Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

TT île de Man : la Fédération italienne ne couvrira plus ses pilotes !

Dans Moto / Sport

TT île de Man : la Fédération italienne ne couvrira plus ses pilotes !

La compétition routière à moto, ou sur des circuits aussi atypiques que celui de Macao, est des rendez-vous qui suscitent curiosité, intérêt, mais aussi danger. Les accidents, de par la configuration des lieux de la compétition, s’y révèlent souvent graves voire mortels. Une joute entre gladiateurs que l’on retrouve souvent nulle part ailleurs qui heurte à une époque où le principe de précaution prévaut avant toute action. Et pourtant, ces courses perdurent. Mais sont menacées. La preuve avec cette dernière décision de la Fédération italienne de moto, contrainte d’avertir qu’elle ne soutiendra plus ses pilotes dans ce genre d’événement dont ne veut plus entendre parler son assurance…

Y aura-t-il des pilotes italiens lors de la prochaine édition du légendaire et intimidant TT de l’Île de Man ? A priori non ! Si les Stefano Bonetti, Francesco Curinga ou autres Alessandro Polita veulent en être, il leur faudra une autre licence. Leur fédération, en effet, a annoncé qu’elle ne couvrirait plus aucun de ses membres au TT mais aussi à Macao. Car sa nouvelle police d'assurance incluse dans la licence fédérale exclut expressément tout type de course sur route.

« Suite à la nouvelle police d'assurance stipulée avec Unipol, la participation à des épreuves de vitesse à l'étranger, même si elle est codifiée dans les calendriers internationaux de la FMI et de la FIM, est exclue de la couverture accidents et RC. C'est pourquoi la FMI ne délivrera aucune autorisation pour participer à ces événements, avec une licence italienne FIM délivrée par le FMI. Les pilotes qui en font la demande et qui continuent à assister à ces événements seront donc obligés d'obtenir le certificat de participation délivré par l'organisateur local, sachant qu'en aucun cas la FMI ne peut être tenue pour responsable des conséquences de leur participation à l'événement ».

Voilà qui est clair, mais pas inédit. La mort de Santiago Herrero en 1970 sur sa 250 Ossa au TT avait conduit la Fédération espagnole à interdire à ses coureurs de participer à la course sur l’île de Man.

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire