Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

VTC : manifestations à répétition

VTC : manifestations à répétition

Entre les circulations alternées et les déficiences des transports en commun, il n’était pas simple ces derniers jours de rejoindre un aéroport parisien. Un piège qui s’est refermé d’autant plus que le monde du véhicule de transport avec chauffeur a décidé de goûter aux joies de la grève en bloquant les accès routiers. Sans oublier les incivilités et autres violences qui ne grandissent ni la cause et encore moins leurs auteurs tout en avilissant la réputation de tout un pays.

Ils ont des costumes très classes, des voitures premium mais sous le vernis, ce n’est pas très joli. C’est ce qu’ont dû penser les citoyens lambda dégâts collatéraux d’un mouvement social au sein des VTC qui s’est radicalisé aux alentours des accès aux aéroports parisiens. Des actions que le préfet délégué aux aéroports Philippe Riffault a mises en cause : « le comportement de certains chauffeurs de VTC obligeant des clients de VTC ou taxis à descendre du véhicule, parfois brutalement, provoquant la peur des passagers est inadmissible et discrédite leurs auteurs ».

Les policiers ont signalé des « fumigènes, jets d'œufs et de farine » par des manifestants, pour « certains cagoulés ». Hier, vendredi, à Orly, une cinquantaine de chauffeurs avait organisé des barrages filtrants entre 5 heures 30 et 10 heures. Ils laissaient passer tous les véhicules sauf les VTC non-grévistes. À Roissy, un chauffeur VTC a été renversé par un de ses collègues manifestants.

Une violence qui semble être décidément la culture dans cette profession de transport de la personne. VTC ou taxi. Pour le coup, ce sont les VTC qui grognent et menacent. Les chauffeurs manifestent leur colère contre les plateformes de réservation de voitures, Uber en tête, synonyme pour eux d'« esclavage moderne ». Alors ils mettent une pression dont la forme remonte aux temps les plus reculés de la civilisation.

On notera que le gouvernement joue les médiateurs dans ce conflit qui touche les problématiques des revenus et de la couverture sociale. Il a appelé au dialogue. C’est bien le moins. Mais quid de l’ordre public ?

Mots clés :

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La véritable est question reste de savoir comment des salariés de sociétés privés puissent organiser en tout impunité des barrages filtrant sur l'autoroute. Et pourquoi on les laisse faire? La fourrière dans Paris est pourtant extrêmement rapide...

Par

Et bah alors les VTC, on était bien content de faire la nique aux taxis avec Uber et compagnie?

Et maintenant on se réveille avec des douleurs anales?

Ah bah non ami VTC, Uber c'est pas ton copain en fait! :bah:

Ce sont juste des enfoirés d'ultra-capitalistes qui se sont bien servis de vous pour lever des milliards et qui maintenant investissent massivement dans les solutions de véhicules autonomes.

Par

Toujours les mêmes... Les norvégiens encore une fois...

Par

Ça ne m'étonne pas. Uber c'est la société symbole de l'esclavage moderne. Cette boîte paie rien, ni impôts, ni charges et visiblement ni salaire. Si demain toutes les boîtes sont comme ça, fini la sécurité sociale, l'école gratuite, les routes gratuites, etc... Tout notre modèle s'effondre ! Je haie cette culture ou l'humain n'est que de la merde...

Par

En réponse à SimpleAutomobiliste

Et bah alors les VTC, on était bien content de faire la nique aux taxis avec Uber et compagnie?

Et maintenant on se réveille avec des douleurs anales?

Ah bah non ami VTC, Uber c'est pas ton copain en fait! :bah:

Ce sont juste des enfoirés d'ultra-capitalistes qui se sont bien servis de vous pour lever des milliards et qui maintenant investissent massivement dans les solutions de véhicules autonomes.

Totalement d'accord avec toi ! Vous vous êtes fait enfler les chauffeurs. A vouloir tout sans rien, ni formation, ni assurance, ni diplôme, yen a toujours un qui paie la facture à la fin !

Par

En fait ils sont comme toutes les boites americaines chez Uber? Des fraudeurs esclavagistes?

Par

En réponse à Arnime

La véritable est question reste de savoir comment des salariés de sociétés privés puissent organiser en tout impunité des barrages filtrant sur l'autoroute. Et pourquoi on les laisse faire? La fourrière dans Paris est pourtant extrêmement rapide...

Ce :nanana:ne sont pas des salariés

Par

Pire que les taxis les gars :bah:

n'oublions pas effectivement que ce ne sont pas des salariés donc ils se plaignent de quoi et contre qui ?

Par

En réponse à zemik

Pire que les taxis les gars :bah:

n'oublions pas effectivement que ce ne sont pas des salariés donc ils se plaignent de quoi et contre qui ?

Ils ne sont pas salariés mais ont un employeur unique : Uber, qui leur impose leurs tarifs, les véhicules, les tenues ... et à la fin c'est Uber qui empoche le pognon.

Il existe une enquête qui montre d'un chauffeur Uber ne peut sans sortir que s'il oublie de réaliser ses déclarations RSI. si le chauffeur est réglo, même en travaillant 80h/semaine il n'aura, comme revenu, que quelques centaines d'euro par mois. Un peu comme un petit agricullteur éleveur de vaches ...

Ou de plus en plus d'artisans qui sont mis en concurrence avec des intérimaires venant de l'Est ...

Et pendant ce temps là le futur candidat LR gagne plus de 17500 € mensuel, la blondasse du peuple habite dans un manoir à St Cloud et a, au moins, 10 000 € / mois

L'ex ministre qui aime les bus c'était 90 000 €/mois quand il était banquier

J'arrête là, je dois aller vomir :(

@+

PS : effectivement, Uber = esclavage moderne

Par

En réponse à Alx1206

Ça ne m'étonne pas. Uber c'est la société symbole de l'esclavage moderne. Cette boîte paie rien, ni impôts, ni charges et visiblement ni salaire. Si demain toutes les boîtes sont comme ça, fini la sécurité sociale, l'école gratuite, les routes gratuites, etc... Tout notre modèle s'effondre ! Je haie cette culture ou l'humain n'est que de la merde...

Le plus drôle, c'est que cette culture, est typiquement humaine. L'homme est mauvais, il l'a toujours été et le sera toujours... C'est dans sa nature.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire