Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vidéo - Nouvelle Seat Ibiza 2017 : baby Leon

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

On a souvent surnommé la Volkswagen Polo la "baby Golf", tant cette citadine s'inspirait de la compacte. Seat nous fait aujourd'hui le coup avec sa dernière génération d'Ibiza. Une véritable "baby Leon", tant sur le plan du style que dans ses velléités de polyvalence. Nous l'avons découverte lors de sa présentation à Barcelone.

Vidéo - Nouvelle Seat Ibiza 2017 : baby Leon

L'Ibiza. Une institution chez Seat. Depuis 1984, date de sortie de la première génération, deux ans avant le rachat par le groupe Volkswagen, il s'en est écoulé plus de 5,4 millions. Elle a donc 33 ans, déjà, cette citadine "ibère star". C'est, selon la formule, "l'âge du Christ" lorsqu'il s'est éteint. Mais pour elle, hors de question d'en finir là, au contraire, c'est justement le bon moment pour se relancer. Justement, Seat présentait en grande pompe la toute dernière génération, la cinquième, au cœur de la ville de Barcelone, en Espagne. L'endroit où elle a été imaginée, dessinée et mise au point.

Jusqu'ici cousine technique de la Polo, la nouvelle génération d'Ibiza prend de l'avance sur cette dernière. En effet, elle se base sur une toute nouvelle plateforme, dont elle a encore l'exclusivité, la MQB A0. C'est dire la confiance accordée à la marque par le groupe. Seat étant plutôt, avec Skoda, dans les dernières marques à bénéficier des nouveautés, que ce soit en termes de plateformes ou de motorisations.

Vue de face, la nouvelle Ibiza ressemble furieusement à une Leon, forme des optiques mise à part.
Vue de face, la nouvelle Ibiza ressemble furieusement à une Leon, forme des optiques mise à part.
L'arrière est plus spécifique, plus personnel. Les feux sont à LED sur cette finition FR.
L'arrière est plus spécifique, plus personnel. Les feux sont à LED sur cette finition FR.

 

Du coup, tout change ou presque. Seule la longueur évolue peu avec 2 mm de moins que l'actuelle, soit 4,06 m. Pour vous situer, c'est exactement la longueur d'une Renault Clio. Par contre, la largeur prend d'un coup d'un seul 87 mm, ce qui est énorme (1,78 m). Les voies sont élargies, de 60 mm à l'avant et de 48 mm à l'arrière, tandis que l'empattement grandit de 95 mm, encore une fois une valeur considérable, pour atteindre 2,56 m.

 

Une "baby Leon"

Le style en est largement chamboulé. Enfin, chamboulé, oui, par rapport à l'ancienne, mais les habitués de la marque, et même les autres, découvrent en réalité une "baby Leon". L'air de famille est indéniable. De face et de 3/4 avant, c'est même à s'y méprendre. On pourrait même reprocher à Seat d'utiliser les mêmes recettes que Volkswagen ou Audi, et de sortir la photocopieuse pour reproduire sur ses différents modèles les mêmes gimmicks. Heureusement, d'une part il y a pire que la Leon comme inspiratrice, et d'autre part, l'Ibiza se distingue tout de même. Les angles sont plus prononcés, les nervures de profil plus marquées, les optiques plus triangulaires, le capot à double nervure centrale et le X dessiné par les lignes du capot et des boucliers sont un moyen de la reconnaître également.

Et surtout, la partie arrière est bien plus spécifique. Les feux sont 100 % Ibiza, tout comme les lignes du hayon.

L'habitacle évolue de fond en comble. Si les plastiques sont durs, ils sont valorisants à l'œil, et le dessin est classique, sérieux. Le bandeau de planche de bord est différent selon la finition.
L'habitacle évolue de fond en comble. Si les plastiques sont durs, ils sont valorisants à l'œil, et le dessin est classique, sérieux. Le bandeau de planche de bord est différent selon la finition.

L'habitacle est également tout nouveau. Les lignes sont plus classiques, plus modernes aussi. Le traitement est fait de manière plus horizontale. Rien de folichon, et l'ensemble rappelle un peu la dernière Skoda Fabia, avec une partie supérieure en plastique, et un bandeau de finition soit coloré, soit laqué noir. Les matériaux sont moyens au toucher, avec du plastique dur partout (une régression par rapport aux finitions hautes de la précédente), mais c'est visuellement très correct. On regrettera l'implantation un peu basse du nouvel écran multimédia de 8 pouces, tactile, qui obligera à baisser la tête pour le consulter. Dommage. Pour le reste, c'est sérieux, et n'a rien à voir avec l'intérieur d'une Leon, pour le coup. Petit détail sympathique, le bouton de mise en route (lorsque l'on a souscrit l'option démarrage sans clé) possède un rétro-éclairage qui palpite tel un cœur humain. De quoi justifier le slogan de la marque "Auto emocion"...

 

Les places arrière gagnent en espace : + 3,5 cm aux genoux. Ce n'est pas négligeable. Le confort de la sellerie est plus moelleux que fut un temps chez Seat.
Les places arrière gagnent en espace : + 3,5 cm aux genoux. Ce n'est pas négligeable. Le confort de la sellerie est plus moelleux que fut un temps chez Seat.
Le coffre obtient le volume record de la catégorie avec 355 litres (à égalité avec la Suzuki Baleno). C'est tout simplement autant que certaines compactes.
Le coffre obtient le volume record de la catégorie avec 355 litres (à égalité avec la Suzuki Baleno). C'est tout simplement autant que certaines compactes.

 

Aux places arrière, on bénéficie à plein de l'augmentation de l'empattement, en gagnant 35 mm d'espace aux genoux. En effet, lorsque l'on s'installe, on dispose d'une longueur confortable. L'accès est correct et il faut noter ici que cette nouveauté ne sera disponible qu'en 5 portes, c'en est fini de la version 3 portes.

Mais ce qui est le plus impressionnant est l'augmentation du volume de coffre. Il gagne 63 litres pour culminer à 355 litres. C'est mieux qu'une Golf de précédente génération, et seulement 25 litres de moins que la grande sœur Leon. Enfin, c'est tout simplement le record de la catégorie des citadines polyvalentes, et cela permet à l'Ibiza de revendiquer un véritable statut familial. La plus polyvalente des polyvalentes en termes d'habitabilité. Et une prouesse, car rappelons-le, la voiture n'a pas grandi. Un des petits miracles de la nouvelle plateforme sans doute, qui laisse à penser que la future Polo sera elle aussi bien plus habitable (un de ses points faibles aujourd'hui).

 

 

 

4 moteurs essence, 3 diesel, 4 niveaux de finition et un équipement enrichi

Vidéo - Nouvelle Seat Ibiza 2017 : baby Leon

Aujourd'hui, la citadine du constructeur espagnol se vend à 80 % en essence. L'accent a donc été mis sur ce carburant, sans délaisser pour autant le diesel. Elle bénéficiera donc de  moteurs essence. Un trois cylindres 1.0 MPI de 75 ch, le même en TSI turbocompressé de 95 ou 115 ch, et un 4 cylindres 1.5 TSI de 150 ch arrivera plus tard. En diesel, un 1.6 TDI unique sera décliné en trois niveaux de puissance : 80, 95 et 115 ch. La transmission offrira le choix entre boîte à 5 rapports jusqu'à 95 ch, 6 rapports au-delà et DSG7 double embrayage.

 

Les finitions seront au nombre de 4 (Référence, Style, FR et XCellence). Le détail des équipements proposés sur chaque niveau n'est pas connu mais on sait que le "Front assist" (freinage autonome avec détection des piétons) sera de série sur tous les modèles. La finition typée sport "FR" aura une présentation spécifique (bouclier, pack extérieur noir, éclairage LED dans l'habitacle) et une suspension sport à deux réglages de fermeté.

Par ailleurs, on pourra opter pour un régulateur de vitesse adaptatif fonctionnant jusqu'à 210 km/h, des feux full LED, une caméra de recul, un démarrage sans clé, un écran multimédia de 8 pouces nous l'avons vu, et enfin la nouvelle Ibiza sera connectée. Elle offrira la possibilité de disposer des systèmes "Mirror link", "Android Auto" ou "Apple Car Play". Côté sono, on retrouve la griffe "Beats Audio" (7 HP et 300 W en option).

 

Les prix, eux aussi, ne sont pas encore connus, mais devraient un peu augmenter, vu la montée en gamme de la voiture et de ses prestations. Mais espérons à ce niveau que Seat reste fidèle à sa tradition de bon rapport prix/équipement/prestations. Sans quoi singer une Leon ne servirait plus à rien.

 

En tout cas, sur le papier, cette nouvelle Ibiza est séduisante. Il reste à voir ce que donne cette nouvelle plateforme sur la route, ce que les premiers essais, avant l'été, pourront nous dire.

Sachez enfin que la commercialisation aura lieu au mois de juin 2017, d'abord avec les motorisations essence, et en fin d'année avec les diesels.

Portfolio (40 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Seat Ibiza

Commentaires (82)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Que penseriez vous d'un constructeur qui dessine sa nouvelle voiture

en se basant trait pour trait ou presque sur le design d'une voiture sortie 5 ans avant ?

Bienvenue chez Seat...

Par

Cet intérieur est d'une tristesse absolu. Cette planche de bord rectiligne ne respire pas du tout la sportivité voulu par Seat. Des aérateurs rond aurait été plus dans l'idée de la sportivité. Là ça fait Passat au rabais. Si en plus la qualité des matériaux n'est pas là...

On voit aussi où VW va justifier le prix de la nouvelle Polo : la qualité des matériaux intérieur (et le i-cockpit).

Pour l'extérieur, la partie arrière n'est pas dégueux. On dirait l'arrière d'une série 1 phase 1 qui a réussi à ne pas être déformé entre le crayon et la mise en production.

Pour l'avant, c'est pas moche, mais c'est une Leon. La plupart des gens n'arriveront pas à différencier la Leon et l'Ibiza (comme c'est le cas entre une Polo et une Golf). C'est vraiment dommage, ils aurait au moins pu faire l'effort de les différentier sur le dessin du bouclier.

Par contre, vrai gros plus pour le coffre qui est énorme. C'est à se demander si ça vaut encore le coup d'acheter une Leon.

Par

"Les matériaux sont moyens au toucher, avec du plastique dur partout (une régression par rapport aux finitions hautes de la précédente), mais c'est visuellement très correct."

Donc des plastiques durs partout.....mais c'est bien pour la SEAT (même si c'est en régression par rapport à l'ancienne qui était franchement pas fameuse).

Mais les bas de console en plastique dur chez d'autres c'est le MMMAAALLLL....

Au delà de ces appréciations 2 poids, 2 mesures qui n'est malheureusement pas l’apanage de Caradisiac cette Ibiza nouvelle semble être une bonne polyvalente.

Espace à bord, équipement....et je ne doute pas de sa capacité à emmener sereinement son conducteur sur les routes.

Par

Très sympa. Enfin une voiture présentée sans un tablette mal intégrée sur le haut de la planche de bord.

La position plus basse est moins lisible mais au quotidien, je regarde plus la route que l'écran.

Elle gomme 2 petits défauts de l'ancienne génération :

- les grilles d'aération cheap comme sur les Dacia

- le compteur de vitesse, sur l'ancienne génération, l'écart entre 2 graduation était plus petit entre 110-120 qu'entre 50-60, difficile à voir sur autoroute

A voir pour le coffre, 350l c'est bien, mais au quotidien c'est la surface qui est pratique, gagner des litres en hauteur ne fait pas tout.

C'est bien d'avoir mis les différentes génération du modèle, même si le design est proche de la Leon, on voit bien la filiation.

Intéressé, entre Fiesta, Rio et Ibiza le choix va être compliqué.

Par

En réponse à nous75

Que penseriez vous d'un constructeur qui dessine sa nouvelle voiture

en se basant trait pour trait ou presque sur le design d'une voiture sortie 5 ans avant ?

Bienvenue chez Seat...

Bmw, audi et Merco le font aussi et ça ne les empêchent pas de vendre...:roll:

Par

En réponse à nous75

Que penseriez vous d'un constructeur qui dessine sa nouvelle voiture

en se basant trait pour trait ou presque sur le design d'une voiture sortie 5 ans avant ?

Bienvenue chez Seat...

Puis mentir en disant qu'elle est trait pour trait la même que la Leon...

Par

Les extérieurs VAG laissent de plus en plus transparaître la standardisation. Ne seraient les projecteurs et les feux embarqués sur la porte de coffre que la nouvelle Polo ne manquera pas d'avoir pour ressembler à la Golf, on aurait une VW. No comment sur l'intérieur qui prouve par 9 que chez VAG, le maître c'est VW, et que les autres doivent faire place. Et comme ce n'est pas par le design, c'est par là qualite perçue dégradée que ça passe. À part ça, c'est pas dégueux, mais sans âme et nettement moins frais qu'une nouvelle Micra.

Par

Elle se vendra au moins aussi bien que la précédente car extérieurement elle est très jolie.

L'intérieur sans fantaisies (inutiles) plaira au habitués du classissisme VAG.

A voir si les tarifs seront assez agressifs par rapport a la concurrence.

Par

Voilà enfin la nouvelle ibiza !! Quasi copie de la leon ( que j'adore personnellement) surtout vu de l'avant c'est à s'y méprendre. Vraie deception concernant la planche de bord et les plastiques.. La même chose sur une francaise et on aurait droit au tollé général... Je lui souhaite tout de même une belle carrière car elle a pour elle de beaux atouts tels que son design très réussi et un super volume de chargement.

Par

Ptain j'ai vu le teaser avec le camouflage déposant la voiture sur le toit en hélico et tout j'me suis attendu à un truc de fou et j'avais presque hâte de savoir à quoi elle allait ressemblé même si cette marque ne me fait ni chaud ni froid ... Et au final ils nous ressortent exactement la même soupe qu'avec la précédente ! C'te foutage de gueule ! :buzz:

Ptain j'ai presque honte de dire ce mais même Fiot' l'a jouée plutôt discret au moment de lancer sa Fiot 5francs 2 eme génération , même eux se sont dit "wow les mecs , on sait pas trop foulé quand même , bon on tente de lancer ca comme nouveau modèles aux pigeons mais si personne n'y croit on dira qu'en fait c'était juste un restylage " :buzz:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire