Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

VTC : Uber va augmenter ses tarifs en France

Dans Pratique / Budget

VTC : Uber va augmenter ses tarifs en France

Dans le monde nouveau des VTC tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. Un jardin cultivé notamment par Uber qui doit faire face à une féroce adversité. Non plus celle des taxis défiés ou des États pris de cours. Mais aussi celle de ses propres chauffeurs qui regrettent de voir leur source de revenue réduite à la portion congrue. Pour calmer le jeu en France, Uber a consenti à une hausse des tarifs.

Chez Uber, l’ambiance est quelque peu tendue. Au point que ses chauffeurs ont l’intention de se mobiliser le 15 décembre prochain devant le siège parisien de l’enseigne pour mieux manifester leur mécontentement. C’est dans ce contexte que la plateforme de réservation de VTC va augmenter ses tarifs en France. Concrètement, "à partir du 8 décembre 2016, les prix proposés via (le service classique) UberX vont augmenter de 10 à 15 %", a expliqué Uber jeudi sur son site internet.

"L'impact pour les passagers sera modéré" assure Uber qui précise aussi que "pour 2017, notre priorité est d'améliorer la condition des chauffeurs". Pourtant, Uber a aussi relevé de cinq points la commission qu'elle prélève sur les prix des courses, à 25 %, un niveau appliqué, selon elle, "dans pratiquement toutes les villes du monde où UberX est présent".

On rappellera qu’en octobre 2015, Uber avait réduit de 20 % les tarifs de ses courses à Paris. De même, l'entreprise est visée par des poursuites de l'Urssaf pour requalifier les chauffeurs en salariés. L'annonce d'Uber intervient au moment où le Parlement s'apprête à adopter la loi Grandguillaume désireuse de poser les règles dans le transport public de la personne, de cadrer les relations entre taxis et VTC (voitures de transport avec chauffeur), de lutter contre l'emprise des plateformes sur les chauffeurs tout en durcissant l'accès à cette dernière profession.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Uber a aussi relevé de cinq points la commission qu'elle prélève sur les prix des courses, à 25 % :oui:

New age, New slavery :bah:

Par

Ayant l'appli, j'ai reçu un mail de leur part. L'augmentation est de l'ordre de 20cts.

Par

top comme ça sur une journée de 14h au lieu de gagner 54€ il en gagnerons 60

de l'esclavagisme

le concept est super pour le client sauf qu'a s'est tarif l'idée de faire du service HG a prix low cost bien le service se dégrade, ça motive au départ les gars qui y voient enfin un moyen de gagner leur vie puis....

et les clients sont toujours content, tu leur ferais la course a 1€ que ça ne poserai pas de probléme.

sauf que des taxi tunisiens travaille beaucoup mieux en polo jaune hors d'age que de taxi francais ou uber en véhicule récent.

Par

Effectivement concept bon pour le client, pas pour la plupart des chauffeurs qui gagnent environ un demi smic de l'heure bien souvent (un journaliste de C8 a fait l'expérience) et cela avec un statut d'auto-entrepreneur, presque toujours pour ceux sur les plateformes comme Uber, statut qui ne donne quasiment rien en arrêt maladie et en retraite.

Un taxi n'a pas le droit à ce statut, il est donc soit salarié d'une société soit artisan à son compte. Les charges sociales n'ont donc rien à voir et la concurrence est faussée.

Ceux qui s'enrichissent: les plateformes et les loueurs de voitures. D'autant que la plupart de ces grosses sociétés ne payent pas d'impôt sur les bénéfices en France par "l'optimisation fiscale" via la Hollande et les Bermudes par exemple (comme Uber entre autres dans ce cas mais aussi Mc Do, Amazone, Starbust...dans d'autres domaines).

Des procès sont en cours dans de nombreux pays, soit par des ex Uber (Etats-Unis et Angleterre par exemple) soit par des organismes d'état (URSSAF pour la France).

Par

tout à un prix, tu veux un jet privé pour te déplacer, ce ne sera pas le même prix qu'un avion de ligne avec d'autre passagers

tu veux un chauffeur dans une voiture juste pour toi(taxi ou grande/petite remise, chauffeur de maître) bien cela coute plus cher qu'un bus, un car ou un train.

c'est aussi simple

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire