Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Toute l'histoire de Triumph en trois minutes... [vidéo]

Dans Moto / Loisirs

Toute l'histoire de Triumph en trois minutes... [vidéo]

La longue vie du constructeur Anglais ne fut pas de tout repos. Depuis 1886, date à laquelle Siegfried Bettman créa la marque Triumph, la marque fait le bonheur de ses propriétaires…


La tout première moto à sortir des lignes de montage était plutôt atypique puisqu'elle utilisait un moteur Belge (Minerva) et que celui-ci était installé dans une partie cycle de vélo. Rapidement la cylindrée augmente pour culminer à 550 cc, à la fin de la première guerre mondiale, avec la «Type H».


En 1932, c'est la révolution. Un twin vertical de 650 cc arrive en renfort et apportera une belle notoriété à la firme Anglaise. Avant la seconde guerre mondiale, c'est le premier coup de chaud pour Triumph qui, suite à des difficultés financières, sera revendue à Ariel.


Suite aux bombardements de la seconde guerre mondiale sur la ville industrielle de Coventry (fief de Triumph), il faudra attendre 1942 pour voir renaitre entièrement l'usine, du coté de Meriden.


Ensuite c'est une nouvelle révolution. Triumph s'exporte au Etats-Unis, sort des lignes de production la Thunderbird, et claque un 344 km/h sur le lac salé de Bonneville. Une machine portant le nom du lieu de ce record sort en 59.


Mais l'arrivée de Japonais en Europe ne fera pas que du bien aux Anglais qui mettront la clef sous la porte en 1980. En 83, un homme d'affaire reprend les reines de la marque et expose, en 1990, au salon de Cologne, une toute nouvelle gamme.


A partir de ce moment et quasiment tous les ans, de nouvelles machines ou motorisations déferlent. En 2002, c'est un nouveau coup de massue. L'usine part en cendre suite à un incendie dans lequel de nombreux modèles de collection furent détruits.


S'en suit rapidement la présentation de la TT 600, la Daytona 600, la Rocket III, le 900 Thruxton, la Speed Triple, la Sprint ST, la Daytona 650 puis 675, la Street Triple et la toute dernière de la production, la Rocket III Roadster.


Voilà un succinct résumé de plus de 120 ans d'histoire dont les grandes lignes se trouvent dans cette vidéo. Bon visionnage…







Source historique


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire