Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

Dans Loisirs / Jeux vidéo

Gran Turismo prend le virage du e-sport avec cette nouvelle édition. Mettant en pause la GT Academy pour le moment, la licence de Polyphony Digital se pare d'un logo FIA. La promesse d'une compétition de haut niveau. Tour d'horizon.

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

Forza Italia

Rendez-vous était donc pris en Italie, à Modène, pour découvrir avec Kazunori Yamauchi ce nouvel opus de la série à succès sur Playstation. Installés en plein cœur de la ville, face au Palazzo Ducale, devant un joli parterre de voitures fort sympathiques, les dômes Gran Turismo nous attendaient pour faire nos premiers tours de roues.

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

 

Le tout nouveau volant Thrustmaster dévoilé pour l'occasion était évidemment de la partie. Alors, qu'en est-il de la conduite ? Eh bien force est de constater que c'est pas mal du tout. Au volant, on ressent plutôt bien le train avant de la voiture qui travaille, ce moment où l'adhérence devient critique, les bosses et autres imperfections de la piste (et je ne vous parle pas des vibreurs). Avec un retour de force calibré un peu costaud, on ressent rapidement une petite fatigue qui vous prend les bras.

Puis on se prend comme d'habitude au jeu et on enchaîne les tours, prêt à grappiller ce dernier dixième de seconde qui vous sépare de la pole... Et c'est sans doute là la grande force de ce GT Sport : la mise en scène. Il ne s'agit plus seulement d'enchaîner les courses les unes derrière les autres pour parvenir au bout de la partie solo (appelée "Arcade"), le jeu vous emmène dans une véritable carrière de pilote. Avec entraînement, conseils de pro et toute la panoplie, montage et effets de caméra compris. On est dans un jeu à grand spectacle. En parlant de spectacle, on s'en prend régulièrement plein les mirettes, les graphismes étant évidemment au niveau de ce qu'on peut attendre d'un jeu tournant sur une PS4 Pro. Il sera je pense vain de vouloir aller chercher le zoom x400 sur un carré d'herbe au bord de la piste de Suzuka pour démontrer que le jeu est à la peine. Quand vous êtes à 300 km/h au bout de la ligne droite avant le double droit, vous pensez très clairement à autre chose qu''admirer les textures du bord de piste. Une petite note au passage sur la lumière, très bien rendue dans le jeu.

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

Lors de la sélection du circuit, vous aurez le choix entre plusieurs périodes u jour, lever du soleil, matinée ensoleillée, après-midi nuageuse ou soirée. Chaque moment de la journée est rendu avec son style et son aspect bien particulier, surtout en ce qui concerne la position du soleil. Il ne sera donc pas rare de se retrouver ébloui à l'approche d'un virage si on choisit l'ambiance "matinée". Et cet effet d'éblouissement est très réussi. Nul effet de lens flare ici, mais bien un contraste qui écrase complètement les basses lumières pour que votre point de freinage en devienne presque invisible. On pourra toujours essayer de mettre sa main en guise de pare-soleil, mais la simulation a ses limites.

Simulation que vous pourrez poursuivre aussi bien sur l'asphalte que sur la terre. GT Sport nous propose maintenant un mode rallye qui n'est toutefois pas très convaincant. L'effort est louable, c'est assez rigolo de balancer la voiture sauvagement dans les virages pour tout passer en glisse des 4 roues, mais on sent bien que ce n'est pas là la spécialité du studio. On préférera un jeu dédié.

Thrustmaster T-GT

Un mot sur le volant Thrustmaster. Bardé de logo "Gran Turismo", la prise en main est plutôt agréable. Le retour de force sait se faire violent quand il faut et subtil dès qu'il s'agit de vous indiquer une petite bosse sur la piste, fruit de la collaboration entre le studio de développement du jeu et le fabricant, et ce malgré l'absence du Direct Drive tant attendu. Blindé de boutons (trop ?), le joujou est quand même proposé à 800€. À ce prix, si le volant est de bonne facture, le pédalier lui est assez quelconque : point de "load cell" ici pour le frein, ni même de vibration pour vous prévenir d'un ABS facétieux ou du blocage des roues. La simulation trouve aussi ses limites dans les périphériques.

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

La gamme Thrustmaster se décline à l'infini, pour toutes les bourses, supports et besoins.

Virtuellement réaliste

Il sera toutefois possible de pousser la simulation un cran plus loin, grâce à la VR. Le mode "Virtual Reality", avec les lunettes PS VR, a en effet été intégré au jeu dès le début du jeu, conjointement avec la 4K et la HDR. Et le résultat est... intéressant. Autant le dire tout de suite : il ne sera , je pense, pas possible de jouer l'intégralité d'une carrière solo en VR, ni même de tenter une soirée complète de jeu en multi avec les lunettes. L'expérience est sympa, plutôt bien foutue, mais le système présente encore beaucoup de limitations, en particulier en termes de définition graphique. Mais tournez la tête tout autour de vous et vous pourrez découvrir l'intérieur (entièrement modélisé) de votre voiture. L'effet 3D est assez bluffant. Et votre oreille interne vous le rappellera très rapidement au début. Tourner la tête dans un virage, soit le geste naturel que l'on a dans la vraie vie, provoque presque immédiatement un sentiment de vertige. Mais passé le premier tour de piste, on arrive à s'habituer cette sensation étrange de mouvement alors qu'on est immobile dans un fauteuil. J'ai même essayé de tendre la main vers le levier de vitesse de ma GT86 de test à un moment... pour ne trouver que de l'air bien évidemment. La simulation a ses limites, donc.

La compétition, l'ADN de GT Sport

Mais passons aux choses sérieuses. Le principal objectif de GT Sport est d'amener le sport automobile dans votre salon. Le e-sport du moins. Et qui dit sport, dit compétition. Le badge de la FIA n'est pas là que pour faire joli. Une véritable compétition officielle aura lieu, avec des séries par pays et des séries par constructeur. Si les préséries devraient débuter d'ici la fin de l'année, la compétition réelle aura lieu l'année prochaine, avec à la clé un trophée (un vrai truc physique, hein, que vous pourrez admirer en photo) qui récompensera le meilleur pilote.

On nous promet un système de matchmaking dynamique qui adapte la concurrence à votre niveau de conduite, ainsi qu'un système de pénalité en course affiné au plus juste afin de refléter au mieux la réalité d'une course automobile. En théorie, finis les gros trolls qui ne viennent que pour pourrir une course par ailleurs sérieuse. Finies également les petites touchettes en bout de ligne droite pour finir son freinage dans le pare-chocs du concurrent qui vous précède. Bref, on ne nous annonce que du bien. Difficile pour le moment de se faire un avis, il faudra voir sur le long terme si les ajustements promis par Kazunori Yamauchi portent leurs fruits. Il est certain en tout cas que le jeu sera jugé sur le long terme par son intérêt en multi et le succès des compétitions officielles.

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

Le spectacle, l'ADN de... heu... je n’ai pas déjà utilisé cet intertitre ?

Reste que le sport ne serait rien sans spectateur. Et à ce petit jeu, les développeurs de Polyphony Digitial ont mis le paquet. En mode "tournoi", vous avez la possibilité de diffuser le film de la course en direct (j’imagine via une console supplémentaire, j'avoue ne pas avoir été demandé les détails techniques lors de la présentation). Et quel film ! les angles de caméras, les changements de point de vue, les zooms et autres panos dans tous les sens, le tout orchestré avec une certaine maestria, tout est fait pour que le public se sente investi dans la course. Et pour peu que les pilotes soient à la hauteur, cela donne une ambiance de folie. Nous avons eu la chance de voir s'affronter plusieurs vainqueurs de la GT Academy (Romain Sarazin, le vainqueur en titre en Europe et Lucas Ordóñez) ainsi que des membres de l'équipe de développement de Polyphony Digital (dont celui qui met au point les voitures dans le jeu) sur 5 tours du circuit d'Interlagos. Ces 5 tours nous ont offert bien plus de rebondissements et de spectacle qu'une saison complète F1 (désolé Mr Hamilton, parrain et "Maestro" du jeu). Cela nous promet de grands moments lors de la compétition FIA.

Les chiffres

Parce qu'un bon article n'en serait pas un sans une petite avalanche de chiffres.

Le premier qui choque : 163 voitures; le chiffre peut paraître un peu faible par rapport à la concurrence ou aux précédents épisodes, mais Kazunori Yamauchi annonce près de 6 mois de travail pour modéliser une voiture (on imagine qu'il parle en charge et non en délai). Soyons honnêtes, il est rare que dans un jeu de course, on utilise 100% des voitures proposées. À titre perso je ne pense pas dépasser 20% des voitures d'un jeu qui en compte 500. Sauf que cela en fait 100 du coup et là on se retrouve confronté à un problème. Exit la collectionnite alors même que Grant Turismo a inventé le genre ? Dur constat pour une partie des fans (la liste complète) d’autant plus qu'en retirant les déclinaisons de voitures à différents niveaux de catégories on retombe assez aisément sous les 100 voitures suivant les critères que l'on décide d'appliquer. Dur surtout quand Forza Motorsport 7 en modélise 700 parfaitement avec nettement moins de doublons.

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

Circuits : 17 lieux. Idem, le chiffre me semble ici bien faible. On y trouvera Brands Hatch, Willow Springs, Suzuka et bien entendu le Nürb. On espère très fortement que les DLC seront nombreux sur le sujet, mais c'est dommage de voir qu'il manque par exemple Laguna Seca, Spa ou Le Mans à l'appel au lancement du jeu. Ces 17 circuits se déclinent en 40 configurations, avec pour chacune d'entre elles plusieurs ambiances lumineuses, 4 sections d'apprentissage pour progresser dans votre pilotage et parvenir à remporter le trophée FIA. En face de GT Sport nous avons un Project Cars 2 qui aligne plus de 60 circuits tous réels, disponible aussi sur PS4, excusez du peu. Autre détail qui choque, sur ces 17 pistes, seules 6 sont des circuits du monde réel. Dur dur.

4K, 60 fps et HDR (oui, je sais, ce n’est pas un chiffre) : si vous avez le matos qui va bien (TV 4K HDR et PS4 Pro), vous allez en prendre plein les rétines.

Conclusion

Gran Turismo Sport est un grand et excellent jeu. Mais il n'est plus tout seul.

Et s'il semble prendre l'ascendant, à vérifier en 2018 pour confirmer l'excellence des compétitions / leurs récurrences / le mode spectateur sur de grosses courses, sur toute la partie e-sport pour le reste il est sur le podium mais jamais sur la première marche.

À n’en pas douter si l'on possède une PS4, on ne passera pas à côté et il sera sans doute le plus gros vendeur de la catégorie. Mais certaines parties du public vont difficilement avaler la baisse de rythme, l'attente longue, le contenu solo faible (des permis, des passages de circuit à valider puis un chrono d'un tour à confirmer) et les chiffres faibles. Et se feront plaisir sur la qualité de conduite, la beauté du jeu.

Test Gran Turismo Sport : le messie automobile sur PS4 ?

Il est difficile de vraiment prendre ce GT Sport en défaut. Le contenu reste riche, mais n'est plus LE plus riche. La réalisation est sublime mais pas au-dessus du niveau en 2017. Sony et Polyphony Digital font ici le pari de l'e-sport, en mettant de côté leur slogan "du virtuel au réel" pour ne s'adresser qu'au virtuel. Seul le temps dira si le pari était le bon.

Quoi qu'il en soit, et avec l'ambition de faire toujours mieux que le précédent, Polyphony Digital nous offre là un grand opus. Ambitieux sera l'adjectif à retenir, différent peut-être aussi comme ce test à mi-chemin d'un test habituel et de la découverte de l'univers GT Sport, de conduite réelle, d'un nouveau volant, d'un musée mythique et de tout ce qui fait que GT Sport est plus que jamais inscrit dans l'ADN des amateurs automobiles. D'une partie d'entre eux au moins en tout cas.

 

@MasterLudo

 

 

Caradisiac a aimé

  • Enfin un nouveau Gran Turismo 
  • Casque PSVR, HDR, 4K, le jeu en offre beaucoup sur la partie technique
  • La conduite est toujours très bonne, bon mélange simu / arcade, l'inventeur du concept
  • Très jouable à la manette
  • Jouissif au volant (testé sur Thrustmaster)
  • La partie e-sport devrait assurer pour ceux qui veulent être compétitifs un minimum, rdv dans les mois à venir pour le confirmer mais on leur fait confiance là dessus
  • Le mode spectateur est superbe, j'ai hâte de voir les championnats du monde ainsi
  • La licence FIA qui garantit aux meilleurs joueurs de recevoir le trophée à Paris en même temps que les pilotes de WRC et de F1 par exemple
  • Si vous avez une PS4 n'hésitez pas longtemps, un must-have
  • L'IA en solo a globalement progressé même si elle a du mal à ne pas vous pousser comme si vous n'existiez pas de temps en temps
  • Le coup des nations, coupes constructeurs, à surveiller pour voir si l'intérêt du mode multijoueur et son animation continuent aussi bien, en tout cas pour l'instant on peut y concourir à toute heure avec du matchmaking de qualité
  • Le rang de pilote en ligne pour écarter les pilotes inutilement agressifs et pénibles

Caradisiac n'a pas aimé

  • Seulement 17 circuits dont seuls 6 sont des tracés réels !
  • 163 voitures, moins de 100 quand on nettoie les déclinaisons de catégorie, fini la collectionnite des 1200+ voitures de Gran Turismo 6
  • Les sons toujours en retrait, aussi bien moteur, environnement que les chocs
  • Gran Turismo ne domine vraiment plus la catégorie point par point, même s'il reste au sommet
  • Le mode solo vidé de tout intérêt devrait se nommer école (soporifique) de pilotage puis saupoudré de défis majoritairement inintéressants
  • Pas de mode dynamique de météo et de jour / nuit
  • Le mode rallye et les épreuves de karting tous deux dispensables

Portfolio (111 photos)

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ça reste assez convainquant graphiquement mais ça s’arrête là...

Aussi bien pour forza que GT, l’essentiel de la conduite repose sur la compréhension du grip des pneus mais pas une vrai gestion des transferts de masse et du travail des suspensions de la voiture. Ça donne un bon compromis entre accessibilité et réalisme.

Par contre, si on sait comment se pilote une vraie voiture, vaut mieux se tourner vers autre chose. Pcars 2 a le vent en poupe, au moins le travail des suspensions de la voiture est convainquant.

Par

Je pourrie comparé au contenue de gt6. Toujours des bruit de tondeuse et pas de dégât avec gestion de la météo.

Forza 7 10 fois mieux....

Par

6 circuit réel, c'est quoi cette blague ? :buzz:

Par

Grand adepte des premiers gran turismo, j'ai arrêté d'acheter ce jeu depuis des années. Pas de dégât, bruits de choc pourraves, et surtout pas de progression dans le solo intéressante. Au final, on fait des courses pour faire des courses en remplissant son garage. Il manque vraiment une progression carrière de pilote ou on monte en fonction de ses résultats et dont la finalité n'est pas d'avoir 1000 bagnoles dans son garage. Je suis déçu de l'évolution de ce jeu qui était grand, mais n'a pas su evoluer. Ce spin off est tourné en ligne mais je n'ai pas l'impression qu'il évolue vraiment encore une fois.

Par

je ne comprends pas l'enthousiasme du journaliste. ce gran turismo est un foutage de gueule. je ne vois pas comment il peut être au sommet si on le compare à son concurrent forza 7. seul la partie en ligne est en dessous pour forza. et attention la partie psvr c'est de l'esbroufe, 1 seul autre concurrent sur la piste. Pas de 4k c'est de l'upscal. forza 7 tournera lui en 4k natif

Par

En réponse à sony5478

Grand adepte des premiers gran turismo, j'ai arrêté d'acheter ce jeu depuis des années. Pas de dégât, bruits de choc pourraves, et surtout pas de progression dans le solo intéressante. Au final, on fait des courses pour faire des courses en remplissant son garage. Il manque vraiment une progression carrière de pilote ou on monte en fonction de ses résultats et dont la finalité n'est pas d'avoir 1000 bagnoles dans son garage. Je suis déçu de l'évolution de ce jeu qui était grand, mais n'a pas su evoluer. Ce spin off est tourné en ligne mais je n'ai pas l'impression qu'il évolue vraiment encore une fois.

d'accord avec toi jusqu'au 4 il y a avait de l'intérêt. le 6 est pas trop mal je trouve.

Mais depuis que forza est apparu les GT ont toujours été en dessous d'un point de vue plaisir, sensation conduite

Par

Fredgrandturismo doit être en transe :biggrin::biggrin::biggrin::biggrin::biggrin:

Par

En réponse à GrolfTaudi

Fredgrandturismo doit être en transe :biggrin::biggrin::biggrin::biggrin::biggrin:

TeamGreen74 également !! :oui:

Par

GT6 était très mauvais et beaucoup de voitures venaient de la PS2 là c'est un spin off basé sur le online ce n'est pas un GranTurismo 7.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire