Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Toyota Motor Credit soupçonné de discrimination raciale aux Etats-Unis

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Toyota Motor Credit soupçonné de discrimination raciale aux Etats-Unis

La couleur de l’argent a été le titre d’un opus cinématographique qu’une filiale de Toyota aux Etats-Unis a semble-t-il pris au pied de la lettre. Toyota Motor Credit est son nom et on lui reproche une politique consistant à augmenter le coût du crédit pour des minorités raciales, avec des écarts importants. L’enseigne se défend de toute velléité de discrimination mais risque une amende de  21,9 millions de dollars.

L’affaire est sous investigation depuis 2013. Une enquête qui concerne la filiale du premier constructeur d’automobiles dans le monde, en charge de prêts automobiles aux États-Unis. En substance, l’enseigne aurait permis à des concessionnaires d'imposer de manière discrétionnaire une surcharge sur des prêts accordés à des acheteurs de voitures. Une technique destinée à renchérir le coût du crédit pour des minorités raciales.

Une inflation imposée aux clients noirs ou asiatiques qui présentaient pourtant le même degré de solvabilité que leurs homologues blancs. En moyenne, l'écart était de 200 dollars pour les Noirs et de 100 dollars pour les autres minorités. Reste que la mise en application de cette discrimination est subtile. D’après les enquêteurs, du Bureau de protection des consommateurs américains (CFPB), Toyota Motor Credit n'a pas « intentionnellement » discriminé ses clients, mais le système discrétionnaire qu'il avait institué a « débouché sur des discriminations ».

Une déclaration qui promet un débat technique poussé lorsque l’audience devant le tribunal sera venue. D’ailleurs, Toyota Motor Credit a nié toute « infraction » et toute discrimination et assuré n'avoir, en tant que prêteur indirect, aucune visibilité sur « la race de ses clients et des demandeurs de crédit ».       

Inscription à la newsletter
Toyota

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

si j'ai bien compris, Toyota US ne veut que des conducteurs blancs dans leur bagnoles?

Par

'tin les 'ricains c'est quand meme de sacrées pointures quand il s'agit de fracasser les entreprises non-américaines qui domine les marchés : VW, Toyota, BNP un peu plus tot, et j'en oublie un paquet... :pfff:

Par

En réponse à CNEY

'tin les 'ricains c'est quand meme de sacrées pointures quand il s'agit de fracasser les entreprises non-américaines qui domine les marchés : VW, Toyota, BNP un peu plus tot, et j'en oublie un paquet... :pfff:

Ce ne sont pas les derniers à fracasser leurs entreprises non plus si elles font pareil.

Par

En réponse à CNEY

'tin les 'ricains c'est quand meme de sacrées pointures quand il s'agit de fracasser les entreprises non-américaines qui domine les marchés : VW, Toyota, BNP un peu plus tot, et j'en oublie un paquet... :pfff:

Sauf erreur de ma part, TMCC est une filliale AMERICAINE fondée aux US.

De plus, les dossiers de financement doivent être remplis en concessions et non directement par l’entreprise.

Bref, quoi qu’il en est, qu’il y ait le nom Toyota ou Ford ou GM, il est tout à fait normal de condamner pour discrimination au faciès.

Les Américains sont impitoyables sur la protection des consommateurs, c’est surtout ca le problème.

Par

En réponse à HiOfficer

Sauf erreur de ma part, TMCC est une filliale AMERICAINE fondée aux US.

De plus, les dossiers de financement doivent être remplis en concessions et non directement par l’entreprise.

Bref, quoi qu’il en est, qu’il y ait le nom Toyota ou Ford ou GM, il est tout à fait normal de condamner pour discrimination au faciès.

Les Américains sont impitoyables sur la protection des consommateurs, c’est surtout ca le problème.

Bien évidemment qu'il s'agit d'une filiale américaine. Mais, sauf erreur de ma part, cette filiale appartient bien à un groupe dont le siège est basé à l'étranger. Et ce même groupe qui prend chaque jour des parts de marché sur le marché auto si capital pour les USA.

Les USA sont le seul pays dans le monde à infliger des amendes aussi colossales à des entreprises dont le siège est basé à l'étranger (source OCDE).

Et votre argument de la protection du consommateur ne tient pas : Société Générale, BNP, Crédit Agricole, Alstom, SNCF, toutes ces entreprises ont été lourdement sanctionnées et aucunes ne portait préjudice au consommateur américain.

Pour rappel, dans le top 10 des plus grosses amendes infligées par la justice américaine, 7 concernent des entreprises étrangères.

C'est ce que l'on appel du protectionnisme ultra agressif.

Par

"minorités raciales"

Affirmation fausse et ne qui veut plus rien dire, surtout pour les states...

Pour revenir au sujet, ça reste scandaleux comme pratique, ils sont c*ns ou quoi?

Par

Et les pickup Toyota de Daech, ils ont droit à un malus j'espère.

Par

"Toyota, va devoir verser 21,9 millions de dollars (20 millions d'euros) pour avoir fait payer plus cher ses clients noirs.

L'entreprise de prêts auto faisait l'objet d'une enquête depuis près de trois ans. Celle-ci a révélé que Toyota Motor Credit faisait payer en moyenne 200 dollars supplémentaires (183 euros) à ses clients noirs, et 100 dollars pour les autres minorités. Il y aurait des milliers de victimes, selon les autorités américaines."

source DNA

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire