Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

WSBK - Phillip Island: les Français prennent le pouvoir en Australie !

Dans Moto / Sport

WSBK - Phillip Island: les Français prennent le pouvoir en Australie !

Les championnats du mondial Superbike ne pouvaient guère mieux commencer pour nos couleurs tricolores. Tant en Superbike qu'en Supersport, nos pilotes Français ont fait le spectacle et trouvé la gloire. Du coup, au bilan de ces premières joutes en Australie sur le tracé de Phillip Island, ce sont Syvain Guintoli et Loris Baz qui mènent le championnat SBK alors que Jules Cluzel, avec une MV Agusta, a pris le pouvoir en Supersport.


Certes, les esprits chagrins pourront toujours dire que la sortie des drapeaux rouges ont aidé au succès de nos compatriotes sous le drapeau à damiers. Lors de la première manche de Superbike, Sylvain Guintoli, enfin retrouvé après une longue convalescence de son épaule blessée et avec le moral chafouin à cause d'une précédente saison marquée par un titre raté, s'était contenté de la troisième place.


Seulement pourrait-on dire car il était parti de la position de pointe et il avait mené une grande partie des débats avant de subir la loi d'un Eugène Laverty parti sur une Suzuki devenue diablement efficace. Puis son binôme Marco Melandri lui avait grillé la politesse en vue de l'arrivée. Pendant ce temps, Loris Baz terminait cinquième et meilleur pilote Kawasaki.


WSBK - Phillip Island: les Français prennent le pouvoir en Australie !


La seconde partie allait être d'un tout autre acabit. Cette fois, Sylvain a géré un peu mieux son capital pneumatique avant de prendre les commandes de la course et de tenter l'échappée belle avec un Loris Baz bien plus menaçant que le matin. Deux tricolores en tête, cela a commencé à agacer Eugène Laverty et Tom Sykes qui, à l'abord du dernier tiers de la course ont commencé à hausser le rythme. Une accélération fatale au moteur de la GSX/R qui, en rendant l'âme, a provoqué la sortie des drapeaux rouges, synonymes d'épilogue et de triomphe français !


Mais la cerise sur le gâteau, c'est le Supersport qui allait nous la déposer. Une course que l'on croyait acquise à un Kenan Sofuoglu jusque là dominateur depuis le début du week-end. A défaut, on pensait à Van Der Mark pour le contrer. Quant à nos Français, Jules Cluzel s'était qualifié quatorzième avec une MV Agusta rétive tandis que Florian Marino pointait onzième sur la grille.


Puis la course s'est lancée et tout a été chamboulé. Un moteur a même cassé à cinq tours du but coupant l'élan du triple champion du monde à la Kawasaki qui n'était pas si serein puisque dans le viseur, notamment, de nos deux compatriotes. Le nouveau départ pour une baston réduite a été épique puisque Van der Mark partait à la faute pour le compte, suivi peu après par Kenan le terrible !


Bilan ? Marino et Cluzel en tête à deux tours du but ! Ce dernier arrachera le morceau apportant à la marque italienne une victoire inespérée. Marino, en revanche, manquera la dernière marche du podium d'un rien avec sa Kawasaki. Mais au bout du compte, ce sont bien les Français qui ont pris le pouvoir en Australie !


Classement championnat SBK


1. S. GUINTOLI APRILIA 41


2. L. BAZ KAWASAKI 31


3. M. MELANDRI APRILIA 28


4. D. GIUGLIANO DUCATI 26


5. T. SYKES KAWASAKI 25


6. E. LAVERTY SUZUKI 25


7. J. REA HONDA 21


8. C. DAVIES DUCATI 17


9. D. SALOM KAWASAKI 13


10. N. CANEPA DUCATI 11


11. L. HASLAM HONDA 10


12. F. FORET KAWASAKI 8


13. T. ELIAS APRILIA 7


14. G. ALLERTON BMW 6


15. S. MORAIS KAWASAKI 3


16. C. CORTI MV AGUSTA 3


17. A. LOWES SUZUKI 3


18. J. GUARNONI KAWASAKI 2


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

continuez concentrés , fantastique

Par Anonyme

Super week end pour nos pilotes Francais, juste dommage pour F.Marino, qui méritait largement un podium       :bien:       Jules Cluzel impressionnant, sprint final de 5 tour juste royal. Gros spectacle, comme j'aime        :D

Par Anonyme

pas besoin de se dehencher comme un gogole pour rouler vite la preuve en image avec sylvain guintoli

Par Anonyme

En GP, c'est clair que pour gagner les derniers pouillèmes, il faut déhancher comme un goret, et en plus petite catégorie, quand on a pas la qualité d'une Superbike, c'est mieux aussi pour se garder un peu de marge de sécurité    :D

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire