Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Voies sur berges à Paris : Arnold Schwarzenegger appelle Anne Hidalgo pour la soutenir

Vous ne le savez peut-être pas, mais l'acteur et ancien gouverneur Arnold Schwarzenegger et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ont un point commun : la conscience écologique. Cela doit déjà vous faire sourire, mais l'Américain d'origine autrichienne milite aujourd'hui pour l'environnement, tout comme Anne Hidalgo à Paris qui a fermé les voies sur berges à Paris. Le premier a d'ailleurs félicité et encouragé la seconde.

Voies sur berges à Paris : Arnold Schwarzenegger appelle Anne Hidalgo pour la soutenir

Le 25 septembre dernier, Anne Hidalgo empêchait les Parisiens de circuler dans leur ville chérie à bord de leur automobile. Dommage, pour certains, qui n'avaient pas prévu le coup et se sont retrouvés coincés, comme Fabrice Eboué, ce dernier ayant ensuite eu quelques échanges plutôt inédits avec la maire de sa ville sur un sujet particulièrement épineux. Il faut pourtant bien reconnaître que les avis sont partagés, voire en faveur d'Anne Hidalgo, pour la piétonisation de la ville lors d'un dimanche comme celui du 25 septembre. 

 

Maudite soit la voiture, elle qui pollue l'air et les tympans des riverains, elle qui noircit les façades et cause d'innombrables morts dans toute l'Europe et même dans le monde entier, elle qui n'est toujours pas capable, après 130 ans d'existence, de faire fonctionner ses quatre roues sans brûler un carburant non renouvelable et au bilan carbone désastreux, elle qui consomme une électricité stockée dans des batteries dont le recyclage ne semble pas inquiéter un brin les constructeurs impliqués dans la voiture électrique... Nous pourrions aller loin comme cela, mais il n'empêche que sans elle, nous ne serions aujourd'hui rien. Au-delà du simple aspect plaisir prôné par certains, elle reste un outil indispensable au quotidien, et même un symbole de liberté chez les Américains depuis longtemps.

 

Pourquoi parler soudainement du pays de l'oncle Sam ? Tout simplement parce que l'ex gouverneur de Californie, cet Etat qui a fait feu de tout bois sur Volkswagen ces derniers temps pour l'histoire des moteurs diesels, a un point commun avec la maire de Paris, Anne Hidalgo. Lui aime les autos, elle, pas vraiment. Ce n'est donc pas ça... Non, les deux se rejoignent en fait sur leur penchant écolo.

 

Anne Hidalgo a donc empêché les Parisiens de rouler le 25 septembre dernier, et Arnold la soutient officiellement, lui qui roulait auparavant en Hummer H1, un 4x4 à l'aérodynamisme d'une mélée de rugby, au moteur V8 6.6 diesel et à la légèreté d'un chalutier rentrant au port le jour d'une pêche historique. Oui, mais voilà, depuis, Arnold a converti son Hummer à l'hydrogène. C'est déjà mieux, il ne recrache désormais plus de mauvais oxydes d'azote mais de l'eau. En revanche, pour la production d'hydrogène, on repassera, tant elle est polluante actuellement.

 

Mais bon, ne réduisons pas à néant sur une simple affirmation l'effort fait par l'ancien Mr Olympia, roi de la prise de stéroïdes (à l'époque au moins aussi chargé en anabolisants que son H1), qui a tout de même beaucoup oeuvré pour l'environnement en Californie. Cela lui donne en tout cas la légitimité pour jouer les conseillers d'Anne Hidalgo, puisqu'Arnold a donné un petit coup de fil à la maire de notre capitale le 25 septembre dernier pour lui annoncer : "Tenez bon ! Surtout, ne cédez pas !".

 

Avec un soutien pareil, Anne Hidalgo peut se sentir pousser des ailes. Et qui sait, la fermeture de Paris le week-end pourrait même permettre à Arnold de venir tourner ses nouveaux opus de Terminator, peinard, dans la capitale, avec sa flotte de Hummer. Ce n’est pas beau ça ?

 

Mots clés :

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pffff.. Foutez lui la paix à la mère Hidalgo.

Elle a raison sur toute la ligne, quel dommage de voir un article avec un tel partie pris.

Par

Cet article, c'est du pure fou rire en barre, un grand merci.

Par

Schwartzy avec ses Hummer et Bentley et la Californie, un des plus grands desastres écologiques sur terre: fuite de methane en début d'année, qualité de l'air à Los Angeles la pire de tout les Etat Unis, etc etc

Par

En réponse à Verigood

Commentaire supprimé.

Paye-toi une répartie, sinon tu vas finir comme Pirelli P7 et son multi-compte...

Par

Caradisiac franchement des fois vous faites pitié. Vous pensez réellement que la voiture à sa place dans les grandes villes? Heureusement qu'il y a des cons qui prennent les transports en commun, le vélo ou marchent pck imaginez si chacun se la joue perso avec sa voiture... serieux redescendez sur terre. En plus elle a été élu avec ce programme donc ceux qui ne sont pas content n'avaient qu'a aller voter.

Par

Dixit la personne qui possède une Rsv4 au bilan carbone désastreux si l'on tient compte du poids du véhicule encore plus lorsque l'ont en viens à parler de l'égoïsme des gens concerné qui cherche sans doute juste à ce rendre à leur travail depuis la banlieue.

Le reproche qui peut être fait à Madame Hidalgo est de ce soucier de l'électorat le plus aisé celui qui vie déjà dans la capital et qui n'a pas besoin de sa voiture pour s'y rendre et de ne pas faire le necessaire pour que cette partie de la population ne soit pas encore plus dans la...

Quand au partie pris il n'est présent que si on ne comprend pas l'ironie de l'article.

Par

En réponse à DocDestin

Caradisiac franchement des fois vous faites pitié. Vous pensez réellement que la voiture à sa place dans les grandes villes? Heureusement qu'il y a des cons qui prennent les transports en commun, le vélo ou marchent pck imaginez si chacun se la joue perso avec sa voiture... serieux redescendez sur terre. En plus elle a été élu avec ce programme donc ceux qui ne sont pas content n'avaient qu'a aller voter.

Dommage de ne pas avoir saisi une partie du second degré de l'article.

Pour vous répondre, je suis personnellement cycliste averti autant qu'automobiliste passionné, et j'aimerais tant pouvoir me déplacer plus facilement en vélo en ville. Malheureusement, tout s'y oppose par chez moi (je ne suis pas Parisien) : absence de voies, vols en tout genre, conduites dangereuses, et j'en passe.

A Paris, la politique de la fermeture rive droite a certes diminué la pollution à cet endroit, mais à quel prix ? les embouteillages ont explosé sur d'autres axes, le problème est juste déplacé, voire amplifié. Difficile d'y voir un quelconque bénéfice sur la qualité de l'air.

Supprimer totalement la voiture en ville est une hérésie, tout comme le tout bagnole en ville n'est pas raisonnable. Il faut un juste milieu, mais cela demande de la réflexion et un engagement de chacun (par ex, ne pas prendre son auto pour faire 500 mètres et aller chercher le pain). En clair, on est très loin du compte en France.

Par

En réponse à a doche

Dommage de ne pas avoir saisi une partie du second degré de l'article.

Pour vous répondre, je suis personnellement cycliste averti autant qu'automobiliste passionné, et j'aimerais tant pouvoir me déplacer plus facilement en vélo en ville. Malheureusement, tout s'y oppose par chez moi (je ne suis pas Parisien) : absence de voies, vols en tout genre, conduites dangereuses, et j'en passe.

A Paris, la politique de la fermeture rive droite a certes diminué la pollution à cet endroit, mais à quel prix ? les embouteillages ont explosé sur d'autres axes, le problème est juste déplacé, voire amplifié. Difficile d'y voir un quelconque bénéfice sur la qualité de l'air.

Supprimer totalement la voiture en ville est une hérésie, tout comme le tout bagnole en ville n'est pas raisonnable. Il faut un juste milieu, mais cela demande de la réflexion et un engagement de chacun (par ex, ne pas prendre son auto pour faire 500 mètres et aller chercher le pain). En clair, on est très loin du compte en France.

bah! est-ce vraiment une hérésie de supprimer la voiture des villes?

et puis, de quelles villes parle-t-on au juste? des plus grandes bien sûr. celles qui disposent de modes de déplacement pratiques.

en fait, supprimer la voiture dans ces grandes villes n'est pas forcément un problème pour ceux qui y habitent. c'en est davantage un pour ceux qui habitent en dehors de la ville.

mais pourquoi s'y rendent-ils au juste? pour le boulot? les commerces? autre chose?

pour les commerces, pas de souci, puisqu'on trouve de tout en dehors des villes et notamment sur le net.

quant au travail, beaucoup partent travailler à Paris (ou aux alentours comme à La Défense) pour rester 8h devant un ordinateur: ne pourront-on tout simplement pas favoriser une bonne fois pour toute le télétravail pour ces gens-là? ce qui ferait autant de gens en moins tous les matins et soirs sur la route et dans les transports en commun.

Par

En réponse à mynameisfedo

bah! est-ce vraiment une hérésie de supprimer la voiture des villes?

et puis, de quelles villes parle-t-on au juste? des plus grandes bien sûr. celles qui disposent de modes de déplacement pratiques.

en fait, supprimer la voiture dans ces grandes villes n'est pas forcément un problème pour ceux qui y habitent. c'en est davantage un pour ceux qui habitent en dehors de la ville.

mais pourquoi s'y rendent-ils au juste? pour le boulot? les commerces? autre chose?

pour les commerces, pas de souci, puisqu'on trouve de tout en dehors des villes et notamment sur le net.

quant au travail, beaucoup partent travailler à Paris (ou aux alentours comme à La Défense) pour rester 8h devant un ordinateur: ne pourront-on tout simplement pas favoriser une bonne fois pour toute le télétravail pour ces gens-là? ce qui ferait autant de gens en moins tous les matins et soirs sur la route et dans les transports en commun.

A Paris, c'est effectivement jouable d'y habiter sans avoir de voiture.

Mais Paris, ce n'est pas la France.

Prenez Marseille, avec un réseau de métro ridicule. La voiture dans cette ville reste indispensable, et pourtant, cette ville est une des principales françaises, et immense.

Donc au final, oui, supprimer totalement la voiture dans une grande ville, qui plus est quand ce n'est pas Paris, est une hérésie.

Quant au télétravail, là on parle carrément d'une révolution du travail en général en France. Autant dire qu'on est loin d'arriver à de tels bouleversements.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire