Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?

Dans Moto / Loisirs

Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça se bouscule au portillon du coté des ventes aux enchères dans l'hexagone. Dès demain, c'est à Lyon que les enchérisseurs ont rendez-vous pour une dispersion de véhicules de collection. Une petite vingtaine de motos vous attendent lors de cette vacation.


A l'occasion du salon Epoqu'auto (qui a ouvert ses portes aujourd'hui, et se tiendra jusqu'à dimanche soir), le cabinet de ventes aux enchères Aguttes propose ce samedi 5 novembre plus de deux cent soixante lots. Parmi eux, dix neuf motos seront proposées sous le marteau.


Caradisiac Moto vous a préparé une petite sélection "coup de cœur"qui ne vous empêche pas d'aller voir les autres lots sur le catalogue en ligne visible ici.


C'est un Tri-Vespa qui ouvre le bal de cette sélection. De marque A.C.M.A. (Atelier de Construction de Motocycles et d'Accessoires), c'est donc un Tri Vespa fabriqué en France (à Fourchambault dans la Nièvre) sous licence. Il a été restauré "par le passé" nous indique le catalogue et une remise en route sera à prévoir (estimation: 1 500 à 2 500 euros).


Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?


Moto Guzzi proposera au milieu des années soixante-dix une machine équipée d'un convertisseur de marque Sachs. Si l'idée de départ n'était pas mauvaise (le but était également de séduire les unités de police de différents pays), le succès ne sera finalement pas au rendez-vous. Moins de 2 500 machines seront commercialisées de 1975 à 1984. Celle-ci, de 1982, n'a jamais été restaurée. A remettre en route, elle attend entre 3 000 et 4 000 euros.


Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?


Les amateurs de deux-temps pourront se laisser tenter par cette Yamaha 350 de 1972 qui nécessitera une remise en route. Les maniaques devront aussi revoir certains chromes (2 500 à 3 500 euros).


Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?


Une valeur sûre en collection pour les amateurs de "béhème", la 90S. Celle-ci est dans un bon état d'origine. Souhaitons qu'elle le reste...(6 000 à 9 000 euros).


Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?


Dernier gros monocylindre 4 temps de fabrication française, la Terrot 500 RGST avait fort à faire face aux anglaises et aux béhèmes. Deux exemplaires seront proposés à cette vente: celle-ci de 1955, complète et à remettre en route (3 000 à 4 000 euros), et une de 1951 à compléter et à rafraîchir (1 500 à 3 000 euros).


Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?


Certainement la plus belle pièce de la catégorie "moto", voici une Stylson 500cc à soupapes latérales agrémentée d'un superbe panier Bufflier Sport. Il n'y aurait que quatre exemplaires recensés actuellement (5 000 à 7 000 euros).


Vente à Lyon le 5 novembre: on s'offre quoi?


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire