Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Financement Auto

Thermique, hybride, électrique : quelle motorisation est la plus rentable ?

Dans Financement Auto

Coût à l’achat, entretien, coût d’utilisation, environnement… De nombreux critères rentrent en considération à l’heure de choisir la motorisation de son véhicule. Nos conseils pour faire le bon choix entre une voiture thermique, hybride ou électrique !

Thermique, hybride, électrique : quelle motorisation est la plus rentable ?

En 2016, la France est devenu le premier marché européen pour les véhicules électriques, détrônant la Norvège. Avec 27 307 immatriculations, elle devance très largement ses voisins comme l’Allemagne (13 621) ou encore le Royaume-Uni (11 194). Toutefois, les véhicules 100% électriques ne représentent que 1% de part de marché, contre 4% pour les hybrides et 95% pour les motorisations thermiques.

Véhicules électriques : un coût d’achat amorti sur le long terme 

En optant pour un véhicule thermique, vous faites de sérieuses économies à l’achat ! En effet, les tarifs d’un modèle thermique et d’un modèle électrique varient presque du simple au double. Par exemple, la Volkswagen Golf est disponible à partir de 19 000 euros lorsque la eGolf l’est à partir de… 39 000 euros ! Bien que les bonus et superbonus peuvent vous faire économiser près de 10 000 euros, le surcoût reste réel.

Une différence qui tend toutefois à se résorber avec le temps puisque, selon une étude réalisée par le quotidien Le Figaro, un véhicule électrique acheté avec superbonus devient plus rentable qu’un véhicule diesel au bout de 4-5 ans et d’un véhicule essence au bout de 6 à 8 ans. En effet, que ce soit en cycle urbain ou en cycle mixte, le prix au kilomètre d’un véhicule électrique est largement inférieur à celui d’un véhicule essence (1,5 centimes au kilomètre vs entre 6 et 7 centimes) ou diesel (autour de 5 centimes).

Sur le long terme, l’électrique est donc rentable, d’autant plus que l’entretien est simplifié : pas de vidange à effectuer ou de filtre à remplacer… Soit autant de visites en moins chez le garagiste !

Hybride et hybride rechargeable : idéal pour les petits trajets !

Le surcoût lié à l’achat d’un véhicule hybride n’est plus ce qu’il était ! Alors que le coût moyen d’achat d’un véhicule en France se situait en 2016 à 25 828 euros, une Toyota Prius coûte autour de 30 000 euros. Le fossé tend donc à s’estomper. De manière générale, les véhicules hybrides « classiques » se révèlent plus intéressants pour les conducteurs « urbains » : en effet, leur consommation en ville est inférieure à celle d’un moteur thermique alors que, sur autoroute, elle aura tendance à être légèrement supérieure.

Autre option : l’hybride rechargeable, qui est toutefois plus cher à l’achat (entre 35 et 40 000 euros en moyenne). Alors qu’une voiture hybride classique n’est pas vraiment autonome en mode électrique, les hybrides rechargeables permettent de parcourir jusqu’à 50 kilomètres sans consommer la moindre goutte de carburant. Ainsi, une Golf GTE ne va consommer que 3,7 litres durant les 100 premiers kilomètres d’un trajet (dont 0 durant les 40 premiers kilomètres). L’hybride rechargeable peut donc être, sur le long terme, intéressante pour les personnes réalisant des déplacements quotidiens inférieurs à 50 kilomètres (un trajet domicile-travail par exemple).

Thermiques : plutôt essence ou diesel ?

Cela dépend grandement de l’usage que vous faites de votre véhicule ! Si vous roulez moins de 20 000 kilomètres par an, privilégiez une motorisation essence. En effet, le moteur diesel ne devient moins gourmand que le moteur essence que sur des trajets sur route ou autoroute supérieurs à 30 minutes.

Les « gros rouleurs » qui ont opté pour le diesel s’y retrouveront sur le long terme : son coût d’achat plus élevé sera compensé par sa plus grande longévité ainsi que le prix plus doux de son carburant. Cela risque toutefois de ne pas durer puisque les autorités semblent aller dans le sens d’une harmonisation du prix de l’essence et du gazole.

Et l’environnement dans tout cela ? Le diesel a perdu les faveurs des Français à cause de la pollution due aux particules fines, tandis que l’hybride et l’électrique font figure de bons élèves. Toutefois, les questions du recyclage des batteries électriques, de l’exploitation du lithium ou encore de l’origine nucléaire de l’électricité peuvent tempérer l’enthousiasme qui entoure ces modes de propulsion alternatifs…

-----------

Vous avez fait votre choix ? Reste à présent à savoir comment vous comptez financer l’achat de votre véhicule ! Pour ce faire, nous vous invitons à découvrir les solutions de financement auto de notre partenaire Sofinco !

 

Le présent article n’a qu’une valeur informative et ne saurait en aucun cas relever des activités régies par les articles L. 541-1 , L. 211-1, L. 311-1, L. 311-2, L. 321-1 et L. 550-1 du Code monétaire et financier
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sources :

http://www.lefigaro.fr/conso/2014/12/08/05007-20141208ARTFIG00204-diesel-essence-ou-electrique-quel-vehicule-est-le-plus-economique.php

http://www.avere-france.org/Site/Article/?article_id=6847&from_espace_adherent=0

https://www.challenges.fr/automobile/dossiers/hybrides-quels-avantages-pour-quels-usages_47789#hybride_plus_sobre_que_Diesel