Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Ventes de voitures neuves : en Europe, l'essence est passée devant le diesel

Dans Economie / Politique / Marché

Ventes de voitures neuves : en Europe, l'essence est passée devant le diesel

Pour la première fois depuis 2009, il s'est vendu plus de voitures à moteur essence que de diesel en Europe de l'Ouest. Les chiffres français illustrent parfaitement le désamour pour le gazole.

Étape symbolique dans le déclin du diesel. Selon les données de l'ACEA, l'association des constructeurs automobiles européens, au premier semestre 2017 les ventes de voitures carburant au sans-plomb ont dépassé celles des autos abreuvées au diesel en Europe (nombres pour la zone EU15, avec les 15 pays de l'UE avant les agrandissements de l'Union depuis 2004).

48,5 % des autos neuves étaient des essences, soit une progression de quasiment 3 points en un an. Cela représente très exactement 3 658 088 immatriculations entre janvier et juin, en hausse de 328 615 unités. La part de marché du diesel a fortement reculé, passant de 50,2 à 46,3 %, soit 3 491 430 ventes (- 152 323). Cette situation est une première depuis 2009.

Les raisons sont désormais bien connues : d'un côté, le diesel a vu son image écornée par les scandales à répétition, en premier lieu le Dieselgate Volkswagen, de l'autre l'essence a regagné en intérêt avec l'arrivée de nouveaux blocs turbo. La France participe grandement à ce déclin : au premier semestre, le diesel a été choisi dans 47,9 % des cas, contre 52,8 % sur la même période de 2016 ! Et chez nous, la chute devrait s'accélérer avec la hausse des taxes qui a pour objectif d'aligner les prix à la pompe d'ici 3 ou 4 ans.

À noter qu'en Europe, les véhicules écologiques progressent doucement mais sûrement, avec une part de marché de 5,2 %. 392 954 autos hybrides, électriques, à gaz ou à éthanol ont été écoulées, soit une hausse en un an de plus de 30 %. 

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

c'est bon les gens écoutent bien la télé !:bien:

Par

Une raison supplémentaire et non la moindre, c'est que le coût à la pompe est devenu pratiquement le même entre 1L de 95 et 1L de diesel, et vu que le prix d'achat du véhicule est encore nettement au désavantage du diesel, y'a que les gros rouleurs à partir de 30Kkm/an qui trouveront encore un intérêt à acheter une voiture diesel.

Par

....ben non....

http://france-inflation.com/prix-carburants.php

Ca viendra, mais c'est pas encore le cas....

Par

Vive le lavage de cerveau des journalistes et du gouvernement.

Les voitures et l'écologie sont antagonistes. Et on ne peut pas dire que les VE avec leurs batteries soient propres. C'est plutôt bien dégueulasse tout comme les énergies fossiles.

Par

Logique. Dès le 1er janvier l'écart de taxe sera encore réduit de 4 ct par litre entre gasoil et SP.

Et encore c'est une moyenne... si on comptait juste les achats des particuliers, ça doit plutôt tourner autour de 70-75% d'essence.

Quant à ceux qui roulent en l'électrique, ils profitent surtout de l'énorme perfusion financière (bonus, aides, CG gratuite, etc...) d'un marché naissant.

Par

Progression normale de l'essence, quand on voit des gens qui achetaient systématiquement des diesels alors qu'ils ne faisaient que des petits trajets ...

La moyenne des français c'est moins de 15 000 km/ an, le diesel n'aurait jamais dû être autant vendu.

Par

Quelle planète de pigeons, n'empêche ! :lol:

Bon, ceci étant une réalité, autant en profiter pour gagner de l'argent...

Par

Les conséquences du dieselgate j'y crois pas trop. L'immense majorité des acheteurs se foutent complètement de savoir qui que quoi comment.

Par contre l'assurance de ne pas rentabiliser son achat d'une motorisation diesel couplée à la modernisation des essence assurant aujourd'hui de bonnes performances sans avoir recour à des moteurs atmo de 2.5L gloutons font qu'on se dirige plus vers l'essence qu'avant.

Sans compter l'offre diesel qui se réduit sur les modèles les plus accessibles et la "chute" des ventes des berlines au profits de modèles plus petits.

Par

En réponse à plus_anonyme

Une raison supplémentaire et non la moindre, c'est que le coût à la pompe est devenu pratiquement le même entre 1L de 95 et 1L de diesel, et vu que le prix d'achat du véhicule est encore nettement au désavantage du diesel, y'a que les gros rouleurs à partir de 30Kkm/an qui trouveront encore un intérêt à acheter une voiture diesel.

20cts d'écart entre les deux par chez moi. Pas de quoi etre incite de passer a l'essence

Par

Je vais pouvoir l'achèté un bon diesel qui pue et qui fume avec bonne remise..:cyp:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire