Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vignette Crit'Air : oui mais sur quels critères ?

Vignette Crit'Air : oui mais sur quels critères ?

C’est la pastille que l’on nous fait avaler pour nous absoudre du péché de polluer. Une bonne conscience offerte à 4,18 euros, ce qui n’est finalement pas cher payé pour être en paix avec soi-même. Et tant pis pour celles et ceux qui ne peuvent y accéder à cause d’un véhicule de plus de vingt ans qui rend tout de même bien des services à un prix raisonnable. Un rapport coût prestation essentiel lorsque le budget est très serré. Et si ces voitures stigmatisées comme sales étaient finalement aussi propres que les automobiles récentes classées comme vertueuses ? Car les critères de la vignette Crit’air méritent que l’on s’y attarde.

D’abord le discours officiel : le certificat qualité de l'air, appelé pastille ou vignette Crit'Air, permet de faciliter l'identification des véhicules les moins polluants par une pastille de couleur apposée sur le pare-brise. Depuis le 1er juillet 2016, le certificat est disponible pour l'ensemble des véhicules. Désormais obligatoire à Paris, il permet aux véhicules les moins polluants de pouvoir circuler dans les agglomérations où ont été instaurées des restrictions de circulation pour lutter contre la pollution.

Sur ce principe exposé, voici l’ordre moral affirmé : Crit'Air, c’est le certificat qualité de l'air, un acte citoyen pour favoriser les véhicules les moins polluants. On est au garde à vous. Et on marche au pas. Cependant, il y a un problème. Les véhicules légers neufs mis en circulation sont testés en pollution suivant des règlements européens et internationaux. Le test consiste à suivre un cycle d’essai qui représente un « scénario » constitué d’accélérations, de décélérations et de paliers à vitesse constante sur une durée de 20 minutes.

Or on sait depuis l’affaire Volkswagen et les soupçons qui commencent a lourdement pesé sur les autres constructeurs que tout ce dispositif est vicié. Il est spécieux. Si les normes Euro sont devenues de plus en plus sévères au cours du temps, la façon de s’adapter aux contrôles par les marques s’est aussi affinée.

Les polluants mesurés sont les oxydes d’azote (NOx), les particules (PM), les hydrocarbures imbrûlés (HC), ainsi que le monoxyde de carbone (CO), qui sont les quatre polluants couverts par les normes Euro. Des mesures faites par des tests-constructeurs à la fiabilité à ce point douteuse que les contrôles effectués sur plusieurs marques de façon indépendante ont révélé que certains tests dissimulaient des dépassements allant jusqu’à 20 fois les plafonds d’émission autorisés.

D’où cette question : un véhicule récent non électrique mais étiqueté vertueux, et dont les résultats sont sujets à caution peut-il être en réalité plus toxique pour l’air qu’un véhicule ancien correctement entretenu et mis en circulation ? Une question à poser au prochain salon Retromobile ! La vignette Crit’air serait-elle une escroquerie morale, une manière de faire tourner le commerce, une façon de mettre au ban de la société une partie de la population, une volonté d’accélérer la révolution des transports ? La liste n’est pas exhaustive. On pourrait aussi ajouter un subterfuge de plus pour remplir les caisses. Mais côté écologie, vous repasserez.

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quand c'est le week-end, andre leconde écrit... écrit...écrit...

Par

"un véhicule récent non électrique mais étiqueté vertueux, et dont les résultats sont sujets à caution peut-il être en réalité plus toxique pour l’air qu’un véhicule ancien correctement entretenu et mis en circulation ?"

Pas forcément ! D'où le problème d'ordre éthique qu'impose cette vignette. :bah:

Il faudrait faire des tests en conditions réels pour affirmer qu'un véhicule MAZOUT de 2014 (Vignette 2) est moins polluant qu'un véhicule MAZOUT de 2004. (Vignette 4) :redface:

Au déla de l'aspect discriminatoire qu'impose le port de cette vignette sur le pare brise de nos voitures, on peut légitimement se demander si ce dispositif est plus efficace pour lutter contre la pollution que le système de plaque pair/impair. :roll:

Au vue du sondage réalisé sur CARA, on constate qu'une majorité de lecteur roule avec des voitures récentes (Moins de 5ans)...Et fonctionnent selon le principe du: "Tant que cela ne me concerne pas directement et que je ne suis pas encore atteint, je m'en fiche".

Seulement si on ne se réveille pas, et que l'on ne fait pas fonctionner correctement notre cerveau, tôt ou tard ce genre de procédé va atteindre l'ensemble de la population. (Sauf les élites...Bien évidemment)

En effet, on ne peut que constater que notre liberté individuelle est grignoté un peu plus chaque année et que de plus en plus de personnes sont concernées... :tourne:

Par

Bah il fait son article putaclick habituel sur un sujet réel : En quoi un Bentley Bentayga W12 devrait être considéré plus vertueux qu'une Focus de 2003 bien entretenue ?

Par

"Une bonne conscience offerte à 4,18 euros" => faut le dire vite alors...

pour le reste, le facteur humain est également pour beaucoup dans le niveau de pollution des véhicules.

ainsi, pour une même voiture, selon la façon de la conduire, on peut plus ou moins polluer. de même, celui qui l'utilise pour faire 20000 km par an polluera forcément plus que celui qui fait 10000km avec.

donc idéalement, pour que le système soit réellement juste, il faudrait appliquer une taxe annuelle ou mensuelle basée sur la pollution réellement émise en pratique chaque année/mois, en s'aidant par exemple d'un dispositif de mesure de la pollution fixée sur la voiture même en sortie d'échappement.

enfin bref, d'ici peu de temps, on s'apercevra que le filtrage associé à ces vignettes ne change pas grand chose en terme de pollution, et qu'il faudra penser à autre chose.

mais d'ici là, l'état se sera fait un joli pactole avec ces vignettes, qui n'ont d'obligatoire que ce que l'on veut nous faire croire...

Par

sinon, et à propos des voitures électriques, rien n'empêche un particulier de recharger chez lui la batterie de sa ve en utilisant un générateur thermique diésel, même s'il habite Paris.

d'où la haute faillibilité du truc mis en place, qui, pour moi, s'apparente surtout à un nouvel impôt déguisé, avec un coût de la vignette qui augmentera tous les ans. et inutile de croire que la vignette acquise sera à vie...

Par

encore de la mauvaise foi ... et bien je propose qu'on fasse passer un test de pollution aux véhicules anciens pour en avoir le coeur net ! test étant basé sur les mêmes standards que pour les véhicules neufs bien sûr

Par

En réponse à mynameisfedo

"Une bonne conscience offerte à 4,18 euros" => faut le dire vite alors...

pour le reste, le facteur humain est également pour beaucoup dans le niveau de pollution des véhicules.

ainsi, pour une même voiture, selon la façon de la conduire, on peut plus ou moins polluer. de même, celui qui l'utilise pour faire 20000 km par an polluera forcément plus que celui qui fait 10000km avec.

donc idéalement, pour que le système soit réellement juste, il faudrait appliquer une taxe annuelle ou mensuelle basée sur la pollution réellement émise en pratique chaque année/mois, en s'aidant par exemple d'un dispositif de mesure de la pollution fixée sur la voiture même en sortie d'échappement.

enfin bref, d'ici peu de temps, on s'apercevra que le filtrage associé à ces vignettes ne change pas grand chose en terme de pollution, et qu'il faudra penser à autre chose.

mais d'ici là, l'état se sera fait un joli pactole avec ces vignettes, qui n'ont d'obligatoire que ce que l'on veut nous faire croire...

ca s'appelle la TIPP sur l'essence non ? :D

Par

En ce moment, on parle de pollution aux PARTICULES FINES.

Donc oui, les vieilles diesel polluent à mort.

Je croise tous les jours des audi A3 de 2010 qui fument noir.

En revanche, ma vieille focus de 2001, ne fume pas et ne pue pas.

Ma M3 de 1997, pue un peu l'essence mais moins que ma ford de 1983.

Ma 207 hdi fap de 2010 ne fume pas, ne sent rien, sauf lors des régénérations de FAP.

Par

On sait bien qu'aucun système n'est parfait, qu'aucun système durera éternellement, néanmoins cette vignette a le mérite d'exister et de faire prendre conscience que notre planète va mal.

Par

En réponse à narmer

En ce moment, on parle de pollution aux PARTICULES FINES.

Donc oui, les vieilles diesel polluent à mort.

Je croise tous les jours des audi A3 de 2010 qui fument noir.

En revanche, ma vieille focus de 2001, ne fume pas et ne pue pas.

Ma M3 de 1997, pue un peu l'essence mais moins que ma ford de 1983.

Ma 207 hdi fap de 2010 ne fume pas, ne sent rien, sauf lors des régénérations de FAP.

les particules fines ne se voient pas hein, la fumée noire en contient surement des grosses qui sont filtrées par tes poumons.

Les A3 qui fument c'est surement l'EGR et le FAP HS, donc y a tout qui passe :D

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire