Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Véhicules d'entreprise : au volant, les Français ont parfois des comportements à risque

Dans Pratique / Autres actu pratique

Véhicules d'entreprise : au volant, les Français ont parfois des comportements à risque

L'institut de sondage Ifop a récemment mené une étude auprès d'un échantillon de personnes utilisant un véhicule dans le cadre de déplacements professionnels. Globalement, leur comportement correspond à celui du Français moyen au volant, mais il ressort tout de même des chiffres étonnants, comme sur l'alcool, les médicaments ou encore le téléphone.

L'Ifop a récemment réalisé une étude sur le comportement des professionnels au volant, pour le compte de la société Fleetmatics, spécialisée dans la géolocalisation des véhicules d'entreprise. L'étude nous révèle certaines informations intéressantes sur les habitudes (parfois mauvaises) des Français lorsqu'ils se déplacent dans le cadre de leur travail, à bord d'un véhicule de fonction.

Premièrement, le téléphone reste un vrai problème au volant puisqu'un conducteur sur deux consulte son téléphone au moins plusieurs fois par semaine en conduisant. 15 % des sondés ont même avoué "envoyer des messages" à une fréquence qui n'est pas anecdotique : "tous les jours ou presque" ! C'est bien ici un signe qu'il reste de gros efforts à faire sur l'usage du téléphone au volant.

Le second volet est plus étonnant puisqu'il concerne l'alcool. Même si l'on entend sans arrêt parler de vitesse ces dernières années avec la Sécurité routière, il ne faut pas oublier l'une des causes premières d'accident en France. A la question suivante : "vous est - il déjà arrivé de conduire le véhicule mis à disposition par votre entreprise en ayant bu de l’alcool juste avant, même si vous pensiez respecter la limite autorisée ? ", 20 % des sondés ont répondu "plusieurs fois" (au moins dix).

Et même si les taux n'étaient pas forcément au delà des limites, ce pourcentage reste non négligeable. Signalons par ailleurs que ce sont surtout certaines catégories professionnelles qui sont concernées : BTP, cadres, mais aussi conducteurs de plateaux et camionnettes.

Plus grave : 16 % des personnes interrogées ont répondu avoir pris plusieurs fois (au moins dix) des médicaments qui peuvent "potentiellement géner" la conduite. En comptant ceux qui le font moins fréquemment,  

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Choc frontal en pleine ligne droite, x morts" signifie à coup sûr "téléphone au volant".

Par

En réponse à bruno35115

"Choc frontal en pleine ligne droite, x morts" signifie à coup sûr "téléphone au volant".

tu peux rajouter stop grillé sans marquer aucun arrêt ni ralentissement :oui:

Par

Quelle découverte ces comportements à risque, il y a en voiture des gens stressés ou surbookés et les mêmes avec en plus la contrainte du déplacement professionnel. Avec des voitures autonomes et des robots pour faire le travail Fleetmatics n'aura presque plus rien à surveiller.

Par

perso, je prends jusqu'à 2 verres de vin le dimanche lors du repas familial avant de prendre la voiture 2/3h après la fin du repas. et alors? tant que je n'ai pas dépassé la limite autorisée, je ne vois pas où est le problème.

idem avec une voiture de service.

utiliser le smartphone avec une main tout en conduisant est en revanche interdit.

enfin, côté médicaments, mieux vaut faire attention sur les effets. mais il me semble qu'il n'est pas interdit de conduire en ayant pris des médicaments juste avant.

à noter enfin qu'en plus de 30 ans de conduite, je n'ai jamais été contrôllé dans le cadre d'un test d'alcoolémie. je ne vais pas me bourrer pour autant, mais c'en dit long sur la facilité de conduire avec un gramme d'alcool dans le sang.

et ce n'est pas en baissant à 0 que ça changera grand chose. ça emmerderait les gens sérieux comme moi, mais aucunement les conducteurs alcooliques.

Par

Et ça va empirer en diminuant les limitations de vitesse à 80, les gens vont avoir la sensation de se trainer encore plus et donc d'avoir le réflexe de regarder un peu plus leur telephone en ayant la sensation de ne pas aller vite.

Par

En réponse à Mysticz

Et ça va empirer en diminuant les limitations de vitesse à 80, les gens vont avoir la sensation de se trainer encore plus et donc d'avoir le réflexe de regarder un peu plus leur telephone en ayant la sensation de ne pas aller vite.

C'est pas faux.

Par

Parfois ? Je dirais tout le temps oui !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire