Comme quoi, le doute a forcément dû apparaître dans certains esprits, probablement ceux d'une clientèle déçue et désormais en quête d'un autre modèle. Sinon, on ne voit pas l'intérêt pour Lamborghini de nous expliquer à travers une vidéo et un site appelé thefinalgallardo.com que la dernière Gallardo commercialisée est vraiment la dernière. Hormis avec une série limitée exclusive qui justifierait l'acte d'achat, je n'imagine pas les clients se jeter sur cette LP560-4 pour la seule et unique raison de sa place en queue de chronologie historique du modèle.
Cette vidéo hommage d'un modèle encore vivant a au moins le mérite de nous annoncer que les (mauvaises) surprises sont terminées : la succession de la Gallardo est bel et bien programmée et vous n'aurez plus droit à de sombres dépoussiérages cherchant à faire durer artificiellement un modèle dont le remplacement tarde à être validé en plus haut lieu !


La Gallardo est (bientôt) morte, vive la Gallardo (et sa succession). Celle du cinquantenaire ?