Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Triumph 800 Bonneville Speedmaster : cool, mon frère. Speed, ma sœur !

Dans Moto / Nouveauté

Triumph 800 Bonneville Speedmaster : cool, mon frère. Speed, ma sœur !

Bonneville America puis Speedmaster, Triumph vampe l'Amérique. Custom sur fond de sauce twin musclé.


Un custom au tempérament affirmé


Les Anglais affinent leur recette mécanique, en épiçant la Bonneville America. Devenue Speedmaster, elle va chasser sans vergogne sur les terres des Harley Sportster, sans verser dans la copie servile, une spécialité japonaise. Ne pas confondre alternative avec clone, les anglais ont le sens de la nuance.


So british


Roue bâton à l'avant, pleine à l'arrière, des chromes à profusion mettant en valeur un moteur noir mat, console sur le réservoir, côté look la Speedmaster, ça le fait bien. Pour les choses sérieuses, on note des rapports de boîte raccourcis, deux disques avant et un cintre plat. Et en avant pour les sensations, ingrédient de base pour ce type de cruiser. Pieds en avant, bras du pilote en position du crucifié, le calage à 270° de l'embiellage diffère de celui de la Bonnie d'origine, conférant au gros twin un caractère affirmé et des vibrations qui ne le sont pas moins. Le twin emprunté à la Bonneville voit sa cylindrée passer de 790 à 865 cm 3. Prévue pour le biker d'Outre Atlantique, elle réclame un temps d'adaptation aux raffinés que nous sommes. Grosses poignées situées loin du buste et de nos préoccupations, jambes écartées, la Speedmaster invite à la balade cool.


Ça tient le pavé et ça remue un peu


Sans rien perdre de sa concentration car, au moindre nid d'autruche, la variante maxi du nid de poule de chez nous, elle se transforme en "ass kicker". Comprenez que les amortisseurs arrière vous botteront le train, façon rodéo sauvage. La tenue de route, par la grâce de l'empattement allongé, rassure et incite à l'attaque, seule la garde au sol typiquement locale venant freiner les ardeurs du pilote. Qui redevient biker pour mieux profiter d'une cavalerie bien servie par la boîte de vitesses. Si les 180 km/ h sont techniquement envisageables sans souci, les limites de résistance du pilote sont vite atteintes. L'excellent freinage permet de descendre rapidement à des vitesses politiquement correctes.



Côté pratique


Il faudra se passer de trousse à outils, de contacteur au guidon et composer avec un blocage de direction situé sur la colonne de direction. Même la passagère aussi belle soit-elle et montée en amazone n'est pas prévue en option. Un scandale. Pour l'Europe, on fait mieux et moins cher chez Triumph, ça s'appelle Bonneville. Moins folklorique mais plus adapté


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

heureux propriéraire d'une speed master, la balade en solo ou duo n'est pas fatiguante pour peux que l'on est opté pour la selle touring voir la bulle qui malheureusement casse un peu le coté viril du pilote.

a conseiller a tous ceux qui veulent se balader avec dans les mains une force tranquille, rassurante et et tape a l'oeil!!!!!! :lol:

Par Anonyme

heureux proprio depuis 2 ans, avec le changement de la selle pour la touring, vacances en duo en corse inoubliable, confort et sérénité

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire