Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Suzuki SVS 1000 : la deuxième vie du TLS

Dans Moto / Nouveauté

Suzuki SVS 1000 : la deuxième vie du TLS

Difficile de trouver des SVN 1000 disponibles dans la région, alors je me résous à essayer la version carénée et c'est chez Méga Moto à Aix-en-Provence que je vais trouver mon bonheur. Arrivé sur les lieux à 15h30. Mon ami Fiip est déjà sur place et il ouvrira la route pour que je puisse pleinement me concentrer sur les sensations procurées par ce gros twin. Il a déjà établi un itinéraire très adapté à ce genre de moto, avec un petit passage d'autoroute, une nationale à grandes courbes puis une série de petits virages fort avenants.


Suzuki SVS 1000 : la deuxième vie du TLS


Le SVS 1000 ressemble à s'y méprendre à sa petite sœur la 650, si ce n'est la double sortie et le petit sabot moteur. La finition est du même acabit mais les équipements sont de bonnes factures, avec des suspensions entièrement réglables. Allez, j'enfourche la moto et là... outch ! J'ai déjà conduit des sportives mais alors là, là position est vraiment très très radicale. J'ai vraiment l'impression d'être cassé en deux, avec tout le poids sur mes pauvres petits poignets, les jambes exagérément repliées en arrière... bref, comme ça, les choses sont claires dès le début, le SVS 1000 n'est pas fait pour les motards de plus de 2 mètres !


Suzuki SVS 1000 : la deuxième vie du TLS


Le vendeur de la concession nous explique que c'est une moto préparée par son ancien propriétaire. Elle est débridée, le moteur respire à plein poumons et offre 125 cv pour 10,6 mkg de couple ce qui n'est pas négligeable pour un bicylindre. Le pignon de sortie de boîte s'est vu amputé d'une dent, le filtre à air est un K&N et l'injection a reçu une cartographie Yoshimura... mais elle est équipée des silencieux d'origine. Cette configuration est pour le moins étrange, n'est-ce pas ?


Suzuki SVS 1000 : la deuxième vie du TLS


Un coup de démarreur et j'embraye derrière maître Fiip au guidon de son VFR. Le SVS est léger, maniable. Elle répond correctement aux accélérations... Mais bon, après quelques séries de virage, je me rends compte que mon adrénilonomètre n'est pas bien élevé. Ca a beaucoup de reprise, ça remonte bien d'en bas... forcément, pour un bicylindre de cette cylindrée, mais je reste quand même sur ma faim. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus agressif, beaucoup plus brutal. Au moins, il n'y a pas d'à-coup ni de cognement quand on remet les gaz à bas régime, et ça c'est agréable. Dans les grandes courbes comme dans les pif paf, la moto se met vite sur l'angle, prend bien les trajectoires, et y reste sans rechigner : rien à dire sur la partie cycle... si ce n'est le frein arrière totalement inexistant, donc un peu déstabilisant quand on veut modifier l'allure en courbe, surtout quand on ne connaît pas la moto.


Suzuki SVS 1000 : la deuxième vie du TLS


On arrive sur l'embranchement d'autoroute et je mis beaucoup sur cette voie dégagée pour me refaire une opinion par rapport aux sensations procurées par cette machine. Déjà un peu plus à l'aise, je décale une fesse de la selle, je tends le bras extérieur et vient viser la corde avec mon coude, la moto prend parfaitement la courbe d'entrée d'autoroute, je suis en plein dans la roue de Fiip... je le vois qui ouvre en grand et je n'ai pas l'intention de lui lâcher le moindre mètre alors j'en fais de même : poignée dans l'angle ! Et je le vois qui s'éloigne... mes efforts sont vains, il marche plus fort que moi ! Pour un twin débridé, je pensais vraiment qu'il n'y aurait pas de comparaison possible avec un V-Tec 800 cc. Cette moto ne doit vraiment pas être au mieux de sa forme...


Suzuki SVS 1000 : la deuxième vie du TLS


Quelques kilomètres plus loin, nous regagnons la concession et mon avis mitigé peut se lire sur mon visage. J'explique au vendeur que je l'ai trouvé agréable bien que la position était vite fatigante, mais que je suis quand même un peu surpris par les performances du moteur, je m'attendais à tout autre chose. Il convient que les modifications apportées n'optimisent pas forcément la machine, notamment le changement de pignon et de cartographie.


Pour conclure, je dirais que le SVS 1000 est offre de bonnes prestations sur route avec une partie cycle rassurante et un moteur agréable, mais ne procure pas les sensations attendues, d'autant plus que la moto que j'ai essayé n'était pas d'origine. A ce tarif là, c'est vrai qu'elle est moins chère que ses concurrentes et représente donc un bon rapport qualité/prix. Mais bon, elle aura du mal à rivaliser avec un VTR ou un Tuono...


Portfolio (5 photos)

Commentaires (131)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Et voui, pour un gros twin, il faut absolument liberer les pots...

J'ajoute que si il a mis une cartographie pour pot libre (donc qui chauffe moins), elle appauvri probablement la carburation. Avec des silencieux d'origine, je suis pas sur que ca soit bon.

Niveau comparaison avec le TL-S, il me semblait (sans l'avoir essayer mais juste entendu des des essais), il me semble qu'il etait bien plus violent (niveau chassis, et moteur bien sur meme si dans ce cas la moto avait un probleme).

Rha si je pouvais essayer un TLs...

Par Anonyme

C'est ça ou le moteur était rincé. Elle avait combien de bornes?

Par Anonyme

Elle avait 2500 km au compteur si ma mémoire est bonne. Le propriétaire avait du s'emballer sur sa bécane et se rendre compte que son banquiet ne voyait pas ça du bon oeil. Du coup, il a du revendre les silencieux à part et vendre le reste à part... Bref, le résultat est loin d'être convaicant :(

D'autre part, comme pour le 650, je crois que l'injection électronique a assagit la bête, ou dumoins, la rendue plus linéaire. Mais bon, 125 cv sur un twin, ça remue quand même :)

Par Anonyme

si ils lui font une nouvelle bouille pour 2007 .... je pense que je vais filer mon SV650 S à madame et prendre la 1000 en S aussi ... of course !! ;o)

un twin avec un pot qui va bien, ya rien de tel .... c'est trop bon !! Alors, virez mon ces pots d'orig', en plus si ya la carto' yosh' ...

Par Anonyme

JE VENT MON 1000 SVS DE2003 20000KM A 5000E J EN SUIS TRES CONTENT MAIS BESOIN D ARGENT ASSE RAPIDEMENT NOMBREUSE OPTION

Par Anonyme

Y a le toit ouvrant et la clim?

Par Anonyme

Je te l'echange contre un bescherel...

Par Anonyme

Pour posseder l'ancienne 650S et la nouvelle 1000S, je me permet de réagir... Tout d'abord, si elle avait les silencieux d'origine, d'office ca a gaché ton plaisir... Moi j'ai vu nettement la différence en passant des Suzuki aux Devil, y'a aucune comparaison, surtout si la cartographie a été modifiée...

Niveau "brutalité", c'est vrai que l'injection a assagi le monstre, je trouve mon 650 a carbu plus aggressif que ma 1000 a injection... alors que mon 650 n'a qu'un pot Ixil et que ma 1000 est modifié avec double sortie Devil, K&N, cartographie injec' de course (+/- 140chevaux)...

Pour avoir essayé également d'autres sportives et roadsters, celle qui me procure le plus de plaisirs lorsque je roule reste la SV 1000 S, (qui est carennée avec le kit carennage Suzuki), ce qui implique que ma future restera une SV 1000 meme si c'est la GSXR qui me fait les yeux doux pour le moment.

Pour ta réaction comparant la SV aux Tuono et VTR a dire qu'elle ne les vaudra pas, je me permet de repreciser que c'est du aux pots d'origine, parce que franchement, avec une config' ainsi et des pots, la VFR, c'est elle qui aurait des difficulté a suivre, et les autres roadsters, c'est derriere qu'ils sont... Et loin...

Au passage, petite pub pour mon forum

Par Anonyme

je posséde le 1000 sv s et j'aimerais lui enlever 1 dent au pignon de sortie de boite,un filtre KN si quelqu'un peut me donner des conseils la dessus? D'autre part n'y as il pas un moyen de modifier un peu les pots d'origines afin que le bruit soit un peu moins asseptisé? Et pour finir j'ai un peu de mal à régler la partie cycle,soit elle est trop rigide sur route dégradée soit trop souple et avec les effets de couple à la coupure ou à la remise des gaz la fourche réagit trop brusquement si les possesseurs de cette machine pouvaient éclairer ma lanterne....

Par Anonyme

- enlever une dent sur ton PsB, je te le conseil. tu vas tirer plus court en vitesse de pointe ( à l'heure actuelle c'est pas un mal !! ) et tu vas avoir plus une impression de "coup de pied au cul" à l'accél'.

- pour ton K&N, ta moto va mieux respirer, moins "cogner" dans les sous régimes mais consommer un chouilla plus. l'avantage c'est qu'il va te faire la vie entière de la moto donc plus besoin de changer tes filtres donc économie la dessus au moins !!

- Rien n'est faisable sur les pot d'orig' par contre si tu veux un son un peu plus roque tout en gardant tes silencieux, tu peux enlever le snork. c'est un manchon en caoutchouc que tu as devant la boite à air sous ton réservoir ...

en éspérant avoir été clair !! ;o)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire