Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Voxan 1000 Café Racer : néo, rétro, moto

Dans Moto / Nouveauté

Voxan 1000 Café Racer : néo, rétro, moto

A mi-chemin entre la sportive et le roadster habillé, le Café-Racer est le premier modèle de Voxan à présenter un savoureux mélange de modernité et de style rétro. Une sportive polyvalente cousue main.


French Touch'


Sportive pour l'aérodynamisme de sa ligne, ses courbes néo-rétros et son bicylindre volontaire. Polyvalente par son confort, sa maniabilité et son équipement. Le style « néo-classique », inspiré par le designer de Voxan, Sacha Lakic fait immédiatement son effet. On aime, on n'aime pas, mais on ne reste pas indifférent devant cette machine. Avec le Café Racer pas de commune mesure. Sa ligne épurée, sa tête de fourche enveloppante et ses deux optiques rondes séparées font immédiatement penser aux Norton d'antan ou aux Triumph d'aujourd'hui (Speed Triple et Speed four).


Souligné par des coloris originaux, orange, bleu, gris argent et rouge, le Café Racer ne cache rien de ses dessous mécaniques. La position de conduite est agréable et acceptable sur long trajet. La selle est bien rembourrée pour le pilote mais étroite et peu accueillante pour le passager. Les plus petits gabarits seront pénalisés par la hauteur de selle élevée. Un désagrément qui s'oublie vite une fois la Voxan en mouvement. Le tableau de bord, emprunté au Scrambler, est doté d'un compteur analogique à fond blanc qui a la particularité de se teinter en bleu, la nuit tombée, un bonheur pour les yeux.


Twin Touch'


Le bicylindre en V à 72°, de conception française, même auvergnate (l'usine Voxan se trouve à Issoire), hérite d'une nouvelle injection qui offre plus de souplesse et renforce l'identité de cette machine à l'esprit marqué sportif. Gorgé de couple et de bonne humeur, le Twin délivre des reprises plus que généreuses et une belle allonge, soit 230 km/h. Sa souplesse permet d'évoluer sereinement sur les boulevards, calés sur les deux premiers rapports. Et lorsque l'horizon se dégage, le V twin monte rapidement en régime, ne faiblissant à aucun moment.


Passé 8 000 tr/min, la poussée se renforce de façon surprenante et le paysage défile à toute allure. Dommage que ces sensations soient freinées par la faible protection ménagée par la bête. Douce et précise, la boîte de vitesse n'appelle aucune remarque particulière si ce n'est que l'on apprécierait une démultiplication plus courte qui renforcerait encore le caractère de ce moteur plein de vie.


Sport Touch'



La partie cycle, dessinée par Alain Chevalier, soutient également le Roadster à la différence d'un empattement rallongé. Le cadre à double-poutres intègre la boîte à air dans sa partie avant et le réservoir d'huile à l'arrière, le réservoir d'essence reposant entre les cuisses et sous les fesses. Cette disposition originale explique la finesse de la machine.


Il procure une rigidité impressionnante, malgré un empattement plus long et un angle de braquage ultra réduit. Du coup, le Café Racer est un poil moins agile que le Roadster (n'imaginez pas exécuter un demi-tour dans la rue) mais il bénéfice d'une stabilité plus prononcée. En revanche, lorsque le ton monte, il avale les courbes d'un trait. Aidée par le travail des suspensions, la partie cycle propose un compromis route/sport et une polyvalence efficace. Ces éloges sont assombris par le manque de mordant du freinage. La puissance est au rendez-vous mais il faudra exercer une forte pression sur le levier en cas d'urgence.


Portfolio (4 photos)

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

salut

et bien depuis septembre 2006 je roule en voxan cafe racer d'occas 5000km et 8000€

Au lieu de prendre une z750 j'ai pris une originale et...

QUEL PANARD vive la différence ,l'originalité

Déjà 5000km en plus soit 10000km et toujours autant de plaisir

le chassis top freinage très bien( remplacer les plaquettes d'origine) le moteur coupleux rageur et un son surtout à la décélération

conso très raisonnable (injection 45mm) environ 5.5 à 6.5l

Tout n'est pas parfait rayon de braquage de ducati, tableau de bord cheap rétro idem enfin il faut essayer dorénavant je roule très original(sortez du troupeau)

Par Anonyme

:lover:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire