Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Un peu d’histoire et de technique de la Metiss

Dans Moto / Sport

Un peu d’histoire et de technique de la Metiss

Difficile de passer à coté de cette moto sans vous le faire partager.


La Metiss vient de terminer le dernier Bol d'Or en 9ème position à Magny-Cours. La retrouver dans son « jus » à la sortie de cette endurance de 24 heures et déshabillée en plus m'a forcément fait aller chercher l'appareil photo jamais bien loin.


Nous n'allons pas refaire là l'histoire de son concepteur Jean-Bertrand Bruneau, JBB, Jean-Jacques s'en est chargé en janvier dernier, je vous invite à retrouver l'intégralité de son reportage : ici.


La particularité de cette moto est son train avant. L'idée de remplacer la fourche traditionnelle par un système plus proche de l'automobile ne date pas d'hier.


Le plus sérieux et le plus abouti a sans aucun doute été la Elf 500 qu'a piloté Ron Haslam, le papa de Léon qui court en Superbike, il plaça la Elf 4ème du championnat du monde en 87.


Les moyens étaient sans commune mesure avec JBB, il y avait à cette époque, milieu des années 80, Elf, Honda et Michelin à s'intéresser au projet dévelloppé par un homme clé, un Français André De Cortanze.


Soichiro Honda, fondateur de la marque, lors d'une de ses rares apparitions s'était assis un jour au guidon de la Elf, il avait déclaré à la presse : « Dans 20 ans elles seront toutes comme cela ». Les recherches avaient été poussées très loin et assez longtemps sans progrès majeurs capablent de mettre au grenier définitivement la fourche conventionnelle.


Car la fourche télescopique est coriace, si un autre système était supérieur, il serait adopté depuis longtemps. Sa simplicité de fonctionnement est physiquement déconcertante : 2 tubes qui coulissent l'un dans l'autre, donc très peu de pièces en mouvement, et elle diminue l'empâtement de la moto au freinage là où il faut qu'il soit plus court pour tourner plus facilement.


Au contraire le train avant par triangles est complexe, biellettes, rotules, beaucoup de pièces sont actionnées. L'empâtement ne varie pas, mais sa supériorité n'a pas encore fait ses preuves. Mais ces systèmes restent intéressants techniquement même s'ils n'enterrent toujours pas la fourche classique, et ce n'est surement pas pour demain.


Ils sont extraordinaires ces fabuleux « petits » concepteurs, et ce n'est pas péjoratif, des moyens souvent dérisoires, imaginons par rapport à Elf et Honda, mais des idées qui bouillonnent.


Dans l'Ouest, il y a eu les frères Savard qui ont surement construit le train avant le plus complexe qui soit avec en plus la motricité apportée à la roue avant de leur moto par chaine !


Il y avait eu d'autres procédés de construit, comme une Kawasaki très artisanale, un concept de Suzuki, le Falcorustyco Concept qui avait du en rester là, mais la Savard a fait de la course, dont le championnat de France supermotard aux mains de Laurent Pidoux, la Elf donc a roulé en GP 500 plusieurs années et la Metiss roule en endurance. Yamaha a commercialisé une GTR avec un système de ce type, sans grand succès, il y a eu aussi une Bimota.


C'est donc telle qu'elle a franchi la ligne d'arrivée après 24 heures de course et quelques 781 tours de piste que la Metiss était exposée dans un petit village Normand le jour de la 10ème bourse moto de St Cornier des Landes, la moto a été prêtée à Fabrice Miguet, le Français le plus rapide sur l'ïle de Man. Nous l'avions rencontré chez lui près d'Argentan voici quelques années, une figure « Mig ».


Il y avait beaucoup de monde autour de la Metiss, son train avant particulier a attiré les regards et la curiosité.


Voyez le diaporama en page suivante.


Un peu d’histoire et de technique de la Metiss


Portfolio (7 photos)

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

"....L’empattement ne varie pas, mais sa supériorité n’a pas encore fait ses preuves..." Demandez à John Mc Guiness s'il est facile de "faire les freins" à une Metiss !

Par Anonyme

9ème scratch devant toutes les Stocksports avec un GSXR de 2007 stock, ça ne prouve rien ?

Par Anonyme

Les pilotes ont leur part dans ce bon résultat. Ne les oublions  pas... La moto ne fait pas tout le travail.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire