Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Uber : et maintenant la carte bancaire !

Dans Pratique / Autres actu pratique

Uber : et maintenant la carte bancaire !

Uber semble avoir pris le biais de développer la diversification de ses activités avec une frénésie telle que l’on en oublierait presque ses origines. L’enseigne est apparue sur la scène mondiale en s’appropriant pratiquement le marché de la nouvelle mobilité incarnée par les véhicules de transport avec chauffeur. Un bouleversement irrémédiable, mais qui rencontre ses limites. Pas de quoi décourager Uber qui continue d’avancer. Après sa déclinaison « Movement » qui donne de précieuses informations sur l’état général du trafic, voici la carte bancaire. Avec, à chaque fois, le doute persistant sur la confidentialité des données recueillies.

On ne pourra pas reprocher à Uber d’optimiser toutes les données qu’il recueille lors de ses activités. Ainsi, la géolocalisation permanente de ses chauffeurs lui a permis d’avoir une montagne de renseignements qui a accouché d’une branche « Movement » mise à la disposition des politiques d’aménagement du trafic urbain. Voici qu’à présent, la firme de San Francisco lance une carte de crédit Visa qu'elle proposera dès le 2 novembre à l'ensemble de ses clients aux États-Unis. Cette carte de crédit d'un permettra de payer mais servira aussi de carte de fidélité.    

Les clients Uber qui utiliseront cette carte bénéficieront de 4 % de réduction dans les restaurants ou sur les commandes passées via UberEats. Ils pourront aussi prétendre à un rabais de 3 % pour les réservations d'hôtel et les achats de billets d'avion, 2 % sur les courses réalisées avec Uber. Des avantages commerciaux ont également été mis en place avec Spotify, Netflix ou Amazon pour les membres Premium.

Uber promet de créditer de 100 dollars les comptes de tous ceux qui dépenseraient 500 dollars dans les 90 premiers jours suivant l'ouverture du compte. On le voit, ce n’est pas seulement une carte de crédit que lance ainsi Uber. Autant de fonctionnalités qui permettront aussi à la firme de connaître les habitudes de consommation de ses clients. Des données aussi précieuses que celles collectées dans le cadre de la démarche « Movement ». Pour quel type de sous-traitance cette fois ?

Mots clés :

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pas un mot sur les pertes financières gigantesques d'Hubert ? -2,8 milliards de dollar en 2016. Et ça ne s'arrange certes pas cette année. Comme pour Tesla, ceux deux représentants du new-deal ricain sont engagés dans une fuite en avant sans effets sur les résultats financiers. Plus dure sera la chute !

Par

Hubert n'a ici pas plus d'information que Apple ou Google :oui:

Par

En réponse à zemik

Hubert n'a ici pas plus d'information que Apple ou Google :oui:

Toutes les cash-machines ne se ressemblent pas Myke...

Par

Jusqu'où ira cette société minable, irrespectueuse de ses employés et des lois ???

Jusqu'où irons ses utilisateurs avant de considérer Uber dans son ensemble et pas de regarder juste la facture ?

Ici à "2h00" de Paris, les taxis sont sympa, en nombre suffisant, et moins cher que Uber.

Parisiens, sortez de chez vous !

Par

Je me demande si le numéro sur la photo et valide .. .

Par

En réponse à matrix71

Je me demande si le numéro sur la photo et valide .. .

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 :coucou:

Par

25% de commission pour une course et c'est pas pour rien qu'ils précarisent les gens. Ils sont en train d'économiser pour acheter des voitures autonomes comme ça plus de chauffeur ni de salaire à donner. Uber va nous la mettre à l'envers.

Par

En réponse à xavier78000

25% de commission pour une course et c'est pas pour rien qu'ils précarisent les gens. Ils sont en train d'économiser pour acheter des voitures autonomes comme ça plus de chauffeur ni de salaire à donner. Uber va nous la mettre à l'envers.

Personne ne t'obliges à passer par Hubert :oui:

le mieux, le plus écolo et responsable reste le "à pinces" :coucou:

Par

En réponse à vespassion

Jusqu'où ira cette société minable, irrespectueuse de ses employés et des lois ???

Jusqu'où irons ses utilisateurs avant de considérer Uber dans son ensemble et pas de regarder juste la facture ?

Ici à "2h00" de Paris, les taxis sont sympa, en nombre suffisant, et moins cher que Uber.

Parisiens, sortez de chez vous !

tu vas en tunisie ou au maroc par exemple et cest beaucoup moins chez aussi. les clients sont ravi. le clients sera toujours content de payer moins cher. A 2euros une course je serais ravi en tant que client, mais le chauffeur ne vis pas, ou il adapte le service.... et tu te retrouve avec des voiture plus bas de gamme ce qui n'est pas forcément désagréable mais tu n'es pas conduis ne classe S ou E récente, mais en dacia. toujours le problème de l'offre et de la demande. Tu ne peux pas demandé le maximum et donner le minimum. Un patron ou une boite comme celle ci ne peut pas demander un service irréprochable pour une clientelle éxigente en reversant le minimum au chauffeurs. il y a l'offre et la demande mais aussi la sélection...

Par

En réponse à xavier78000

25% de commission pour une course et c'est pas pour rien qu'ils précarisent les gens. Ils sont en train d'économiser pour acheter des voitures autonomes comme ça plus de chauffeur ni de salaire à donner. Uber va nous la mettre à l'envers.

arrêer de rêver avec les voitures autonomes, quand on voit la complexité de la conduite c'est purement impossible de remplacer un conducteur qui a de l'expérience par une machine. un humain sera toujours obligé de venir en aide à la machine pour allé de A a B même sur les tronçon les plus simple.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire