Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Thomas Chareyre, champion du Monde Supermotard 2012: "j'ai roulé au Mondial avec la même moto que l'année dernière" (interview)

Dans Moto / Sport

Thomas Chareyre, champion du Monde Supermotard 2012: "j'ai roulé au Mondial avec la même moto que l'année dernière" (interview)

Accrochant une nouvelle couronne mondiale à son palmarès, Thomas Chareyre est plus que jamais l'homme à battre en Supermotard…


Tu es le pilote officiel TM, est-ce que les résultats d'Hermunen sont synonymes d'une pression particulière de la marque italienne?


  • Thomas Chareyre : « Non pas particulièrement même si TM préfère bien entendu que la machine d'usine gagne plutôt que celle d'un team satellite. L'arrivée de SHR sur une TM s'est fait d'une façon particulière.

Durant l'hiver dernier le team anglais cherchait à avoir des motos officielles. En premier lieu ils ont contacté Aprilia qui a refusé. Ils se sont tournés vers TM qui leur a proposé des machines différentes des miennes mais déjà ultra compétitives. SHR a accepté la proposition.


Aprilia est revenu sur leur refus en mettant à leur disposition 4 machines officielles que les anglais ont refusées. TM s'est senti obligé de fournir des motos officielles avec au final des motos identiques pour Hermunen et pour moi. »


Est-ce que le fait qu'Hermunen gagne cette année le championnat International d'Italie a été un problème par rapport à TM ?


Thomas Chareyre, champion du Monde Supermotard 2012: "j'ai roulé au Mondial avec la même moto que l'année dernière" (interview)


  • Thomas Chareyre : « Non pas du tout. En début d'année je n'étais pas encore complètement rétabli de ma chute en finale, nous savions donc que les premières manches allaient être très difficiles. Vu la rapidité de Mauno nous avons décidé tous ensemble de sacrifier ce championnat en vue de la couronne mondiale en essayant de nouvelles choses afin d'être encore le plus compétitif possible.

L'Italie était donc un terrain d'essai grandeur nature en conditions de course. Mon moteur en Italie n'était donc pas le même que celui que j'avais au Mondial mais il nous a permis de trouver des solutions pour 2013… »


Tu as donc fait tout le championnat du Monde avec ton vieux moteur (si je peux m'exprimer ainsi) ?


  • Thomas Chareyre : « Oui c'est exactement la même moto que celle que j'avais en fin d'année dernière. Ce n'est pas la moto qui a beaucoup évolué mais les pilotes qui sont dessus… ce qui n'est pas toujours facile à comprendre pour certains.»

Est-ce que ce second titre a un goût particulier?


  • Thomas Chareyre : « C'est une revanche bien entendu. Je suis parti en début d'année dans l'optique de reconquérir la couronne en sachant très bien que le challenge allait être difficile car je n'avais pas touché une moto durant tout l'hiver dernier et n'étais pas au mieux lors des premières courses. J'ai donc roulé différemment, plus avec la tête sans vouloir à tout prix finir premier à chaque course et prendre de gros risques au final. J'ai appris donc à gérer mon championnat, gagner des courses en faisant le moins d'erreurs possible. Ça a payé ! »

Thomas Chareyre, champion du Monde Supermotard 2012: "j'ai roulé au Mondial avec la même moto que l'année dernière" (interview)


Peut-on donc dire que ça t'a fait murir ?


  • Thomas Chareyre : « Complètement… Début 2012 j'avais la crainte de tomber et de me refaire mal, j'ai donc appréhendé mes courses différemment.»

Tes problèmes d'épaules sont désormais derrière toi ?


  • Thomas Chareyre : « Non pas encore même si toute cette année je n'en ai pas souffert. Une chute en entrainement me force à me refaire opérer (pour réaliser une butée osseuse) dans quelques jours. Je vais encore passer 2 à 3 mois sans moto…»

Tu ne seras donc pas à Mettet ?


  • Thomas Chareyre : « Non pas cette année… Pourtant c'est une course magique que j'affectionne particulièrement.»

Tu es un pilote très assidu avec 3 à 4 roulages par semaine, pourquoi autant ?


  • Thomas Chareyre : « Il est important de s'entrainer pour garder un bon niveau. Je m'entrainais avant surtout en cross et enduro mais en voyant Hermunen rouler en début d'année je me suis rendu compte qu'il fallait que je fasse aussi beaucoup de bitume. Mauno a apporté une évolution de pilotage jusqu'alors inconnue, surtout avec les pneu que nous avons… avec même de la glisse des deux roues.

Je suis donc obligé de retravailler tout ça afin de mieux exploiter mon moteur tout en améliorant encore le feeling de la glisse pour pouvoir accélérer plus tôt et plus fort. »


Thomas Chareyre, champion du Monde Supermotard 2012: "j'ai roulé au Mondial avec la même moto que l'année dernière" (interview)


L'équipe de France a terminé seconde, que penses-tu de ce résultat et des différents choix de la Fédé ?


  • Thomas Chareyre : « Nous avions une bonne équipe mais pas dans cette configuration sur un tracé comme celui de cette année. Ça aurait pu fonctionner sur un circuit avec une grande partie terre, ce qui n'est pas le cas de Portimao qui est plutôt l'inverse. Nous en avions parlé à L'Alpe d'Huez avec la Fédé. Je les avais prévenus en expliquant que selon les choix la victoire allait être difficile…

Ce n'est donc pas pour moi une surprise de terminer second et je pensais même que l'on allait finir troisième en vue des qualifs ! »


Ton principal adversaire pour 2013 ?


  • Thomas Chareyre : « Hermunen je pense, même si mon frère sera présent. »

Tu as gagné les titres les plus prestigieux, que te manque-t-il?


  • Thomas Chareyre : « Un titre aux X-Games… dommage que le supermotard n'y soit plus présent… C'est mon plus gros regret.»

Thomas Chareyre, champion du Monde Supermotard 2012: "j'ai roulé au Mondial avec la même moto que l'année dernière" (interview)


Si tu devais changer une chose que changerais-tu?


  • Thomas Chareyre : «Mon dépassement sur mon frère l'année dernière à Cahors. »

Ton plus beau souvenir de pilote?


  • Thomas Chareyre : « La finale à Carole cette année, avec à la clef un titre en France. Une belle revanche et une libération… »

Crédit photos: Stéphane Bernard, Pro-Photo


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire