Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Volkswagen : réduction du nombre de concessions et vente en ligne

Dans Economie / Politique / Marché

Volkswagen : réduction du nombre de concessions et vente en ligne

La vente en ligne intéresse de plus en plus de constructeurs qui tentent cette approche numérique de la commercialisation. Un passage qu'empruntera également Volkswagen qui annonce par la même occasion vouloir réduire son nombre de concessionnaires pour augmenter les rentabilités.

Les concessionnaires automobiles pourraient avoir encore un peu plus de pression de la part de leurs marques dans l'avenir, et ce sera particulièrement le cas des points de vente Volkswagen. Le  chef des ventes de Volkswagne, Juergen Stackmann, a annoncé plus tôt dans la journée que le groupe voulait augmenter de 10 % la rentabilité moyenne du réseau en Europe tout en doublant la rentabilité nette des concessions de 1 à 2 % sur le Vieux Continent.

Il faut en effet signaler que les résultats nets en Europe sont très faibles pour les concessionnaires : les meilleures marques premium comme Porsche ou Land Rover atteignent péniblement, voire dépassent de justesse, les 3 %. Les constructeurs généralistes comme Renault ou Fiat sont entre 0,5 et 1 %, ce qui montre la difficulté de la rentabilité d'une concession.

Doubler le chiffre pour Volkswagen paraît donc très ambitieux et placerait la marque allemande au même niveau qu'un Mercedes, BMW ou... Audi. Le chef des ventes n'a pas détaillé la démarche mais des coupes sont à prévoir puisque Volkswagen veut réduire le nombre de points de vente en Europe, et, par la même occasion, se tourner vers la vente en ligne pour attirer les clients assez jeunes.

Mots clés :

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La vente en ligne, LE truc pour que les acheteurs ne puissent plus négocier le prix.

C'est beau le progrès, bientôt l'achat via un distributeur automatique, ah mais on me dit que ça existe déjà! ¡:blague:

Par

En réponse à oxmose

La vente en ligne, LE truc pour que les acheteurs ne puissent plus négocier le prix.

C'est beau le progrès, bientôt l'achat via un distributeur automatique, ah mais on me dit que ça existe déjà! ¡:blague:

Bah sinon il y a encore plus simple tu vas sur le site d un mandaire ( style elite auto ) et tu touches ta voiture neuve à -25% :bien:

C est ce que j ai fait l année dernière et j en suis satisfait ...cela évite de se taper des commerciaux qui se prennent pour ce qu ils ne sont pas...

Par

Punaise j'étais certain que ça arriverait.

Bon c'est pas pour tout de suite mais dans un avenir proche, on ira dans l'immobilier les gars :bah:

Par contre les constructeurs seront davantage en concurrence avec les manda

Par

Sauf que parler de rentabilité faible de 1 ou 2% sur des chiffres d'affaires de plusieurs millions d'euros, c'est dans la "normalité" industrielle. Après avoir pressé ses sous-traitants jusqu'à ce qu'il n'en reste que quelques uns aux reins assez solides pour tenir à peu près le coup (au détriment des salariés, au passage), l'industrie automobile a trouvé un nouvel instrument de rabotage : ceux qui les représentent auprès des clients. Ils feraient mieux de moins débourser en marketing à deux balles (entre les pubs qui ne montrent même plus les véhicules, les pop-ups insupportables sur le net et les "événements" perpétuels qui ne signifient rien...).

Effectivement, le jour où l'achat d'un véhicule se fera uniquement sur Internet, ça va devenir compliqué : pas d'essai préalable, il faudra donc se fier uniquement aux articles des journalistes ?

Par

il y a surtout que le groupe VW cherche à réduire les charges par tous les moyens pour faire face aux dizaines de milliards d'euros d'amendes et de dédommzgements auxquels ils vont devoir faire face dans les années à venir

Par

En réponse à fassi51

il y a surtout que le groupe VW cherche à réduire les charges par tous les moyens pour faire face aux dizaines de milliards d'euros d'amendes et de dédommzgements auxquels ils vont devoir faire face dans les années à venir

il y a surtout le fait que les ventes de VW plongent dans plusieurs pays européens et que le groupe estime que ça ne sert pas à grand chose de payer des gens à ne rien faire.

Par

Wv commence a avoir le portefeuille qui faiblis pour en arriver la.

Par

Déjà si quelques uns des "vendeurs" étaient plus occuper à satisfaire les client plutôt qu'à vomir leur bile sur caradisiac ils amélioreraient peut-être un peu la rentabilité de leur lieu de travail...

Par

La réalité est que le Dieselgate commence à taper dans les réserves patiemment construites depuis des années.

D'où des signes forts qui commencent à se voir : plastiques durs dans l'habitacle du T-Roc et Q2, filiales qui commencent à se tirer dans les pattes (Vag / Skoda, Porsche / Audi...), retour aux clones multimarques (Ateca / Karoq, Arona / Cityack, Ibiza / Fabia future, Koubiack / futur Ateca boursouflé, série en cours).

Ce qui pourrait les sauver ? L'Électrique...sauf que la plupart des experts sérieux affirment que ce marche ne commencera à etre rentable qu'à compter de 2025...Donc leur gamme ID de 3 modèles va les fragiliser encore plus, en consommant du cash.

Et sachant que l'amende US continue d'augmenter...

Bref : Vag, de héros à zéro ?

Par

En réponse à parlons-en

Punaise j'étais certain que ça arriverait.

Bon c'est pas pour tout de suite mais dans un avenir proche, on ira dans l'immobilier les gars :bah:

Par contre les constructeurs seront davantage en concurrence avec les manda

c'est sur regardez ce qui s'est passé avec les stations services...

total et esso ont fini par réagir avec leur station total access au prix des grandes surfaces..

logiquement les constructeurs vont proposer des modéles à prix cassés sur leur site...

surtout sur leur caisses invendables qu ijusqu'à maintenant ils refilaient aux mandataires!!

qui prenait sa marge!

les mandataires se servent soit à l'étranger profitant des prix de ventes différents et des taxations différentes..

en espagne malgré 3O% de taxes... 2O% de tva et 1O% de taxes régionales...

les voitures sont 1O% moins chéres qu'en france...

donc rendues en france c'est 2O%..

le mandataire en achéte un camion entier et a bien 15% de remise et donc peut proposer 3O%!!

mais il peut aussi directement se servir chez renault qqui veut pas brader ouvertement ses espace par exemple..

et là aussi avoir du 40% de remise...

mais bien sur le mandataire a lui aussi sa marge!!!

bref les constructeurs devraient harmoniser leurs prix européens..

et investir dans la vente en ligne .. à prix cassé...

ou alors faire comme dacia des voiture au juste prix sans remise!!!

que ce soit vw qui se lance dans la vente en ligne c'est étonnant...

car les mandataires sont peu dangereux pour vw..

difficille d'avoir plus de 1O...15% sur un produit vw...

et impossible sur un modéle récent!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire