Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Taxe carbone : crêpage de chignons au gouvernement

Dans Moto / Pratique

Taxe carbone : crêpage de chignons au gouvernement

Difficile pour le gouvernement de se mettre d'accord sur la réelle utilité de la mise en place de la taxe carbone. Depuis le rapport Rocard du mois dernier, le prix mis en place de 32 euros par tonne de CO2 prend une claque et les opposants et autres ministres souhaitent une réévaluation à la baisse pour éviter une nouvelle charge sur les ménages français. Qu'en sera-t-il vraiment dans notre vie au quotidien ?


Si cette taxe suit le chemin qui lui est réservé par ce rapport, elle devrait prendre une augmentation de 5% par an et ainsi atteindre les 100 euros en 2030. Mais au train où vont les choses, cette prévision ne devrait pas voir le jour. Outre les opposants à cette taxe (comme Ségolène Royal), le ministre de l'économie, Christine Lagarde, souhaite modérer cette somme en partant sur une base de 15 euros par tonne de CO2. Elle déclare : « Cela me paraît un bon chiffre. Ca donne aujourd'hui, sur ces bases-là, une augmentation de trois centimes le litre d'essence » (contre 7 centimes du litre d'essence pour la taxe à 32 euros). Quant à la secrétaire de l'Ecologie Chantal Jouanno elle évaluerait le montant entre 14 et 20 euros.


A cette nouvelle, les écologistes montent déjà au créneau en s'offusquant que le non respect de 32 euros repousserait « la trajectoire préconisée par le rapport d'Alain Quinet, qui doit mener progressivement à 100 euros la tonne. » Que cela ne poussera pas les gens à prendre partie pour les énergies renouvelables et à changer de comportement (Et les industriels dans tout ça ?)


Le gouvernement justifie cette discussion sur la baisse du montant de cette taxe pour ne pas accabler les ménages français avec de nouvelles dépenses, surtout en cette période de crise. Car ce que les écologistes ont peut-être oublié, c'est que 51% de la taxe carbone sera directement prélevé du portefeuille des contribuables.


L'histoire n'est pas encore prête à se terminer. On attend la suite.


Source


Mots clés :

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 M'en fiche, j'ai déjà acheté un tube de vaseline. Qui en veut ?

Par Anonyme

je pense qu'un tube ne suffira pas, on peut faire une commande groupée ?????  je prend une palette pour moi :fier:

Par Anonyme

Tout ça c'est du cinema, la taxe carbone est fixée depuis longtemps, on a juste rajouté une couche dès le dèpart comme ça les neuhneuhs que nous sommes on se content, on paierra moins que prévu. Ca fait un impot de plus, merci Sarkozy pouvoir d'achat et sa clique bien aidé pars le écolos.

Par Anonyme

Travailler plus pour se faire sucer plus, YES WE CAN

Par Anonyme

Viens mon frère, je vais te sucer jusqu'à la moëlle, ton bas de laine, ton oseille, ton bénéf, pas possible que t'en réchappes, vide tes poches, jambes écartées, mains à plat contre le mur, déshabille-toi, j'ai dit à poil, penche-toi en avant, on va t'explorer le trou de balle, allez, crache, Carla elle coûte cher, faut qu'j'assure, faut qu'ça rentre, merde.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire