Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vers une alliance entre Toyota et Suzuki

C’est peut-être un conseil d’administration historique que va vivre aujourd’hui Toyota. Au terme de ce dernier, il pourrait être en effet scellé une alliance avec le compatriote Suzuki. Un rapprochement qui s’inscrit dans le mouvement de recomposition de l'industrie automobile japonaise. Car cette alliance attendue pourrait ensuite conduire à un partenariat capitalistique.

Vers une alliance entre Toyota et Suzuki

La rumeur est insistante. Toyota, du haut de ses 10 millions de voitures écoulés par an, serait intéressé par une alliance avec son compatriote Suzuki qui en est à 2,8 millions d’automobiles vendues annuellement. L’objectif serait de développer les technologies et l'approvisionnement de pièces.

Suzuki est aussi un spécialiste des modèles de petite-cylindrée qui plaisent particulièrement au marché indien prometteur. En ce sens, la marque d’Hamamatsu ferait cause commune avec Daihatsu, ancré dans le même segment et déjà dans le giron de Toyota.

Mais l’alliance supposée serait plutôt destinée à prendre en compte l’arrivée de nouveaux acteurs de l'univers technologique dans la perspective de l'avènement de la conduite autonome. Les technologies d'information et l'environnement seraient les priorités.

Côté Suzuki, on est ouvert à ce type de rapprochement, surtout depuis la fin des relations avec Volkswagen en 2015. "Nous devons partager nos compétences, sinon dans la conjoncture actuelle, nous ne pourrons pas survivre", a ainsi affirmé Osamu Suzuki, le patriarche du groupe.

On rappellera que le paysage japonais de l’automobile n’a de cesse d’évoluer ces derniers temps avec, notamment, Nissan, partenaire du français Renault, qui s’est emparé de 34 % d’une Mitsubishi Motors en proie à de sérieuses difficultés depuis la révélation d’une fraude sur sa façon d’expertiser les émissions polluantes de ses modèles.

Mots clés :

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une alliance qui ferait sens : assurance de la première place mondiale et présence sur de nombreux marchés d'avenir.

Par

Bien joué Suzuki. Il vaut mieux une belle alliance avec un grand constructeur qui vous respecte et vous apprécie qu'une fusion avec un constructeur qui cherche seulement à s'accaparer votre marque, vos volumes de ventes et vos marchés.

Suzuki sera indépendant plus longtemps avec Toyota en partenaire. En espérant que Toyota contrôle moins de 10% du capital sinon le partenaire pourrait changer la direction et prendre insidieusement son contrôle à moyen terme.

Par

Le match Vw/Totoyota est relancé.

Par

"Côté Suzuki, on est ouvert à ce type de rapprochement, surtout depuis la fin des relations avec Volkswagen en 2015. "

Ils ont bien fait de quitter à temps le radeau vagnérien qui prend l' ôôôôô de partout, ils l' ont échappé belle ..!!

Par

Cela semble rationnel. Du fait de la présence de Daihatsu au sein du groupe toyota, il y as de belles économies d’échelles à réaliser sur les développements futurs.

On n'est plus très loin du point ou une petite voiture électrique de faible autonomie, suffisante pour un usage urbain, deviendra moins chère qu'une voiture thermique équivalente.. et les fabricants de petits véhicules qui n'auront pas passé un partenariat avec un grand groupe seront cuits.

Maintenant ça vas être compliqué pour caradisiac de publier les classements de constructeurs, vont il continuer a mettre en avant l'alliance nissan / renault / mistu comme un groupe, et continuer à comptabiliser suzuki et toyota comme des entités séparées, ou proclamer "l'alliance toyota" numéro 1 mondial ?

Par

En réponse à roc et gravillon

Une alliance qui ferait sens : assurance de la première place mondiale et présence sur de nombreux marchés d'avenir.

c'est sur!!!

en plus toy n'a pas de constructeur low cost... comme rino avac dacia...

alors que ww en a 2... skoda et seat..

suzuki c'est des prix planchers..; et une fiabilité et technologie simple...

renault a racheté mitsu un tricheur pollueur ...

qui se ressemble s'assemble!!!

toyota n'aurait jamais racheté mitsu..;

toy a le sens de l'honneur... lui!!

Par

En réponse à yarr

Cela semble rationnel. Du fait de la présence de Daihatsu au sein du groupe toyota, il y as de belles économies d’échelles à réaliser sur les développements futurs.

On n'est plus très loin du point ou une petite voiture électrique de faible autonomie, suffisante pour un usage urbain, deviendra moins chère qu'une voiture thermique équivalente.. et les fabricants de petits véhicules qui n'auront pas passé un partenariat avec un grand groupe seront cuits.

Maintenant ça vas être compliqué pour caradisiac de publier les classements de constructeurs, vont il continuer a mettre en avant l'alliance nissan / renault / mistu comme un groupe, et continuer à comptabiliser suzuki et toyota comme des entités séparées, ou proclamer "l'alliance toyota" numéro 1 mondial ?

bin non ww toujours numéro1!!!

Par

En réponse à douxreveur

c'est sur!!!

en plus toy n'a pas de constructeur low cost... comme rino avac dacia...

alors que ww en a 2... skoda et seat..

suzuki c'est des prix planchers..; et une fiabilité et technologie simple...

renault a racheté mitsu un tricheur pollueur ...

qui se ressemble s'assemble!!!

toyota n'aurait jamais racheté mitsu..;

toy a le sens de l'honneur... lui!!

alors toi t'es bien le gars qui comprend rien et pourtant la ramène. C'est grave ce nombre ahurissant d'incultes sur ce site.

Le gars il parle de Mitsu sans rien comprendre de quoi il cause.

Mitsu n'était pas un "pollueur tricheur" mais un constructeur qui a menti sur la consommation de ses autos. Il faudrait la reglementation japonaise en falsifiant la conso de ses véhicules supérieures à celles déclarées. Rien à voir avec FCA ou VAG qui eux ont triché sur l'emission des polluants de leur moteurs.

Ensuite si Toy ne s'est pas interressé à Mitsu c'est parce que Mitsu est tres liée à Nissan depuis longtemps deja. Les usines de Mitsu assemble des véhicules qui ont une plateforme commune avec ceux de Nissan, donc les usines Mitsu ont plus à gagner à acheter des fournitures avec les sous-traitants de Nissan pour faire des economies d'echelles qu'avec Toyota qui n'achete pas du tout le meme matériel.

Et pour ton "Rino" tu repasseras. Si les entreprises françaises te débectent autant, parle nous des pauvres entreprises de ton pays. S'il y en a ?

Par

En réponse à n1cool

alors toi t'es bien le gars qui comprend rien et pourtant la ramène. C'est grave ce nombre ahurissant d'incultes sur ce site.

Le gars il parle de Mitsu sans rien comprendre de quoi il cause.

Mitsu n'était pas un "pollueur tricheur" mais un constructeur qui a menti sur la consommation de ses autos. Il faudrait la reglementation japonaise en falsifiant la conso de ses véhicules supérieures à celles déclarées. Rien à voir avec FCA ou VAG qui eux ont triché sur l'emission des polluants de leur moteurs.

Ensuite si Toy ne s'est pas interressé à Mitsu c'est parce que Mitsu est tres liée à Nissan depuis longtemps deja. Les usines de Mitsu assemble des véhicules qui ont une plateforme commune avec ceux de Nissan, donc les usines Mitsu ont plus à gagner à acheter des fournitures avec les sous-traitants de Nissan pour faire des economies d'echelles qu'avec Toyota qui n'achete pas du tout le meme matériel.

Et pour ton "Rino" tu repasseras. Si les entreprises françaises te débectent autant, parle nous des pauvres entreprises de ton pays. S'il y en a ?

il fraudait la reglementation japonaise, pas faudrait.

Par

En réponse à roc et gravillon

Une alliance qui ferait sens : assurance de la première place mondiale et présence sur de nombreux marchés d'avenir.

La semaine dernière vous disiez qu'on ne pouvait pas additionner les ventes de Nissan et Renault car c'était une alliance et non un groupe. Dès lors, cette alliance ne pourrait pas permettre à Toyota de redevenir n°1 mondial.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire