Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Voici la première voiture à avoir reçu une amende pour excès de vitesse

Dans Rétro / Autres actu rétro

Voici la première voiture à avoir reçu une amende pour excès de vitesse

Plaignez-vous, misérables automobilistes ! Oui, vous, qui avez l'opportunité de rouler à 130 km/h sans prendre de contravention, sachez qu'il fut un temps où le fait de dépasser 3 km/h valait au conducteur un petit PV. Et voici justement la première voiture à avoir reçu une "prune" pour excès de vitesse.

Au cas où vous ne le sauriez pas, les excès de vitesse datent presque de la nuit des temps, à l'échelle de l'industrie automobile. Si l'on se plaint aujourd'hui assez souvent des petites amendes de quelques km/h en trop sur certaines portions, il faut bien se rappeler que la situation est pire dans certains pays, et elle était aussi bien plus stricte à une autre époque.

 

Au 19e siècle, s'il vous plaît, le contrôle des vitesses existait déjà. Ce n'est évidemment pas un contrôle au sens que nous connaissons avec des dispositifs électroniques, des forces de l'ordre qui surveillent et des systèmes à point, mais à la fin des années 1890, les premières voitures à moteur à combustion apparaissent et deux règles régissent leur circulation au Royaume-Uni: la limitation à 2 mph (soit environ 3 km/h) et la présence d'un homme avec un drapeau rouge, à pied, devant la voiture, pour avertir (!).

 

Cette Arnold Benz avait été mesurée à la vitesse fulgurante de 8 mph, soit près de quatre fois la vitesse limite autorisée alors. L'histoire ne dit pas quel est le montant de l'amende, mais le propriétaire de cette auto aurait pu se montrer patient pour tester les limites folles de son engin : quelques mois plus tard, la limite autorisée passa à 14 mph. Cette Arnold Benz (du nom de son propriétaire, Walter Arnold, étroitement lié aux débuts de Mercedes) sera exposée au concours d'élégance de Hampton en septembre prochain.

 

Alors, pensez-vous toujours que "c'était mieux avant" ?

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" la présence d'un homme avec un drapeau rouge, à pied, devant la voiture, pour avertir (!)."

....et comme la taille du drapeau n'avait pas été définie, en guise de protestation...c'est le plus souvent un minuscule morceu d'étoffe qui était collé sur une allumette dont était doté le marcheur devant la caisse.

C'est ce facteur qui a occasionné un retard considérable du développement de la motorisation automobile au Royaume Uni dans sa prime histoire.

Par

C'était mieux avant? Non! L'une des dernières conneries qui me viendrait à l'esprit...

Par

"Alors, pensez-vous toujours que "c'était mieux avant" ?"

Les autos ont évolué, donc les vitesses aussi et de surcroît les limitations.

Donc, d'une, les limitations ont augmenté avec l'évolution des véhicules, pas comme aujourd'hui où on parle de réduire à la baisse les limitations de vitesses alors que les voitures sont bien plus sûres qu'avant et pourraient rouler bien plus vite en toute sécurité.

Mais ce qui est le plus dérangeant de nos jours, c'est la manière dont sont réalisés les contrôles de vitesse.

Des méthodes perverses, de fouine, en douce, ou le maître mot et de faire du pognon et non de faire de la sécurité.

Donc est-ce que c'était mieux avant... eu égard au contexte technique et moral... oui.

Par

" Des méthodes perverses, de fouine, en douce, ou le maître mot et de faire du pognon et non de faire de la sécurité."

Mais ça a toujours été le cas tu sais.... c'est juste que les flics ont bien moins de peine à gauler les gens s'ils le souhaitant tant est large la proportion des gusses peu attentifs à leur conduite, plongés qu'ils sont dans leurs conversation tel, smartphone à la main ou pas, quand ce n'est pas dans l'envoi de SMS ou usage de réseaux dits sociaux.

Suffit de faire le constat de la stagnation de la mortalité routière, pour ne pas dire pire....

Par

La moyenne europeenne de mortalite routiere diminue quand celle de la France stagne. Il suffit de se rendre dans certains pays voisins pour voir que ce sont les comportements dangereux de certains Français qui est en cause: pas de controle dans les retros, circulation sur voie du gauche ou du milieu, certains pietons et cyclistes qui traversent n'importe comment ou comme je vois de plus en plus décerebrés qui marche sur le bord du periph ou de l'autoroute. Bien sur c'est presque partout pareil mais pas dans les memes proportions.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire