cylindrée et le régime maxi augmente de 1000 tr/min pour atteindre les 178 cv grâce à l'adoption de pistons plus gros lui permettant à course réduite de prendre plus de tour et ainsi d'être largement à la hauteur d'une concurrence plus affûtée que jamais. La boîte progresse elle aussi mais adopte une transmission typée piste avec une première outrageusement longue qui peut maintenant être utilisée pour s'extraire des épingles au plus vite, au programme également, un système anti-dribble qui permettra de rentrer les rapports sans retenue.


Traditionnellement montrée du doigt pour sa piètre retenue hydraulique, la nouvelle fourche arrête net les critiques, même si les revêtements dégradés ne sont pas sa tasse de thé puisque les suspensions ont été revues pour remontées plus d'infos au pilote. Le freinage composé d'étriers radiaux 4 pistons siglés Tokico actionnés par un maître-cylindre de frein radial sont en adéquation parfaite avec la vigueur de ce moteur. Sur circuit, elle continue à faire merveille lorsque d'autres laissent leurs illusions au vestiaire. Sa partie cycle docile, agile et rassurante met en confiance, la GSX-R pardonne beaucoup aux apprentis pilotes dans la limite du raisonnable tout de même.


Les freins puissants et faciles à doser pour tempérer la cavalerie volontaire et omniprésente. On finirait par oublier que l'on a son séant posé sur une machine avec des performances proches de motos de Grand-Prix d'une époque pas si lointaine. Car une moto, sportive de surcroît, existe avant tout par son moteur.


Un bouilleur de caractère se montre souvent capable de faire pardonner bien des défauts. On parle alors de moto attachante, en termes pudiques. De cette pudeur, la Suzuki n'a rien à faire car en version française (106 cv), le 1000 fait preuve d'une belle vigueur, sans rien concéder aux sensations. Envolées dignes d'un 600 mais coffre d'un mille, c'est le carton plein... jusqu'à la rencontre avec la bride électronique qui coupera l'envolée de la Suz' avant qu'elle ne puisse atteindre le régime qui donnera la chair de poule aux plus courageux, amateurs de saut à l'élastique, vous serez servis.


En action, les évolutions techniques de cette 1000 se ressentent tout de suite. La montée en régime est fulgurante jusqu'au rupteur à 14 000 tr/min en partie grâce à l'adoption d'un deuxième injecteur par cylindre. Mais inutile d'aller jusque là, on règle le shift light programmable sur 10500 tours et cela permet déjà de faire le plein de sensations. Pour canaliser cette puissance, la partie cycle veille au grain et permet d'exploiter correctement cette bête de circuit.


La GSX-R 1000 rattrape ainsi son retard sur la concurrence et revendique même le droit de récupérer sa place de reine des hyper-sports.


Portfolio (2 photos)

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

pour regler un des cotés negatif sois l'ammortisseur de direction trop mou, il ne coute que 15 minutes et 5 billet pour remplacer l'huile d'origine a l interieur par une huile de fouche qui ai plus de peche, de la #20 ou de la #30.

Par Anonyme

C'est une moto qui déboite elle est splendide jadore 2 tro jespere ke mn chéri ora la mem :love:

Par Anonyme

elle a de la geul,moi je la préfér avec 2 pot silencieu en inox!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire