Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Yamaha: baisse des ventes et ambiance morose

Dans Moto / Pratique

Yamaha: baisse des ventes et ambiance morose

C'est une ambiance morose qui règne au sein de Yamaha Motor qui a présenté son bilan des neuf premiers mois de l'année. Le constructeur qui fait aussi dans les équipements nautiques et la robotique en plus des deux roues annonce un bénéfice net quasi-inchangé mais une chute de 7,6% de ses ventes.


Selon de quel côté on regarde le résultat, on se rassure avec une certaine stabilité mais on s'inquiète de certaines baisses. Mais, dans tous les cas, on ne s'enthousiasme guère. Ainsi, au terme des trois premiers trimestres de son exercice calendaire, le gain net de l'entreprise s'est établi à 48,23 milliards de yens (-1,6%). En revanche, son bénéfice d'exploitation a diminué de 15,3% à 88,92 milliards de yens du fait de ventes tombées à 1.132,79 milliards de yens.


Yamaha regrette une baisse globale de ses ventes de deux-roues en valeur de 11% et des profits de 14%, avec des situations variables. Si au Japon, en Europe, en Inde, aux Philippines ou encore au Vietnam, elles ont augmenté en volume, elles ont en revanche stagné aux Etats-Unis et ont décliné en Indonésie et au Brésil.


Les produits nautiques ont de leurs côté pris un peu l'eau. Yamaha constat un repli des recettes de 2,8% et une chute de 12,6% des profits afférents. Si les ventes ont certes augmenté en Amérique du Nord, le repli en Russie est certain et les fluctuations des devises n'ont rien arrangé. Un recul des ventes a également été constaté sur l'activité plus marginale de robotique industrielle.


Pour l'ensemble de l'année, le groupe japonais a cependant maintenu ses prévisions qu'il avait dégradées trois mois plus tôt. Son chiffre d'affaires annuel devrait plafonner à 1.500 milliards, soit -8% sur un an. Son bénéfice d'exploitation est toujours attendu en recul de 19% à 105 milliards et son bénéfice net à 60 milliards. Comme en 2015.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire