Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Voiture autonome : entre tuer ou être tué Mercedes a choisi

C’est dit. Lorsque Mercedes fera des voitures autonomes, ses passagers n’auront rien à craindre dans le cas d’une situation désespérée. Ce qui ne sera pas sans conséquences collatérales.

Voiture autonome : entre tuer ou être tué Mercedes a choisi

L’avènement de la voiture autonome est partout annoncé et il serait même imminent. Et pourtant, il est des questions essentielles qui n’ont encore aucune réponse. Et notamment celle-là : qui sera responsable et de quoi lors d’un accident mortel ? Et d’ailleurs que choisira le logiciel intégré dans un cas désespéré où il faudra se déterminer entre tuer un tiers ou tuer le passager de la voiture ? Mercedes a répondu. Son système tuera.

La réponse du constructeur allemand a au moins le mérite de la franchise et de la clarté. Elle découle aussi d’une certaine logique de la part d’une marque automobile qui met, comme ses homologues, la sécurité des personnes qui ont placé leur confiance en elle au-dessus de toute autre considération. Enfin, elle n’occulte rien de qui attend les fabricants de voitures lorsqu’ils mettront dans les mains de programmes généralement sous traités leur destinée. Car il faudra bien un responsable au bout de la chaîne du drame. Et celui-là sera le constructeur.

Christoph von Hugo, à la tête du département de l'assistance à la conduite et de la sécurité chez Mercedes assume. Lors du dernier Mondial de l’Auto, il a déclaré au média Car And Driver au sujet des programmes à venir dans les futurs modèles autonomes du blason à l’étoile : "s'il y a une certitude de pouvoir sauver au moins une personne, ils sauveront le conducteur". Vous voilà prévenu comme piéton croisant la route d’une Mercedes en perdition se dirigeant droit dans un mur.    

Mercedes

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Te voila prévenu mon petit piéton :peur:

Par

Mais la vraie question reste: en 2030 y aura-t-il encore la fabuleuse sellerie en veritable simili beige Artico qui n'absorbe pas les prouts, et les moteurs "d'exception" F1 Rhino Dci?

Par

En réponse à rono kalamar

Mais la vraie question reste: en 2030 y aura-t-il encore la fabuleuse sellerie en veritable simili beige Artico qui n'absorbe pas les prouts, et les moteurs "d'exception" F1 Rhino Dci?

bonne question d'autant que les prouts du lassi sont des plus acides :chut:

Par

"Enfin, elle n’occulte rien de qui attend les fabricants de voitures lorsqu’ils mettront dans les mains de programmes généralement sous traités leur destinée. Car il faudra bien un responsable au bout de la chaîne du drame. Et celui-là sera le constructeur."

Quelqu'un a pigé la signification de ce passage?

Par

En réponse à Gros-Chibre

"Enfin, elle n’occulte rien de qui attend les fabricants de voitures lorsqu’ils mettront dans les mains de programmes généralement sous traités leur destinée. Car il faudra bien un responsable au bout de la chaîne du drame. Et celui-là sera le constructeur."

Quelqu'un a pigé la signification de ce passage?

c'est a peu près du même niveau que le mec qui raconte qu'il existe des blocs moteurs forgés :bah:

Par

Aujourd'hui,si l'on est dans une situation d'accident qui pourrait être évité par le conducteur, c'est très souvent que lui même c'est mis dans cette situation par une conduite inappropriée ou par des infractions à la législation. Mercedes et les acheteurs qui choisiront délibérément ce type de véhicules seront donc coupables d'actes avec préméditation et association de malfaiteurs... Pas mal, non ?

Par

En réponse à Gros-Chibre

"Enfin, elle n’occulte rien de qui attend les fabricants de voitures lorsqu’ils mettront dans les mains de programmes généralement sous traités leur destinée. Car il faudra bien un responsable au bout de la chaîne du drame. Et celui-là sera le constructeur."

Quelqu'un a pigé la signification de ce passage?

A partir de la seconde phrase oui. Mais la première, même après l'avoir lu plusieurs fois, j'ai des maux de tête. Le style Lecondé est dangereux pour la santé mentale.

"Enfin, elle n’occulte rien de qui attend les fabricants de voitures lorsqu’ils mettront dans les mains de programmes généralement sous traités leur destinée" --> Aïe, j'ai mal.

Par

Et en cas de collision imminente entre deux Mercedes autonomes ? Chacune voulant sauver son conducteur, ça crée une division par zéro et une faille spatio-temporelle ?

Par

En réponse à Gros-Chibre

"Enfin, elle n’occulte rien de qui attend les fabricants de voitures lorsqu’ils mettront dans les mains de programmes généralement sous traités leur destinée. Car il faudra bien un responsable au bout de la chaîne du drame. Et celui-là sera le constructeur."

Quelqu'un a pigé la signification de ce passage?

Pour les systèmes d'aide à la conduite c'est vrai, pour du totalement autonome non.

Dans ce cas il y aura enregistrement des dernières minutes de conduite pour prouver que c'est le système qui a failli. Sans cela point de voiture autonome. Le législateur va rapidement borner le périmètre.

Par

ca me fait rire ceux qui reprochent à la voiture de pouvoir tuer des gens alors que les gens tuent bien plus en étant soit fatigués au volant, soit alcoolisés, soit drogués soit épris de vitesse, soit distrait soit maladroit.

La voiture autonome créera forcément des accidents mortels mais quantitativement il y en aura beaucoup moins que sans

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire