Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Vente aux enchères de véhicules militaires: un scooter Cushman adjugé plus de 140 000 euros...

Dans Moto / Loisirs

Vente aux enchères de véhicules militaires: un scooter Cushman adjugé plus de 140 000 euros...

Le dimanche 18 septembre 2016, 130 lots provenant du Normandy Tank Museum ont été proposés aux enchères par un des spécialistes en la matière: Artcurial. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les motos ont été extrêmement prisées, explosant les estimations les plus optimistes pour atteindre de nouveaux records...


C'est un vent de folie qui a soufflé dimanche 18 septembre à coté de Carentan (50) pour la dispersion de véhicules et d'objets militaires de la deuxième guerre mondiale provenant de la collection Nerrant et fils. Les 130 lots proposés ont tous trouvé preneur. La moto a littéralement fait exploser les compteurs puisque sur les cinq machines proposées, deux établissent un nouveau record du monde.


C'est ainsi que le scooter Cushman, estimé entre 10 000 et 20 000 euros, se disputera pour atteindre la somme record de 142 600 euros.


Vente aux enchères de véhicules militaires: un scooter Cushman adjugé plus de 140 000 euros...


Idem pour la BMW R75 "type Sahara"qui voit son estimation maxi de 45 000 euros balayée pour une adjudication finale à 161 200 euros...


Vente aux enchères de véhicules militaires: un scooter Cushman adjugé plus de 140 000 euros...


Les deux autres motos s'en sortent elles aussi très bien, à commencer par la Harley Davidson 750 WLA, machine relativement courante estimée entre 15 000 et 25 000 euros, qui grimpe jusqu'à 66 960 euros. Plus raisonnable, la Norton 16H (estimation entre 5 000 et 10 000 euros) trouve preneur à 16 120 euros.


Avec plus de 1 000 personnes présentes à cette vente, on peut dire que le succès a été au rendez-vous, puisque les 130 lots ont trouvé preneur (normal puisqu'il n'y avait pas de prix de réserve) pour un total de 3 551 700 euros.


Si l'on peut se réjouir de la bonne santé des ventes aux enchères en général, et de celle-ci en particulier, on peut s'inquiéter quant à la dispersion et le départ vers l'étranger de ce type de collection. En effet, tous ces objets, réunis et restaurés avec passion pendant des années par la famille Nerrant, étaient le témoignage d'une période tragique de notre histoire (surtout dans cette région). Et hasard du calendrier, cette vente a eu lieu le 18 septembre, lors des journées du patrimoine...


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire