Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

SX Montbéliard : la FFM engage une procédure devant le tribunal

Dans Moto / Sport

SX Montbéliard : la FFM engage une procédure devant le tribunal

Début octobre on apprenait que le Supercross de Montbéliard se voyait annulé pour un refus d'autorisation de la part du préfet du Doubs. En effet celui-ci avait orchestré un avis négatif, envers le MC de Villars-sous-Ecots, en ce qui concerne la commission de sécurité. Le MC Villars avait tout organisé avec l'équipe de Jean-Luc Fouchet pour que ce supercross se réalise dans une toute nouvelle salle, l'Axone. De nombreux travaux avaient été réalisés afin de répondre aux exigences de cette commission de sécurité. Seulement voilà, l'évènement n'a pas eu le feu vert de la préfecture et les nombreux bénévoles et autres organisateurs doivent annoncer l'annulation de ce supercross.


Deux mois après l'évènement, la FFM engage une procédure devant le tribunal administratif. Le MC de Villars se joint à la Fédération pour déposer cette requête afin « que celui-ci statue sur le bien-fondé de cette décision préfectorale et étudie la réparation du préjudice subi. »


Communiqué :


Le 1er octobre dernier, le Préfet du Doubs a refusé d'autoriser l'organisation du Championnat de France de Supercross dans la salle de l'Axone à Montbéliard (25).


Cette annulation brutale survenue quelques heures avant le début de la manifestation a causé un grave préjudice tant sportif qu'économique au Moto-Club de Villars-sous-Ecot, organisateur de la compétition ainsi qu'à la Fédération Française de Motocyclisme et à ses licenciés.


Elle a également anéanti le travail de nombreux bénévoles et frustré des milliers de spectateurs amoureux de cette discipline.


La FFM et le Moto-Club de Villars-sous-Ecot considèrent que cette décision est entachée d'irrégularités et que les motivations qui ont conduit le Préfet à prendre celle-ci sont pour le moins discutables.


Pour ces raisons, la Fédération Française de Moto et son Club viennent de déposer une requête devant le Tribunal Administratif de Besançon afin que celui-ci statue sur le bien-fondé de cette décision préfectorale et étudie la réparation du préjudice subi.


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Querelle de clocher entre la préf de Besançon et la sous préf de Montbéliard  :non:

Par Anonyme

Oui, en + des manoeuvres politiques grossières. Ce qui est intolérable, c'est d'en faire payer le prix au Moto Club de Villars. Pour la passion de la moto et le respect des instances engagés dans de tels évennements, merci à la FFM de se battre !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire